Debriefing.org
Google
Administration
Accueil
Tous les articles
Imprimer
Envoyer
S’inscrire
Nous contacter

Informations, documents, analysesDebriefing.org
Médias

Revue de la Presse israélienne de l'Ambassade de France en Israël (07 janvier 2010)
07/01/2010

ISRAËL-PALESTINIENS

La tension est à son comble : un soldat égyptien a été tué dans des affrontements avec le Hamas / Avi Issacharof - Haaretz

Les relations entre le Hamas et l'Egypte continuent à se détériorer à cause du mur métallique que construit cette dernière le long de sa frontière avec la bande de Gaza, afin d'empêcher la contrebande vers ce territoire. Hier a eu lieu l'incident le plus grave depuis qu'ont débuté les manifestations palestiniennes contre la construction du mur égyptien : un soldat égyptien a été tué et au moins quatorze Palestiniens ont été blessés, dont un grièvement. De hauts responsables du Hamas s'en sont pris hier à l'Egypte, l'accusant d'attiser la violence en construisant ce mur. Pour le porte-parole du Hamas à Gaza, Fauzi Barhum, « ces manifestations sont le cri des affamés. Les manifestants ont voulu faire entendre leur voix afin qu'elle parvienne aux décideurs en Egypte, dans l'espoir qu'ils reviennent sur leur décision concernant la construction de la barrière et permettent l'entrée des militants pour la paix étrangers et de l'aide humanitaire ».

Les événements ont débuté quand plusieurs centaines de Palestiniens brandissant les drapeaux du Hamas, des Comités de résistance populaire et du Jihad islamique se sont rassemblés près du poste-frontière de Rafah, entre la bande de Gaza et l'Egypte, pour manifester contre le mur métallique souterrain que construit l'Egypte et qui, selon eux, empêchera la reconstruction de la bande de Gaza. Selon des équipes médicales présentes sur les lieux, les Palestiniens se sont mis à jeter des pierres vers les soldats égyptiens qui ont riposté par des tirs à balles réelles, blessant au moins dix Palestiniens. Selon ces témoins, le feu à ensuite été ouvert à partir du côté palestinien et le soldat égyptien qui se trouvait sur le mirador le plus proche a été tué.

Dans la nuit de mardi à mercredi, de violentes émeutes avaient déjà éclaté dans le port d'el-Arish, dans le nord du Sinaï, entre les forces de l'ordre égyptiennes et des volontaires étrangers qui tentaient de pénétrer dans la bande de Gaza avec un convoi de camions transportant de l'aide humanitaire. Le convoi, à bord duquel se trouvaient de nombreux volontaires turcs, était sur le point de quitter el-Arish lorsque les forces de l'ordre lui ont bloqué la route, refusant de le laisser passer par le poste-frontière de Rafah. Les volontaires ont alors tenté de forcer les barrages, mais se sont heurtés à la police. Une quarantaine de personnes ont été blessées au cours de ces affrontements. Hier soir, les Egyptiens ont autorisé le convoi à entrer dans la bande de Gaza.

 

Le Sud sera protégé dès cette année / Yossi Yehoshua et Arié Egozi - Yediot Aharonot

Au cours des deux derniers jours, la société Rafael et l'armée ont effectué une série complète de tests du dispositif Dôme de Fer, destiné à intercepter les roquettes. Hier, ces essais ont été couronnés de succès, le dispositif ayant réussi pour la première fois à intercepter plusieurs roquettes simultanément.

Le "Dôme de Fer" est capable d'intercepter des roquettes d'une portée qui se situe entre 4 et 70 kilomètres ce qui permettra de protéger la frontière nord et les environs de la bande de Gaza des obus de mortier et des roquettes Qassam, Grad et Fajr. Chaque batterie est capable d'assurer la protection de plusieurs dizaines de kilomètres carrés.

Suite à cet essai réussi, le système sera déployé dès le milieu de l'année et devrait être opérationnel autour de la bande de Gaza à partie du mois de juillet. Par la suite, le système sera aussi déployé dans le nord et devrait être pleinement opérationnel d'ici la fin de l'année.


Israël versera 10 millions de dollars de dédommagement à l'ONU / Alex Fishman - Yediot Aharonot

Israël versera près de 10 millions de dollars de dédommagement aux Nations Unies pour les dégâts subis par les installations onusiennes au cours de l'opération Plomb Durci. C'est la première fois qu'Israël verse des dédommagements pour des dégâts causés dans la bande de Gaza au cours de l'opération.

