Debriefing.org
Google
Administration
Accueil
Tous les articles
Imprimer
Envoyer
S’inscrire
Nous contacter

Informations, documents, analysesDebriefing.org
Non attribué

La France en Israël - Revue de la Presse israélienne - 11 février 2010
11/02/2010


ISRAËL - PALESTINE

Attentat meurtrier : Un officier de la police palestinienne a poignardé à mort un soldat de Tsahal au carrefour de Tapuah / Anshel Pfeffer, Avi Issacharof et Haïm Levinson – Haaretz

Un officier de la police palestinienne a tué hier à coups de couteau l'adjudant Ihab Hatib, un sous-officier du régiment Kfir qui se trouvait à bord d'une jeep militaire et attendait à l'entrée d'un poste de Tsahal près du carrefour de Tapuah, en Samarie. Le responsable de la sécurité de la colonie de Rehelim, qui passait par là, est parvenu à appréhender l'officier palestinien qui est directeur de cabinet du commandant de la police de Ramallah.

Peu après l'attentat, les forces de Tsahal se sont rendues au domicile du terroriste, dans un village au sud de Jénine et ont interpellé six membres de sa famille.

Suite à l'attentat, des colons ont pénétré dans le village de Burein et ont jeté des pierres contre une maison palestinienne. Des soldats ont dispersé les manifestants.

Le colonel Itzik Bar, commandant du régiment de Samarie, a déclaré hier qu'il s'agit là de l'œuvre d'un « terroriste isolé », ajoutant toutefois que, depuis début 2010, ce genre d'incident s'est multiplié. Selon lui, depuis le début de l'année il y a eu vingt attaques au couteau et on a découvert douze charges explosives lors de contrôles aux barrages de Tsahal.

Pour les responsables militaires, il fallait s'attendre à ce que, tôt ou tard, une des centaines de tentatives de commettre des attentats « artisanaux », au couteau ou à l'arme à feu, réussisse.

Malgré les nombreuses tentatives d'attentat, l'adjudant Ihab Hatib est le premier soldat tué depuis janvier 2009 et la mort d'un pisteur de Tsahal dans l'explosion d'une charge explosive, le long de la clôture qui entoure la bande de Gaza. Cela fait en effet un certain temps que les organisations palestiniennes ne parviennent pas à perpétrer d'attentat d'envergure, grâce aux activités intenses de Tsahal et du Shabak et à la coordination, de plus en plus étroite, avec l'Autorité palestinienne. Les autorités militaires mettent cependant en garde contre « l'illusion de sécurité » qui s'est créée et qui fait oublier les multiples tentatives d'attentat.

Peu après avoir appris l'identité du meurtrier, le coordonnateur des opérations dans les territoires, Eitan Dangot, et le commandant de l'Administration civile de Cisjordanie, Poli Mordekhaï, se sont entretenus avec des officiers supérieurs palestiniens et ont souligné auprès d'eux la gravité avec laquelle l'incident est considéré par Tsahal.

Le Premier ministre palestinien, Salam Fayyad, a condamné hier l'attentat : « L'Autorité palestinienne continuera à prendre toutes les mesures nécessaires pour empêcher qu'un tel événement se répète », a-t-il indiqué.

Pour Salam Fayyad, « un tel événement va à l'encontre des intérêts nationaux palestiniens, des efforts faits par l'Autorité palestinienne, et de ses engagements ». Il a mis en garde ceux qui se laisseraient entraîner par « ce genre d'actions violentes, dont on a vu à quel point elles sont nuisibles ». « Notre peuple est uni derrière le mouvement de protestation populaire non violent contre les colonies, la barrière et les agressions des colons. Cette protestation a le plein appui de l'Autorité palestinienne et est largement soutenue au plan international », a-t-il ajouté.


INTERIEUR

Vote en faveur du Golan : Livni est contre, Mofaz est pour / Arik Bender – Maariv

En approuvant en lecture préliminaire une proposition de loi du député Eli Aflalo, qui accorde des abattements fiscaux aux localités du plateau du Golan, la coalition a voulu favoriser les habitants de cette région. Mais elle est surtout parvenue à mettre dans l'embarras le parti Kadima, qui a voté de manière divisée : la présidente du parti, Tzipi Livni, a voté contre la proposition tandis que Shaul Mofaz et d'autres députés l'ont soutenue.

Tzipi Livni s'oppose fermement à l'adoption d'une telle loi ces jours-ci, à cause de la tension qui s'est créée dernièrement entre Israël et la Syrie. Le chef du groupe parlementaire Kadima, Dalia Itzik, s'est alignée sur cette position. Toutefois, les députés Shaul Mofaz, Otniel Schneller, ainsi que d'autres, sont décidés à soutenir cette proposition de loi.

En fin de compte, le parti Kadima a dû accorder à ses députés la liberté de vote, et c'est ainsi que la proposition a été adoptée en lecture préliminaire par 67 voix contre 13 et une abstention.

Le Premier ministre, [Binyamin] Netanyahu, le ministre de la Défense, Ehud Barak, et onze députés Kadima, dont Shaul Mofaz, ont voté pour. En revanche, cinq députés de Kadima, dont Tzipi Livni et Dalia Itzik, ont voté contre.


En tête à tête / Yossi Yehoshua – Yediot Aharonot

Le ministre de la Défense, Ehud Barak, s'est entretenu, ces derniers jours, à plusieurs reprises, avec le chef d'état-major, Gaby Ashkenazi, afin d'apaiser les relations conflictuelles entre leurs deux cabinets.

Malgré ces entretiens, les deux camps continuaient hier à s'accuser mutuellement. De hauts responsables du ministère de la Défense ont admis que le communiqué dans lequel le ministère s'en est pris au porte-parole de Tsahal, Avi Benayahu, était inutilement agressif.

Malgré cette tension, il n'est pas exclu que le mandat de Gaby Ashkenazi soit prolongé d'un an, même si celui-ci n'a pas exprimé un désir particulier de rester à son poste une cinquième année. En effet, de nombreux développements risquent d'intervenir durant cette période avec, en toile de fond, la menace iranienne et la crainte d'un embrasement de la frontière nord. Or, le général Ashkenazi jouit de l'estime du commandement militaire mais aussi de celle du Premier ministre et du ministre de la Défense. Il se pourrait donc bien qu'on lui demande de rester à son poste un an de plus.


La France en Israël

------------------------------------------------------------------------------------

Cliquer pour accéder au site "La France en Israël"


Mis en ligne le 11 février 2010, par M. Macina, sur le site debriefing.org