Debriefing.org
Google
Administration
Accueil
Tous les articles
Imprimer
Envoyer
S’inscrire
Nous contacter

Informations, documents, analysesDebriefing.org
Droits humains, racisme, antisémitisme, etc.
Antisémitisme

L'antisémitisme est un problème de plus en plus significatif pour les juifs britanniques', Henri Stein
10/02/2010


10/02/10

European Jewish Press (EJP), 9 février 2010

LONDRES (EJP)--- 924 incidents antisémites ont été enregistrés en 2009 en Grande-Bretagne en 2009, soit une augmentation de 55 % par rapport à l'année précédente et un record depuis leur comptabilisation en 1984.

Ces chiffres figurent dans le rapport annuel du Community Security Trust (CST), une organisation de bienfaisance chargée notamment de la sécurité des membres de la communauté juive.

Environ 300,000 Juifs vivent en Grande-Bretagne.

Près d'un quart des incidents répertoriés - notamment des actions de rue violentes,  des graffiti antisémites et l'envoi d'emails haineux – sont liés d'une manière ou d'une autre à l'opération israélienne contre Hamas à Gaza en janvier 2009.

La guerre à Gaza a été marquée par des protestations violentes devant l'ambassade d'Israël à Londres.

La plupart des incidents enregistrés par CST a eu lieu à Londres mais aussi à Manchester, Hertfordshire et Leeds.

Selon Mark Gardner, directeur de la communication du CST, "ces chiffres record prouvent que l'antisémitisme est un problème de plus en plus significatif pour les juifs britanniques".

 "Nous devons insister pour que le racisme anti-juif soit autant condamné que n'importe quel autre type de racisme dans la société britannique. Sinon, nous risquerions de valider la notion, séduisante pour certains, que l'antisémitisme au nom de la haine anti-israélienne est d'une façon ou d'une autre une forme légitime de protestation politique".

"La tendance doit être inversée et nous invitons toutes les personnes à s'exprimer contre l'antisémitisme sous toutes ses formes", a ajouté Gardner.

 Le Premier ministre britannique Gordon Brown a condamné ces attaques et s'est déclaré "profondément troublé" par le rapport.

"Davantage doit être fait pour rendre Israël sûr et créer un Etat palestinien", a-t-il souligné dans un communiqué.

"Je suis un ami fier d'Israël et j'invite volontiers au débat au sujet de la manière dont nous assurons à la fois la sécurité d'Israël et un Etat palestinien viable vivant côte à côte", a dit le chef du gouvernement britannique.

"La discussion est bienvenue mais aucun sentiment fort ne peut jamais justifier l'extrémisme violent ou les attaques et nous serons fermes contre tous ceux qui emploieraient le sentiment anti-israélien comme excuse ou pour masquer l'antisémitisme et les attaques contre la communauté juive".

Des 924 incidents enregistrés, 124 étaient des attaques violentes dont trois sont classés par le CST comme des "menaces graves à la vie".

Les attaques physiques ont eu tendance à se développer dans des quartiers où les membres des communautés juives orthodoxes sont les plus visibles comme Salford et Bury dans le Grand Manchester ou Hendon et Stamford Hill au nord de Londres.

Le rapport peut être lu sur le site du CST :www.thecst.org.uk

© EJP

 

Mis en ligne le 10 février 2010, par Menahem Macina, sur le site debriefing.org