Debriefing.org
Google
Administration
Accueil
Tous les articles
Imprimer
Envoyer
S’inscrire
Nous contacter

Informations, documents, analysesDebriefing.org
Droits humains, racisme, antisémitisme, etc.
Antisémitisme
Antisémitisme arabo-musulman

Remous à l'Université de Cambridge autour de l'historien Benny Morris
10/02/2010

10/02/10

Sur le Blog Philosémitisme

Il est curieux qu'une association censée être pro-israélienne capitule devant menaces et intimidations et que ce soit le Département d'études politiques et internationales de l'université de Cambridge qui intervienne pour défendre le droit à l'expression de l'historien israélien Benny Morris, et celui, tout aussi important, des étudiants de l'écouter.

Source: traduction d'un article de Marcus Dysch, Benny Morris talk cut by Cambridge Israel society, repris du site du Jewish Chronicle (mis en ligne le 04/02/2010)

La Israel Society de l'université de Cambridge a été critiquée pour avoir cédé aux pressions d'étudiants musulmans qui demandaient l'annulation de la conférence que devait prononcer l'un des historiens israéliens les plus importants. Le Prof. Benny Morris devait prendre la parole jeudi, mais l'événement a été annulé suite à des plaintes émanant, entre autres, de groupes universitaires islamistes et pakistanais qui prétendent qu'il est un "islamophobe qui prêche la haine".

Jake Witzenfeld, président de la Israel Society, a qualifié l'annulation de décision "malheureuse, mais noble", en ajoutant: "qu'il n'y avait eu aucune intention d'accorder une tribune au racisme".

Mais le Jewish Chronicle croit savoir que l'annulation pourrait faire partie d'une stratégie en prévision de la visite de Daud Abdullah, le secrétaire-adjoint du Conseil musulman de Grande-Bretagne.

Il est en effet prévu qu'il vienne parler, le 18 février, à l'occasion de la Semaine de l'Islam. L'année dernière, il a signé la Déclaration d'Istambul, qui menace de violences les partisans d'Israël et les troupes britanniques. Les étudiants juifs de Cambridge envisagent de demander que son invitation soit révoquée.

Apparemment le plan a échoué car les supporters d'Israël ont fait part de leur indignation. Jonathan Hoffman, vice-co-président de la Fédération sioniste, a indiqué : "Benny Morris a fait quelques commentaires vigoureux sur les Palestiniens, mais l'idée qu'il est islamophobe est absurde. Il enseigne à des étudiants juifs et musulmans". 

"La contribution historique du Prof. Morris est très respectable, mais ses opinions personnelles, hélas, offensent beaucoup de monde. En fin de compte, nous faisons passer le respect envers ceux que ses opinions offensent avant l'opportunité d'accueillir cet orateur", estime M. Witzenfeld.

Dans une lettre adressée lundi au syndicat des étudiants, certains étudiants ont écrit: "Sa visite est insultante et menaçante, en particulier pour les étudiants arabes et musulmans, et elle est en contradiction avec les objectifs déclarés de la CUSU de lutter contre l'islamophobie. Nous demandons à la CUSU de déclarer clairement que ces points de vue sont odieux et offensants".

Le Prof. Morris a déclaré: "Au fond, c'est de la folie. Mais à la suite de l'annulation j'ai été invité à donner une conférence au Département d'études politiques et internationales de Cambridge et je toucherai un public plus vaste."
 
Marcus Dysch

© Jewish Chronicle

- Benny Morris: Banned at Cambridge University Out of Fear. Who's Next?, par Barry Rubin
- Oxford: un étudiant crie en arabe "Mort aux juifs"
- ‘L'antisémitisme est un problème de plus en plus significatif pour les juifs britanniques'
- 'The Financial Times' et 'The Economist' très hostiles à Israël
 

 

Mis en ligne le 10 février 2010, par Menahem Macina, sur le site debriefing.org