Debriefing.org
Google
Administration
Accueil
Tous les articles
Imprimer
Envoyer
S’inscrire
Nous contacter

Informations, documents, analysesDebriefing.org
Non attribué

La France en Israël - Revue de la Presse israélienne - 9 février 2010


ISRAELIENS - PALESTINIENS

Eli Yishaï a ordonné la légalisation de Beit Yehonathan à Jérusalem-est / Maya Bengal et Roni Melloul – Maariv

Une nouvelle crise menace les relations déjà explosives entre Jérusalem et Washington : La journaliste, Ayala Hasson, a révélé hier, sur la première chaîne, que le ministre de l'Intérieur, Eli Yishaï, est à l'initiative d'une démarche visant à légaliser Beit Yehonathan, cet immeuble situé au cœur du village de Silwan, à Jérusalem-est.

Cette décision d'Eli Yishaï a été prise sans concertation avec le Premier ministre Netanyahu et dans une période sensible où, aussi bien à Jérusalem qu'à Washington, on fait tout pour éviter des démarches qui risquent d'éloigner encore plus Abou Mazen de la table des négociations.

Qui plus est, M. Yishaï a décidé de permettre la poursuite de la colonisation juive à Beit Yehonathan et d'aller à l'encontre de la décision de la justice à ce sujet. Le ministre de l'Intérieur à l'intention de transmettre le dossier à la commission régionale d'urbanisme afin qu'elle légalise l'immeuble et permette à ses occupants de continuer à y habiter.

Cette légalisation sera possible uniquement après la démolition des deux étages supérieurs de l'immeuble et parallèlement à la légalisation de maisons construites dans le quartier de manière semblable par des Palestiniens. Rappelons que, la semaine dernière encore, le maire de Jérusalem, Nir Barkat, avait promis au procureur général, Moshé Lador, que la municipalité ferait en sorte que soient appliqués tous les ordres de démolition émis à Silwan, dont celui de Beit Yehonathan.

Suite à cette annonce du maire, des inspecteurs de la mairie de Jérusalem se sont rendus hier à Silwan pour y distribuer les ordres de démolition mais, au dernier moment, la distribution a été annulée à la demande de la police. Quelques heures plus tard, Eli Yishaï parvenait à empêcher la mise en œuvre de la mesure.

A présent, on peut supposer que les Américains demanderont au Premier ministre des éclaircissements concernant cette démarche. En effet, Washington a récemment prié Israël d'éviter toute provocation qui pourrait porter atteinte aux chances de reprise des négociations avec les Palestiniens. « C'est une démarche qui fait le jeu du président de l'Autorité palestinienne. Si Abou Mazen refuse de s'asseoir à la table des négociations avec le Premier ministre Netanyahu, c'est notamment parce que celui-ci n'a pas ordonné le gel de la construction à Jérusalem », a déclaré avec colère un haut responsable israélien.

Cette démarche d'Eli Yishaï a mis le bureau du Premier ministre dans l'embarras. Son directeur de la communication, Nir Hefetz, a déclaré : « Il s'agit de procédures légales d'urbanisme qui se déroulent au sein des autorités compétentes à Jérusalem. Le Premier ministre ne s'en occupe pas et n'est pas impliqué dans ces décisions ». En d'autres termes, Binyamin Netanyahu, attend de voir quel sera le résultat de cette bataille juridique entre, d'une part, Eli Yishaï et Nir Barkat et, de l'autre, Moshé Lador.

Au cabinet d'Eli Yishaï, on avoue que la démarche n'a pas été concertée avec le Premier ministre : « C'est une démarche qui est du ressort du ministre de l'Intérieur et qui s'effectue sur la base d'avis rendus par ses conseillers juridiques ».


INTERIEUR

Le Premier ministre a décidé : Les Israéliens qui vivent à l'étranger pourront voter / Mazal Mualem, Yehonathan Lis, Lili Galili et Natacha Mozgovaya – Haaretz

Dans le cadre, semble-t-il, d'une démarche concertée, le Premier ministre, Binyamin Netanyahu, et le ministre des Affaires étrangères, Avigdor Liberman, ont annoncé hier leur intention de promouvoir une loi permettant aux Israéliens qui se trouvent à l'étranger de voter aux élections, une proposition à laquelle s'opposent le parti Shas, le parti travailliste et de nombreux membres de la coalition.

Un amendement visant à permettre aux Israéliens qui ont émigré de voter a déjà été déposé par les députés Alex Miller et David Rotem, d'Israel Beteinou. Il s'agit d'une des promesses faites par le Premier ministre, [Binyamin] Netanyahu, à Avigdor Lieberman, dans le cadre des accords de coalition. On estime en effet qu'une telle loi servira tout particulièrement les intérêts du parti Israel Beteinou, car de nombreux immigrants d'ex-Union soviétique ont quitté Israël au cours de ces dernières années, mais ont conservé leur nationalité. De hauts responsables du Likoud ont déclaré hier que c'est une question qui avait été examinée avant les dernières élections, la conclusion étant qu'aucun des grands partis ne bénéficierait clairement d'une telle mesure.

Les annonces du Premier ministre, [Binyamin] Netanyahu, et d'Avigdor Liberman ont provoqué hier de vives réactions de la part de l'opposition, et le parti Kadima s'est même empressé de déposer une motion de censure. Le chef de l'opposition, Tzipi Livni, a déclaré : « Le droit de décider du destin d'Israël doit être entre les mains de ceux qui vivent en Israël et sont prêt à assumer le prix de leurs choix électoraux, pour le meilleur et pour le pire ».


Le Likoud se renforce, Gideon Saar monte / sondage de l'institut Smith – YNET (site internet du Yediot Aharonot)

Si les élections à la Knesset avaient lieu aujourd'hui, pour quel parti voteriez-vous ? (résultats en sièges) :

Likoud 32, Kadima 26, Israel Beteinou 14, Parti travailliste 8, Shas 11, Yehadout Hatora 6, Union nationale 4, Habayit Hayehoudi 3, Meretz 5, Partis arabes 11.

Quel est le ministre que vous appréciez le plus ? Quel est celui que vous appréciez le moins ?

Le ministre de l'Education, Gideon Saar : le plus apprécié 12 %, le moins apprécié 3 %.

Le ministre de la Défense, Ehud Barak : le plus apprécié 11 %, e moins apprécié 15 %.

Le ministre des Affaires étrangères, Avigdor Lieberman : le plus apprécié 9 %, le moins apprécié 14 %.

La France en Israël

------------------------------------------------------------------------------------

Cliquer pour accéder au site "La France en Israël"


Mis en ligne le 9 février 2010, par M. Macina, sur le site debriefing.org