Le ministre de la Défense, Ehud Barak, a annoncé hier au secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-Moon, qu'Israël a décidé d'accéder à la demande de l'organisation et de la dédommager pour les dégâts subis par ses installations.

Ce dédommagement sera versé bien que les sites de l'ONU n'aient pas été sciemment visés et que les dégâts aient été causés dans le feu des combats.

Cela fait plusieurs mois que les autorités militaires mènent des négociations avec des représentants de l'ONU autour de cette demande de dédommagement. Ces derniers jours, Ehud Barak, a décidé de mettre fin à ces négociations et d'accéder aux demandes de l'ONU.

En Israël on considère que la décision du ministre de la Défense est un geste de bonne volonté qui s'inscrit dans le cadre des bonnes relations de travail avec les institutions de l'ONU et son secrétaire général.

 

Le Quartette se joint, lui aussi, aux pressions exercées sur Abou Mazen / Maya Bengal, Amit Cohen et Eli Berdenstein - Maariv

Après l'Egypte, l'Arabie saoudite et la Jordanie, c'est au tour du Quartette (constitué des Etats-Unis, de la Russie, de l'Union européenne et des Nations Unies) de se joindre aux efforts qui sont faits pour convaincre le président de l'Autorité palestinienne, Abou Mazen, de revenir à la table des négociations. Le Quartette se réunira la semaine prochaine à Bruxelles et de hauts responsables européens souhaitent qu'au terme de cette réunion, soit lancé à Israël et aux Palestiniens un appel à entamer des négociations pour la création de deux Etats sur la base des frontières de 1967, avec échanges de territoires.

Comme en Egypte et aux Etats-Unis, au sein du Quartette on craint également que la paralysie du processus de paix ne renforce le terrorisme en Cisjordanie. L'émissaire américain pour le Proche-Orient, George Mitchell, participera, lui aussi, à la réunion du Quartette. A la fin du mois, il devrait revenir dans la région pour y rencontrer le Premier ministre Netanyahu, Abou Mazen et le président Moubarak.

Le journal égyptien al-Gomhuria affirmait hier que l'Egypte a, elle aussi, élaboré un plan pour permettre la reprise du processus de paix. Ce plan prévoit la création d'un Etat palestinien dans les frontières de 1967 avec pour capitale, Jérusalem-est. Israël libérera cinq cents prisonniers du Fatah et pourra construire huit mille logements en Cisjordanie. Le plan sera soumis au gouvernement américain et, s'il est approuvé, une conférence de paix se tiendra en Egypte en mars ou en avril.

 

REGIONAL

La FINUL a découvert un ensemble important de charges explosives posées par des activistes du Hezbollah près de Metula / Barak Ravid - Haaretz

Des soldats de la FINUL ont découvert, il y a une semaine, un ensemble important de charges explosives au sud-Liban, à un kilomètre environ de la frontière israélienne. Cet ensemble était composé de plus d'une dizaine de charges explosives standard, de fabrication iranienne ou syrienne, d'un poids total de 300 kilogrammes. En Israël on estime qu'il s'agit là d'explosifs mis en place par le Hezbollah à l'intention de forces israéliennes qui tenteraient de pénétrer sur le territoire libanais par ce secteur.

Des hauts fonctionnaires israéliens ont indiqué que, suite à cet incident, Israël s'est adressé à la FINUL ainsi qu'aux Nations Unies et a fait savoir que, selon ses estimations, la pose de ces explosifs est le fait du Hezbollah et non d'une des organisations affiliées au « Jihad mondial » qui ont tiré des roquettes vers Israël au cours des derniers mois. Pour Israël, cet incident prouve à nouveau que le Hezbollah tente d'éviter toute confrontation directe avec la FINUL, d'où l'importance des patrouilles qu'effectue la force de l'ONU à proximité de la frontière.

Le directeur général du ministère des Affaires étrangères, Yossi Gal, devrait rencontrer aujourd'hui le commandant de la FINUL, le général Claudio Graziano, afin de poursuivre les pourparlers sur le retrait israélien de la partie nord du village de Rajar. Les deux hommes se sont déjà rencontrés dimanche dernier au ministère des Affaires étrangères à Jérusalem.

La France en Israël

------------------------------------------------------------------------------------

Cliquer sur l'image ci-dessous pour accéder au site "La France en Israël"

 

Mis en ligne le 7 janvier 2010, par M. Macina, sur le site debriefing.org