Debriefing.org
Google
Administration
Accueil
Tous les articles
Imprimer
Envoyer
S’inscrire
Nous contacter

Informations, documents, analysesDebriefing.org
Israël (Chrétiens pour)

«Eduquer à la paix», Pasteur Gérald Fruhinsholz
12/02/2010


12/02/10

Sur le site de Shalom Israël

Blason IsraelBlason IsraelShalom Israël
Bandeau Murailles 597x123
12 février 2010  
"Eduquer à la paix"

Logo Shalom
De Jérusalem,
Pasteur Gérald FRUHINSHOLZ


Apprendre la paix
C'était l'idée d'un projet pédagogique lors d'une excursion en Israël (1), sur le thème: "Eduquer à la paix", et cela concernait des enseignants venus d'Alsace. Quoi de mieux que de venir en Israël pour pouvoir ensuite parler de la paix et du conflit palestino-israélien aux jeunes élèves français. Sauf que... le guide était assez partial et que l'excursion faisait la part belle aux monastères chrétiens et aux intervenants arabes.


enfant palestinien

Nous avions gentiment été invités à donner notre témoignage, car une jeune femme protestante du groupe nous connaissait. Nous avons alors raconté notre vie en Israël et le pourquoi de notre présence à Jérusalem. Nous avons évoqué le fait que notre petite fille était née à "Jérusalem-Jérusalem", car, pour beaucoup de nations, dont la France, Jérusalem n'a pas de pays ! Et d'expliquer que le monde interdisait à Israël de faire de Jérusalem sa capitale... A ce moment-là, le guide prit le micro, précisant avec force : "Jérusalem est un territoire occupé" ! Cela sous-entendait que Jérusalem-"Al Quds" deviendrait, un jour ou l'autre, la capitale de la Palestine...


Strasbourg, ville occupée ?

- Savez-vous, chers amis de Strasbourg, que vous vivez "en territoire occupé" ?... Oui, puisque l'Alsace et la Lorraine autant que nous, Français, ont été sous la souveraineté de l'Allemagne. Ma propre famille a été confrontée au problème de cette région déchirée par trois guerres, durant lesquelles Strasbourg et Mulhouse sont passées alternativement aux mains des Allemands et des Français.


Mais soyons sérieux et faisons un peu d'histoire. Précisons ainsi que Jérusalem, depuis la destruction de la ville et du Temple en 70 après JC, n'a été la capitale d'aucune nation, à part Israël ! Jérusalem a été la capitale du royaume d'Israël et de Juda durant 1000 ans, et les 2000 ans suivants ont vu des empires se succéder sur la terre d'Israël. Or, durant la domination arabe (636-1099), sous l'occupation des Mameluks et des Ottomans (1291-1917), puis celle des Jordaniens (1948-1967), Jérusalem n'a JAMAIS été une capitale musulmane !


La Palestine à la place d'Israël?

Pourquoi, depuis 1967 et la cuisante défaite arabe de la Guerre des "Six-Jours", les musulmans se sont-ils réveillés et ont subitement découvert que Jérusalem était une ville sainte de l'islam ?... Nulle mention de la ville dans le Coran, mais plus de 700 dans la Bible ! Aucun musulman dans le monde ne prie tourné vers Jérusalem. Alors, pourquoi vouloir Jérusalem, si ce n'est une stratégie pour prendre tout ce qui appartient aux Juifs : "la Palestine à la place d'Israël".


Les Arabes nient le lien entre les Juifs et Jérusalem ; ils sabotent et détruisent l'évidence archéologique, même à l'endroit le plus saint du Judaïsme - le Mont du Temple :
« Les Arabes ont continuellement nié la légitimité de l'attachement des juifs à Jérusalem. Yasser Arafat et d'autres chefs arabes ont insisté sur le fait qu'il n'y a jamais eu de temple juif sur le Mont du Temple. Ils affirment aussi que le Mur Occidental est vraiment un lieu saint islamique sur lequel les musulmans ont des droits. Les religieux islamiques qui gèrent le Mont du Temple ont fait preuve d'un manque de respect flagrant et ont eu du mépris pour les preuves archéologiques concernant une présence juive. Entre 1999 et 2001, dans une décharge, les Israéliens ont retrouvé 13 000 tonnes de ce que les musulmans du Waqf (2) ont enlevé et jeté, correspondant aux ruines du Mont et à son infrastructure, et incluant les vestiges archéologiques du Premier ainsi que du Second Temple.» (3).


Lors d'un discours prononcé le 17 décembre 2009 à Naplouse, le président de l'Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas a déclaré : « Jérusalem restera à jamais la capitale de la Palestine et de la nation arabe et islamique [...] Personne ne peut rivaliser avec nous sur ce point. Jérusalem est à nous et restera à nous », a-t-il ajouté.


