Debriefing.org
Google
Administration
Accueil
Tous les articles
Imprimer
Envoyer
S’inscrire
Nous contacter

Informations, documents, analysesDebriefing.org
Bibliographie

Livre : Une résistance juive. Grenoble 1943-1945
16/01/2010

lundi 11 janvier 2010, par Misha Uzan
Texte reproduit d'après la mise en ligne de Un écho d'Israël.

Paul Giniewski, Une résistance juive. Grenoble 1943-1945, Paris : Cheminements, 2009


Un homme entre Occident et judéité.

Il ne devrait plus être nécessaire de présenter un auteur comme Paul Giniewski. Et pourtant ! Né en 1926 à Vienne, émigré à Bruxelles en 1935 avec ses parents, puis à Grenoble pendant la guerre, il est l'auteur de dizaines d'ouvrages, de poésies, de centaines d'articles de journaux ainsi que de traductions. Bien que prolifique, son œuvre reste néanmoins peu connue du grand public de nos jours. Il fut pourtant rédacteur en chef du journal sioniste, La Terre retrouvée, chroniqueur dans des journaux tels que Combat, issu de la Résistance, ou Le Quotidien de Paris.

Au fil des années, il a contribué à de nombreux journaux et revues, en France, en Belgique, en Suisse, mais aussi en Israël, aux Etats-Unis, en Grande Bretagne, en Italie et en Afrique du Sud. On a pu le lire dans La Revue de Défense nationale, La Suisse, Le Démocrate, La Revue militaire générale, Annali, Politique étrangère, Rivista di Studi Politici Internazionali, La Revue de Paris, Miroir de l'histoire ou The World Today, et j'en passe.

Mais, absent des plateaux de télévision, son audience est aujourd'hui plus limitée et réservée aux lecteurs de gazettes et journaux juifs comme Le Lien, Tribune juive, ou Information juive. On lui doit pourtant des ouvrages majeurs sur Le Sionisme (1) et son contraire, L'antisionism (2), sur l'Etat d'Israël de façon générale (3) , le Néo-judaïsme (4), Le point de vue juif (5), Le Contentieux israélo-arabe (6), un ouvrage sur la philosophe Simone Weil (7), ou encore sur les guerres d'Israël (8). Bien que tourné essentiellement vers Israël, il a également su, à l'occasion, varier son travail en abordant d'autres thèmes comme l'Afrique du Sud (9) ou encore l'Islande (10).

Mais l'œuvre, comme l'homme, retrace le destin d'un Juif autrichien, devenu Français après un passage par la Belgique, et toute sa vie tourné vers Israël, le judaïsme, la judéité. Son parcours - sa pensée à vrai dire - est celle d'un homme bercé entre civilisation occidentale et chrétienne d'un côté, et judéité et judaïsme de l'autre.

Son avant-dernier livre, Israël et l'Occident (11) , sorti en 2008, qui reprend un certain nombre de thèmes étudiés tout au long de sa carrière, en témoigne. On y retrouve une étude sur le Juif Jésus, le rapport des Juifs aux chrétiens et inversement — les fêtes, le ghetto, Bonaparte ou encore Benoît XVI. A l'image de l'historien Jules Isaac au début du XXe siècle, il appelle à l'enseignement mutuel de l'estime, à une réconciliation nette entre Juifs et chrétiens, à un avenir commun.

Son dernier livre, Une Résistance juive, bien que d'un style tout à fait différent, souligne, lui aussi, un fil conducteur : la vie, l'expérience, la destinée d'un Juif au sein des chrétiens. Cette fois-ci il ne fait pas tout à fait œuvre d'historien, ou d'analyste, mais plutôt de témoin. C'est sa propre histoire, son propre combat au sein de la résistance juive, dans la région de Grenoble, qu'il nous retrace à partir de ses souvenirs et de son journal intime, et de ses propres archives. Entre 1943 et 1945, le jeune Paul Giniewski, âgé d'à peine 17 ans, devient Paul Vidal. Il rejoint son frère Otto, à Grenoble, dans la zone d'occupation italienne, en 1943, et rejoint le Mouvement des Jeunes sionistes. A vélo, le jeune Vidal sillonne les églises et les mairies pour trouver de l'aide. Ses missions consistent le plus souvent à trouver des mairies amies, se procurer des formulaires officiels, des cartes, des tampons, pour pouvoir sauver ceux qui doivent se cacher, échapper aux rafles, fuir les Allemands, etc. Le récit est délivré au fil des événements et souvenirs de l'auteur, en essayant de rétablir ce qu'il a ressenti au moment des faits, et non pas ce qu'il en pense aujourd'hui. Ce n'est que vers la fin du l'ouvrage que Paul Giniewski reprend le dessus sur Paul Vidal par des considérations et réflexions générales. Le reste est une contribution à l'histoire de la Résistance juive et de la Résistance tout court. On apprend des choses intéressantes sur la Résistance, sur la prise d'otage au château de Saint-Martin-d'Uriage en 1944, sur la zone italienne, sur la façon dont les Italiens protégeaient les Juifs contre les Allemands et la police française, ou encore comment les curés de village constituaient la base de renseignement de cette Résistance de par leur connaissance du maire et de ses orientations politiques (favorable à la Résistance, à Vichy et/ou aux Nazis).

La quotidienneté du propos mène parfois à quelques longueurs dans la lecture, mais cet ouvrage donne à celui qui ne le connaît pas encore une bonne image de l'homme Giniewski, de la résistance juive, des mouvements sionistes. Quant à ceux qui les connaissent mieux, ils auront l'occasion de découvrir Paul Giniewski d'un œil nouveau.

- (1) Le Sionisme, Bruxelles : Librairie Encyclopédique, 1969.
- (2) L'Antisionisme, Bruxelles : Librairie Encyclopédique, 1973 ; et plus récemment : Antisionisme : Le Nouvel Antisémitisme, Editions Cheminements, 2005.
- (3) Être Israël, Paris : Stock, 1979 ou encore Israël devant l'Afrique et l'Asie, Paris : Durlacher, 1958.
- (4) Le néo-judaïsme, Neuchâtel : La Baconnière, 1966.
- (5) Le Point de vue juif, Bruxelles : Librairie Encyclopédique, 1970.
- (6) Le contentieux israélo-arabe, Paris : Editions Cheminements, 2007.
- (7) Simone Weil ou la haine de soi, Paris : Berg International, 1978.
- (8) Quand Israël combat, Paris : Durlacher, 1957 ou encore Le Bouclier de David, Paris : Berger-Levrault, 1960, préfacé par Shimon Pérès.
- (9) Paul Giniewski, Une autre Afrique du Sud, Paris : Berger-Levrault, 1962.
- (10) Paul Giniewski, « L'Islande, terre de paradoxes ou pays modèle ? », in Politique internationale, n° 39, printemps 1988, 23 pp.
- (11) Israël et l'Occident, Paris : Cheminements, 2008.

© Michel Uzzan

 

 Voir le blog personnel de Misha Uzan : http://mishauzan.blogspot.com
Misha Uzan est aussi webmaster du blog consacré à Israël : http://goodnewsisrael.over-blog.com

 

Mis en ligne le 15 janvier 2010, par Menahem Macina, sur le site debriefing.org