Debriefing.org
Google
Administration
Accueil
Tous les articles
Imprimer
Envoyer
S’inscrire
Nous contacter

Informations, documents, analysesDebriefing.org
Christianisme

Au nom du Père: Lettre ouverte d'Anne-Marie Delcambre à Monseigneur Léonard, nommé Primat de Belgique par le pape Benoît
31/01/2010

Article repris du site LibertyVox

 

Monseigneur,

Bientôt vous deviendrez cardinal, on vous appellera "Eminence" et on vous rapportera certainement plein d'histoires invraisemblables sur le père Samuel. En particulier je sais que certains se demandent : "Mais comment peut-il vivre, d'où lui vient son argent ?". Ce que je puis assurer, c'est qu'il a une véritable obsession de la gratuité, disant et répétant "le gratuit est divin" mais, en tant qu'oriental, c'est lui qui aime aider et donner. Quand la justice belge lui a donné raison contre l'ancien évêque de Tournai, à propos de sa démission (car il n'a jamais démissionné. L'Eglise belge a menti), il a récupéré une grosse somme d'argent qu'il a tout de suite redistribuée.

Je sais qu'il a contribué financièrement à ce que je puisse me soigner en Belgique, pour un cancer du sein particulièrement agressif (qui selon les médecins ne devait pas guérir), et si la justice l'attaque sur ce point, je viendrai témoigner car je garde tous les documents. D'ailleurs en attendant de pouvoir payer ma dette au père Samuel, j'ai aidé un organisme américain pro-israélien, le Middle-East Forum, dont le Service juridique (The Legal Project) se consacre à défendre les personnes injustement attaquées pour leurs idées politiques ou religieuses, comme Geert Wilders aujourd'hui et peut-être le père Samuel demain (mais je veux croire qu'il n'y aura pas procès).

Ce que j'ai déjà donné à cet organisme américain -plus de 1000€- c'est ce que j'aurais dû dépenser pour payer le Thalys pour me rendre à Bruxelles pour me soigner et que le père Samuel m'a permis de ne pas dépenser.

Mais il y a des gens que même la police belge ne pourrait jamais empêcher de donner au père Samuel, ce sont les Chrétiens orientaux araméens qui viennent des Etats-Unis et de partout, et qui eux lui embrassent la main, en lui disant "sayyidna" (Monseigneur), et ils sont des milliers à Bruxelles (plus de 8000) et des millions dans le monde. J'étais présente quand on l'a appelé pour qu'il aille aux USA, tous frais payés. Eux, ces Araméens, et autres chrétiens orientaux, comme en Orient, ils donnent de l'argent au Père Samuel.

Empêcheriez-vous, avec l'appui de la police, quelqu'un qui veut donner un cadeau en argent à un parent, à un ami ?! Pour le père Samuel, Monseigneur, c'est la même chose. Ces gens donnent pour lui, pour ce qu'il est, pour ce qu'il représente pour eux. Pas pour l'ASBL !

Vous avez la chance d'avoir dans votre diocèse quelqu'un sortant de l'ordinaire, quelqu'un dont les seules dépenses consistent à acheter des livres, quelqu'un qui vient de faire paraître un dictionnaire de 1500 pages que j'ai la charge de garder en un lieu secret pour éviter qu'il ne soit saisi.

Je vous supplie de faire en sorte qu'une injustice ne soit pas commise à l'égard d'un homme, un de vos prêtres, dont le seul crime est de rappeler qu'une partie de l'Eglise catholique adore aujourd'hui ce qu'elle combattait hier. Ne soyons pas naïfs. Le procès qui lui est fait, c'est en fait pour le faire tomber, pour le souiller, pour le détruire.

Je ne crois pas mais, en tant qu'athée, à la rigueur agnostique, et connaissant le père Samuel de mieux en mieux, je reste sidérée de voir l'acharnement contre lui, et cet acharnement est alimenté dans l'ombre par les partisans de l'ancien évêque de Tournai.

Le père Samuel est gênant. Mais jusqu'où peut-on aller pour supprimer les gens gênants ? Il a la même foi que celle qui est la vôtre. Je n'ai vu aucun ecclésiastique belge tendre la main à ce frère en religion, dire quelques mots pour le défendre, affirmer que ce qu'il dit sur la foi catholique n'est pas faux, le féliciter pour son immense bibliothèque dont personne n'a jamais parlé, dire qu'il vient d'Orient, avec toute la richesse et la complexité que cela suppose.

Le père Samuel ne cesse de défendre nos frères juifs, de justifier le combat d'Israël pour survivre, de rappeler que "le salut vient des juifs", de dénoncer l'antisémitisme qui grandit dans certains quartiers de beaucoup de villes belges.

Non, vos prêtres préfèrent aller vers l'islam, étudier l'islam, dialoguer avec l'islam, sachant pourtant que les Chrétiens orientaux se font massacrer par des musulmans "fanatiques". Vous vous rassurez en parlant d'islamisme, assurant que le bon islam, c'est amour, paix et tolérance. Vous allez la main tendue vers les imams. Je vous supplie d'aller avec autant de tolérance et d'amour vers votre frère en religion. Et même si vous le considérez comme un fils prodigue, l'attitude du clergé belge à son égard est injustifiable. J'ose même dire que c'est une honte.

Je vous en conjure, Monseigneur, évitez qu'une monstrueuse injustice ne soit commise dans le royaume de Belgique.

 

© Anne-Marie Delcambre pour LibertyVox



Le Père Samuel et Anne-Marie Delcambre. Source image : http://www.peresamuel.be

 

 

© Rivtsion

 

Mis en ligne le 30 janvier 2010, par Menahem Macina, sur le site rivtsion.org