Jérusalem, capitale d'Israël

Non, Jérusalem n'est pas un "territoire occupé": elle est la capitale d'Israël ! La Jordanie a occupé la Vieille Ville de Jérusalem et la Samarie durant 19 ans. En 1967, lors de la Guerre des "Six-Jours", lorsque l'Egypte et la Syrie envahirent Israël, la Jordanie s'allia à elles contre l'Etat hébreu. C'est donc dans une guerre défensive que les commandos de parachutistes israéliens ont pris la ville de Jérusalem et l'ont réunifiée. Ce fut au prix de douloureux combats et de nombreuses pertes. Selon la loi de la guerre, à qui appartient une ville conquise ?... Au vainqueur.    


Israël a été vainqueur dans toutes les guerres que leur ont fait subir les Arabes depuis la création de l'Etat hébreu. A plusieurs reprises, les Arabes ont refusé catégoriquement toute proposition de paix, notamment par les "trois «non» de Kartoum" : 1) pas de réconciliation avec Israël;  2) pas de reconnaissance de cet État; 3) pas de négociation avec lui et réaffirmation des droits du peuple palestinien sur son pays. Cela n'a pas changé, même si, aujourd'hui, il y a des velléités de négociations de paix.

burqa


Strasbourg a été "libérée" en novembre 1944 par la 2e DB du général Leclerc. Qui ira contester que Strasbourg est une ville française aujourd'hui ? De même, il n'existe pas de Strasbourg-est ! Malgré tout, on peut noter que nous trouvons aujourd'hui, dans plusieurs villes de France, des zones de non-droit où l'islam impose sa loi... mais c'est une autre histoire. 


Palestine Judenrein ?

Chers amis Alsaciens, durant ce voyage on vous a appris qu'il y aura "la paix lorsque les Israéliens seront partis". Cette affirmation ne nous rappelle-t-elle pas un autre refrain, dans lequel le problème, en Europe, était "la question juive" ?... Ce temps n'est pas si loin, hélas ! Un Moyen-Orient judenrein (4) arrangerait les affaires des nations arabes. Mais aujourd'hui, Israël a la meilleure armée du monde...


Pour une paix véritable

Ne croyons-nous pas que la paix aurait des chances si les nations arabes cessaient d'éduquer leurs enfants à la haine ?... Tant qu'un peuple a cette mentalité consistant à former sa jeunesse à la guerre et à la haine des Juifs, il ne peut y avoir de paix. Le respect de l'autre, la reconnaissance d'Israël en tant qu'Etat juif, la volonté de construire des routes, des hôpitaux et des écoles, plutôt que d'acheter des armes et de perpétrer des attentats, et l'acceptation de vivre au milieu d'une population juive (situation déjà existante en Israël avec un million d'Arabes israéliens), sont les conditions essentielles pour pouvoir parler de paix. 


Des réfugiés à réintégrer

Pour finir, on vous a montré un "camp de réfugiés palestiniens" (à Haïfa) - en fait, c'étaient des bâtiments et non des tentes. Alors vous devez savoir qu'à l'origine, en 1949, il y avait autant de réfugiés juifs (800 000) que de réfugiés arabes (venant des pays environnants), mais personne n'en parle aujourd'hui pour la simple raison que ces réfugiés juifs chassés d'Irak, de Syrie, d'Egypte, etc. ont été intégrés en Israël. Posons-nous alors la question, pourquoi les nations arabes n'ont-elles pas cru bon d'intégrer ces populations arabes ? On le comprend aisément: c'était dans l'intention d'utiliser ces victimes pour une instrumentalisation politique de déstabilisation du jeune Etat hébreu.


Aujourd'hui, le monde est dans l'incapacité totale de faire face à ces masses de réfugiés (plus de 4 millions) qui le sont de génération en génération. L'UNRWA, la plus grande ONG de l'ONU, qui s'occupe exclusivement des réfugiés palestiniens, est en déficit majeur... cela se comprend.  L'Europe et le monde sont complices d'entretenir cette population de sous-développement sans issue, vivier de recrutement pour le Hamas ou le Hezbollah. 


Chers amis, à la prochaine fois ! Peut-être devrez-vous, dans un projet futur, faire une excursion plus approfondie dans les villes israéliennes, parler avec des journalistes, des politiques et des artistes israéliens, dormir dans les kibboutzim, le tout sous la direction d'un guide israélien sachant parler avec amour de son pays. Vous découvrirez alors le véritable Israël et une autre compréhension des chances de paix, une vision plus équilibrée, tant il est vrai que l'on trouve en Israël toutes les opinions. C'est cela une démocratie...

 

Pasteur Gérald Fruhinsholz


-------------------


(1) "Noa et Rawane à l'école de paix" - de Yaël Hassan et Lionel Larchevêque.

(2) Quand Israël s'est emparé du Mont du Temple, en 1967, il a permis au Waqf d'être responsable des lieux. L'Autorité Palestinienne a exploité ce privilège, vieux de 35 ans pour accroître les revendications musulmanes sur le Mont du Temple, notamment en construisant une nouvelle mosquée capable d'accueillir 20 000 personnes, dans les Ecuries de Salomon.

(3) Le Mythe des deux Jérusalem  © 2009, Eli E. Hertz.

(4) "Judenrein" signifie "sans aucun Juif" !


Note1

-------------------


 © Shalom Israël 

Mis en ligne le 12 février 2010, par Menahem Macina, sur le site debriefing.org