Debriefing.org
Google
Administration
Accueil
Tous les articles
Imprimer
Envoyer
S’inscrire
Nous contacter

Informations, documents, analysesDebriefing.org
Non attribué

La France en Israël - Revue de la Presse israélienne - 20 janvier 2010
22/01/2010

ISRAËLIENS - PALESTINIENS

Un responsable politique : Netanyahu a rejeté la proposition de reprendre les pourparlers en échange d'un gel discret de la construction à Jérusalem / Maya Bengal et Eli Berdenstein - Maariv*

A la veille de la venue en Israël de l'émissaire américain pour le Proche-Orient, George Mitchell, on découvre une proposition du président de l'Autorité palestinienne qui pourrait mener à la reprise des négociations avec Israël.

Le Maariv a appris qu'Abou Mazen a proposé au Premier ministre Netanyahu un compromis : un gel discret de la construction à Jérusalem pendant six mois en échange de l'ouverture de négociations. Le Premier ministre a rejeté cette offre et a fait savoir, par l'intermédiaire des Américains, qu'Israël étant un Etat démocratique, il a l'intention d'agir avec transparence vis-à-vis des Israéliens. En outre, ont affirmé de hauts responsables israéliens, le Premier ministre a soupçonné l'offre d'Abou Mazen de ne pas être innocente. « Tôt ou tard, le gel de la construction à Jérusalem aurait été révélé - dans un pays démocratique, on ne peut pas faire une telle démarche 'sans l'ébruiter' - et la coalition gouvernementale se serait décomposée ».

L'émissaire américain pour le Proche-Orient, George Mitchell arrivera aujourd'hui en Israël pour une visite essentiellement destinée à presser les Palestiniens de reprendre les négociations, afin de permettre leur lancement officiel en Egypte le mois prochain. Les Egyptiens s'associent d'ailleurs à ces pressions. En Israël, dans les territoires palestiniens et en Egypte on estime en effet que tant que le processus de paix n'avance pas on voit se renforcer des organisations terroristes de plus en plus motivées à reprendre leurs activités en Cisjordanie.

Selon un haut responsable israélien, face au refus palestinien, la visite de George Mitchell est principalement destinée à indiquer à des pays tels que la Russie ou la France que les Etats-Unis mènent toujours les affaires au Proche-Orient : « Cette visite a pour but de combler un vide afin de faire obstacle à des initiatives telles que la tenue d'une conférence de paix à Moscou ou à Paris ».

Selon des informations parvenues à Jérusalem il semble cependant que l'émissaire américain aie l'intention de presser Israël de restituer de nouveaux territoires aux Palestiniens afin de convaincre Abou Mazen de revenir à la table des négociations. Toujours selon ces informations, M. Mitchell compte réclamer d'Israël des démarches significatives telles que la libération de prisonniers supplémentaires détenus en Israël, la levée de barrages et un allègement du blocus de la bande de Gaza.

 

REGIONAL

Un accord de réconciliation israélo-turc / Itamar Eichner - Yediot Aharonot

Après l'humiliation, l'apaisement : Israël et la Turquie ont élaboré un accord destiné à ramener leurs relations diplomatiques à la normale et à mettre fin à la tension entre les deux pays.

Une délégation dirigée par le directeur général du ministère des Affaires étrangères, Yossi Gal, s'est entretenue hier à Ankara avec de hauts responsables turcs. A ces rencontres participait aussi l'ambassadeur de Turquie en Israël, Ahmet Oguz Celikkol, qui était au centre de la dernière crise. La délégation israélienne a également rencontré le secrétaire général du Conseil pour la sécurité nationale, le président de la commission des Affaires étrangères du parlement et le ministre des Affaires européennes, un proche du Premier ministre Erdogan.

Les délégations ont convenu de l'élargissement de la coopération entre les deux pays dans divers domaines, tels ceux de la défense et de la culture. Des deux côtés, on a souligné l'importance des relations entre les deux pays, malgré les désaccords qui sont apparus ces derniers temps.

Le ministère des Affaires étrangères a fait savoir que ces entretiens se sont déroulés dans une atmosphère positive et que cette visite a été l'occasion d'élaborer la manière dont les relations entre les deux pays pourront être rétablies. Selon le ministère, l'objectif des mesures qui seront prises est de renforcer le dialogue entre les gouvernements, tout en reconnaissant l'existence de désaccords.

 

ÉCONOMIE

L'OCDE : Israël a encore des efforts à faire pour rejoindre l'organisation / Liel Kaiser - Haaretz

Si Israël est admis en mai prochain à l'OCDE, il sera, parmi les trente-et-un membres de l'organisation, le pays le plus pauvre et au sein duquel les écarts sociaux sont les plus importants.

Le secrétaire général de l'OCDE, Angel Gurría, a remis hier au cabinet social et économique le rapport spécial rédigé par l'organisation en vue des débats et du vote sur l'admission d'Israël à la prestigieuse organisation, en mai prochain.

La conclusion de ce rapport remis hier n'est pas une révélation pour les Israéliens : un cinquième de la population israélienne est pauvre, soit deux fois plus que la moyenne au sein des pays de l'OCDE. De même, concernant la répartition des revenus, le rapport affirme que plus de la moitié des Israéliens ne gagnent que 4 000 shekels par mois tandis qu'un faible pourcentage de la population possède un revenu élevé.

Les auteurs du rapport estiment que des ressources supplémentaires doivent être investies dans l'éducation au sein de la communauté arabe et pour encourager les ultra-orthodoxes à acquérir un métier. Tout ceci afin de réduire le taux de pauvreté et les écarts de revenus dans le pays.

Au cours de la réunion du cabinet, M. Gurría a promis qu'Israël serait membre de l'OCDE dès cette année : « Israël devra faire des efforts et il y a quelques problèmes que nous devons résoudre ensemble, mais tous peuvent être résolus ».

La France en Israël


------------------------------------------------------------------------------------

Cliquer pour accéder au site "La France en Israël"


Mis en ligne le 20 janvier 2010, par M. Macina, sur le site debriefing.org