Debriefing.org
Google
Administration
Accueil
Tous les articles
Imprimer
Envoyer
S’inscrire
Nous contacter

Informations, documents, analysesDebriefing.org
Israël (Société - mentalités)
Israël (défense - apologie d')

Israël au chevet d'Haïti, Haviv Hettig-Gur
09/02/2010

 

Sur le site du Jerusalem Post en français, le 15 janvier 2010

Une course contre la montre. Deux avions de la compagnie nationale El Al ont quitté, jeudi dans la soirée, le tarmac de l'aéroport Ben Gourion pour Port-au-Prince. A son bord : 220 soldats, cinq équipes de secours dont 40 médecins. Ils auront la difficile tâche de monter un hôpital d'urgence en plein air sur le petit territoire haïtien ravagé.

Un enfant sauvé des ruines à Port-au-Prince.
Photo: AP , JPost

D'une magnitude de 7,3 sur l'échelle de Richter, un tremblement de terre a secoué Haïti mardi à 4h53, heure locale. L'épicentre a d'abord été évalué au large des côtes, puis à l'intérieur des terres, à 16 km seulement de la capitale, Port-au-Prince.

Dans ce contexte, les autorités israéliennes ont poussé un soupir de soulagement en apprenant que l'un de ses ressortissants présents sur place, Sharona Elsaieh, fille d'Abie Nathan, avait contacté sa famille vendredi.

Au départ, Tsahal avait envisagé d'envoyer des équipes de secours pour poursuivre les recherches sous les décombres. Mais une discussion avec les autorités haïtiennes a modifié les plans israéliens : le besoin le plus urgent est aujourd'hui l'assistance médicale. Presque tous les hôpitaux de l'Etat le plus pauvre de l'hémisphère Nord ont été détruits par la catastrophe.

Selon Nahman Ash, responsable du corps médical de Tsahal, les équipes médicales devraient rester au moins deux semaines à Haïti avec un emploi du temps chargé : près de 500 patients à soigner chaque jour.

A la tête de la délégation, Shalom Ben-Aryeh espère néanmoins encore trouver des survivants sous les décombres. Une situation qu'il connait bien car il avait participé à la dernière mission de secours israélienne en Inde en 2002.

Risques d'épidémie

UNICEF Israël et les associations de la diaspora ont appelé à des dons pour appuyer les équipes de secours. "Le plus urgent est de restaurer les infrastructures sanitaires. Les tremblements de terre détruisent le système d'évacuation des eaux usées. La crise à Haïti ne se limite pas à la catastrophe elle-même mais s'étend au risque d'épidémies dans le futur", explique Shachar Zahavi de l'organisation IsraAID, qui regroupe plusieurs associations humanitaires israéliennes.

Elle a envoyé une équipe de 15 médecins, infirmières et aides soignants ainsi que des experts spécialisés dans ce type de crise.

La Croix Rouge internationale estime entre 40 000 et 50 000 le nombre de morts mais le bilan pourrait être encore plus lourd.

En parallèle Amos Radian, l'ambassadeur israélien de la République dominicaine voisine, est arrivé à Port-au-Prince mercredi pour informer heure par heure le ministère des Affaires étrangères à Jérusalem. Après une descente de cinq heures dans l'enfer haïtien, il décrit des situations d'horreur, "un calme étrange, des cadavres à chaque coin de rue, des habitants qui errent hagards".

Le ministère des Affaires étrangères a fait un appel au don. Appelez le 02-659-4222.

LIRE AUSSI :

Port-au-Prince : renfort israélien >>>

Haviv Hettig-Gur

 

© Jerusalem Post en français

 

Mis en ligne le 17 janvier 2010, par Menahem Macina, sur le site debriefing.org