Debriefing.org
Google
Administration
Accueil
Tous les articles
Imprimer
Envoyer
S’inscrire
Nous contacter

Informations, documents, analysesDebriefing.org
Droits humains, racisme, antisémitisme, etc.
Antisémitisme
Antisémitisme arabo-musulman

Pic de haine antijuive à la télévision turque, Shraga Blum
11/01/2010

 

Sur le site Actu.co.il, 10 janvier 2001



Il semble que les autorités turques aient décidé de « lâcher les chiens », et d'encourager encore davantage l'expression de l'antisémitisme croissant dans le pays, notamment par le biais des médias dont les citoyens turcs sont très friands. Après l'ignoble émission d'il y a quelques mois, montrant des acteurs turcs déguisés en soldats israéliens mettant en scène l'assassinat, de sang-froid, d'enfants palestiniens, une nouvelle étape vient d'être franchie dans la calomnie et l'incitation à la haine, avec, cette fois, un feuilleton à épisodes, diffusé à une heure de grande écoute sur la très populaire chaîne « Eurostar ».

L'intrigue se déroule autour de l'ambassade d'Israël à Ankara, et mêle à la fois l'espionnage, la politique et la Mafia. A la place des soldats de Tsahal, les « méchants » sont, cette fois-ci, des agents du Mossad, qui agissent sous immunité diplomatique dans le but de kidnapper des jeunes enfants musulmans turcs, les amener en Israël et les convertir au judaïsme. Ce n'est rien d'autre que la reprise des thèmes de l'antisémitisme classique.

Durant toute l'intrigue, Israël est présenté comme « celui qui tire les ficelles », n'hésitant pas à corrompre politiques et diplomates, à violer toutes les conventions morales ainsi qu'à utiliser les services de la Mafia pour réaliser ses machiavéliques desseins. Les dialogues font sans cesse allusion à la situation au Proche-Orient en reprenant les thèses de la propagande palestinienne et les accusations de crimes de guerre.

Vers la fin du premier épisode, intitulé « Embuscade dans la Vallée des Loups », les « héros » des services turcs de sécurité parviennent à prendre le contrôle de l'ambassade d'Israël et à entrer dans le bureau de l'ambassadeur d'Israël, qui détient en otage un enfant et sa nurse. L'ambassadeur se saisit alors d'eux, se protège de leurs corps, et les met en joue avec son pistolet, menaçant de les tuer si les agents turcs de sécurité avancent encore d'un pas. Attitude israélienne typique, comme chacun sait?

Finalement, l'un des agents vise l'ambassadeur à la tête et fait feu, laissant apparaître en gros plan le drapeau d'Israël, accroché au mur, maculé de sang.

Toute l'atmosphère du feuilleton est destinée à présenter Israël comme la source de tous les maux, et les Israéliens comme des êtres malfaisants, sans foi ni loi.

Combien de Juifs vont-ils encore se rendre en Turquie en vacances, cette année ? Et notre ministre [du tourisme], Binyamin Ben Eliézer, compte-t-il bientôt retourner en visite à Ankara pour « calmer le jeu » et nous annoncer que « la crise est derrière nous » ?


Shraga Blum


© Israel.co.il

 

[Article aimablement signalé par R. Lewin.]

 

Mis en ligne le 11 janvier 2010, par Menahem Macina, sur le site debriefing.org