Debriefing.org
Google
Administration
Accueil
Tous les articles
Imprimer
Envoyer
S’inscrire
Nous contacter

Informations, documents, analysesDebriefing.org
Israël (Société - mentalités)
Israël (boycott d')

Boycott d'Israël: campagne pour faire radier un éminent cancérologue britannique
04/01/2010

03/01/10

Texte repris du Blog Philosémitisme

Source: The Jewish Chronicle (Top surgeon tells Limmud of campaign to have him struck off, par Leon Symons)

L'un des plus grands spécialistes britanniques de la chirurgie du cancer du sein a raconté la façon dont son soutien à l'Ordre des Médecins d'Israël (IMA) avait abouti à une campagne pour le faire radier de l'Ordre des Médecins britannique.

Le Professeur Michael Baum [photo] a raconté lors de la conférence annuelle du Limmud à l'Université de Warwick, que ses collègues dans la profession médicale - y compris des Juifs - s'étaient retournés contre lui après qu'il eut contesté l'accusation que l'Ordre des Médecins israélien était complice dans la torture de prisonniers palestiniens.

Son intervention était intitulée "Boycott universitaire d'Israël: est-ce que les Juifs sont parmi les pires antisémites ?"

Le professeur Baum a expliqué qu'il était intervenu "comme un innocent" en juin 2007 lorsque que le British Medical Journal l'a invité à rédiger un article à l'occasion du lancement d'un sondage sur le site Internet de la revue concernant le boycott d'Israël. Dans son article, il argumentait contre le boycott académique d'Israël. "Avec un peu de chance, quelque 2 000 personnes participent à des sondages en ligne de la revue. Dans ce cas-ci, il y eut 23.000 votants", déclara le Professeur Baum, 72 ans, qui est professeur émérite de chirurgie et professeur invité de médecine et sciences humaines à l'University College de Londres.

"Très vite, il y eut également des messages sur le site. Les vues exprimées étaient extrêmement blessantes et extrêmement grossières, sans parler du courrier haineux qui m'est parvenu à la fois par e-mail et par la poste. C'était aussi la première fois que dans ma vie j'étais confronté à l'antisémitisme. "

C'est alors que le professeur Baum rencontre le Dr Derek Summerfield, qui a mené une longue campagne pour faire renvoyer l'ancien président de l'IMA Dr Yoram Blachar quand celui-ci fut élu président de l'Association médicale mondiale en 2008. (Voir Boycott: campagne de diffamation contre un médecin israélien)

Une réunion fut convoquée par le Dr Summerfield à la Royal Society of Medicine à laquelle participèrent des représentants des ONG Jews for Justice for Palestinians et
Physicians for Human Rights Israel. Des accusations furent à nouveau portées à l'encontre de l'IMA et qui visaient le Dr Blachar personnellement.

Le Professeur Baum a indiqué que les attaques personnelles contre lui ont culminé lorsqu'une lettre fut publiée sur le site du British Medical Journal - invoquant le nom du médecin nazi Josef Mengele, qui a effectué des expériences horribles sur les Juifs pendant l'Holocauste - et qui l'accusait de soutenir des médecins israéliens. On disait qu'il devait
avoir honte de lui-même et que le GMC devait révoquer son permis d'exercer la médecine. "Ceci a été écrit par un Juif", dit-il.

"C'est alors que débuta la campagne pour me faire radier - la pire ignominie à laquelle on peut soumettre un médecin. Ils ont recueilli des signatures et essayé de m'accuser de complicité avec les pratiques de l'IMA. Toute tentative visant à me défendre ne faisait que susciter de nouveaux arguments anti-israéliens et antisémites. "

Le chirurgien est alors allé demander de l'aide après du
Community Security Trust, parce qu'il avait des craintes pour sa sécurité et celle de sa famille. Il a avoué à l'auditoire qu'il avait fondu en larmes lors d'une rencontre privée avec l'ambassadeur israélien Ron Prosor.

Lui et un collègue, le professeur David Katz, ont décidé d'essayer de trouver la raison qui poussait des Israéliens à attaquer des Israéliens et organisa une rencontre entre l'AMI et Physicians for Human Rights Israel. Au cours de la réunion qui eut lieu en décembre en Israël, le Dr Blachar a plaidé pour que le PHRI cesse ses attaques à la fois par l'intermédiaire du British Medical Journal et The Lancet, l'autre revue médicale importante.

Les deux Britanniques crurent qu'un terrain d'entente avait été trouvéet que les attaques contre l'IMA allaient cesser, mais à peine cinq jours plus tard l'ONG PHRI récidivait, déclara le Professeur Baum.

En février le British Medical Journal et The Lancet consacraient des édition spéciales à la critique d'Israël à l'occasion de "la semaine d'apartheid Israël".
 
 
(Texte aimablement signalé par G. Hod, Israël)
 
Mis en ligne sur Debriefing.org, le 04/01/10