Debriefing.org
Google
Administration
Accueil
Tous les articles
Imprimer
Envoyer
S’inscrire
Nous contacter

Informations, documents, analysesDebriefing.org
Non attribué

Quelques articles mis en ligne récemment par le site Objectif-Info
13/02/2010


13/02/10

[Le site Objectif-Info met en ligne, depuis des années, des articles de fond extrêmement utiles en ce qu'ils permettent au lecteur exigeant d'aller au-delà de l'information factuelle pour en déchiffrer, autant que possible, le sens, ou au moins comprendre dans quel monde nous vivons et comment nous situer par rapport aux événements. Il est géré par Jean-Pierre Bensimon, que connaissent celles et ceux qui fréquentent mes sites, car je relaie parfois les articles qu'il met en ligne, et dont la réputation n'est plus à faire. Plutôt que de relayer un à un ces articles, Il m'a paru plus productif et aussi plus fair-play de renvoyer les internautes au site qui les met à la disposition de ses visiteurs. Mon souhait est qu'il figure parmi vos "favoris" et qu'Objectif-Info devienne une de vos sources préférentielles d'information et de réflexion. Il vous mérite autant que vous le méritez. (Menahem Macina).]


Une conférence de Benny Morris déclenche une tempête à Cambridge

par Jonny Paul, Jerusalem Post

L'annulation de la conférence que Benny Morris devait prononcer devant les étudiants de l'université de Cambridge est un baromètre de la confiscation de la liberté d'expression par des organisations musulmanes, dans l'un des temples du savoir académique occidental du pays de naissance de la démocratie. Le drapeau brandi en l'espèce est celui de l'islamophobie. Et ce chantage à l'islamophobie est assez intimidant pour fédérer autour de lui l'extrême gauche, le soi-disant creuset de l'épanouissement humain, mais aussi une fraction significative de l'opinion au sein de l'université. La pression est telle que les étudiants favorables à Israël eux-mêmes y ont cédé. Si le président de leur association annule la conférence, c'est pour que l'on ne puisse pas dire que son organisation est « islamophobe »...

 

Le Fonds pour le Nouvel Israël (New Israel Fund) et la menace de la gauche sur le système démocratique israélien

par Joel Fishman, Makor Rishon, vendredi 12 Février 2010

Il y a deux semaines, les révélations du groupe d'étudiants sioniste Im Tirtsu ont provoqué un choc dans l'opinion publique israélienne. Im Tirtsu révélait dans un langage clair et par le détail, que seize organisations soutenues par le Fonds pour le Nouvel Israël (NIF) avaient fourni la majeure partie de l'information sur laquelle s'appuyait le rapport Goldstone. Ces révélations étaient au cœur d'une autre affaire fort déplaisante, le rapport Goldstone lui-même, dont la publication a porté un coup puissant en termes politiques à la légitimité de l'État...

 

Pourquoi un officier de la police palestinienne a assassiné un soldat israélien

par Jean-Pierre Bensimon, pour Objectif-info, le jeudi 11 février 2010

Le policier palestinien s'appelle Mahmoud al-Khatib. Il a tué mercredi près de la ville de Naplouse un soldat israélien, le sous-officier de carrière Ihab Chattib, assis à bord de son véhicule militaire, de deux coups de couteau dans la poitrine. Le soldat était Druze. La communauté druze a publié un communiqué où elle déclarait :"nous continuerons à servir dans l'armée et à contribuer au pays dans lequel nous vivons, tout comme nous prions pour son existence". Un précédent attentat mortel comme celui-ci avait coûté la vie à un rabbin père de sept enfants, Meir Avshalom Chai. Il avait essuyé le 24 décembre dernier les coups de feu de plusieurs membres des Brigades des martyrs d'al-Aqsa, la branche armée du Fatah...

 

Aurions-nous été entendus ?

par Gabriel Lévy, Association des contribuables d'Aubagne, le 10 février 2010

C'est avec satisfaction que nous avons accueilli les derniers propos du président de la République qui découvre que « nous dépensons trop et nous dépensons mal », et admet « qu'il y a trop de sommets, il y a trop de déplacements, il y a trop de perte de temps », Car nous n'avions de cesse de réclamer une politique étrangère modeste et donc économe, une politique étrangère fondée sur des relations bilatérales entre les états, hors du tohu-bohu de sommets encombrés. Or, les organismes internationaux, en se multipliant, sont devenus de plus en plus coûteux, inefficaces, paralysants et parfois dangereux...

 

Le bon vieux temps d'avant la paix

par Khaled Abu Toameh, pour Hudson New York Programs

De nombreux Juifs et Arabes qui vivent dans cette partie du monde [le Proche-Orient] regrettent vraiment le bon vieux temps d'avant le processus de paix au Moyen-Orient, d'avant le transport de Yasser Arafat et de l'OLP en Cisjordanie et dans la bande de Gaza suite à la signature des accords d'Oslo. Il est temps de crier haut et fort que ce processus de paix n'a été rien d'autre qu'un désatre pour les deux peuples. Qui a aujourd'hui conscience qu'il y a davantage de Juifs et d'Arabes qui sont morts depuis la signature des accords d'Oslo qu'entre 1967 et 1993 ? Ce processus de paix, qui s'est doublé d'un "processus de guerre," a échoué ; il est temps d'essayer autre chose...

 

L'aide de l'Europe sert à financer l'incitation à la haine

par Ben Hartman pour Jerusalem Post

Les rapports, "L'éducation palestinienne à la haine depuis Annapolis" et "Le financement de l'éducation à la haine," analysent ce que l'Alliance des contribuables appelle une campagne de "diabolisation d'Israël" en grande partie financée par les contribuables européens, politique qui diminue selon elle les espoirs de paix à long terme. L'Alliance des contribuables a indiqué qu'elle a choisi de traiter la question de l'incitation à la haine contre Israel dans les territoires palestiniens parce qu'elle pense qu'il faut se livrer à un examen plus minutieux des programmes d'aide à l'Autorité palestinienne pour que l'argent des contribuables britanniques et européens ne finance plus des programmes qui nuisent au processus de paix et aux intérêts nationaux des Anglais et des citoyens de l'Union européenne....

 

Bruit de bottes au Proche et Moyen-Orient

Victor Perez, Blog Contre l'idéologie, le sectarisme et la bêtise, le 7 février 2010

Le chef d'état-major adjoint israélien, le général Benny Gantz, a déclaré il y a peu que « l'année 2009 a, certes, été très calme (pour Israël), mais il ne faut pas se méprendre, on peut se réjouir de ce calme mais non s'y fier ». « Le calme est un paradoxe qui peut s'avérer dangereux », a-t-il ajouté lors d'un entretien avec des journalistes. Pour ceux qui connaissent la situation géopolitique du Proche et Moyen-Orient, cet avertissement anodin ne laisse guère d'illusions pour les mois et années à venir dans cette région de la planète et principalement pour Israël...

 

Palestine : Ras-le-bol !

© André Dufour pour LibertyVox, le 4 février 2010

Alors peu me chaut la création d'un énième État arabo-musulman, la Palestine en l'occurrence, État sans racines historiques ni même ethniques et dont le seul rôle politique est d'entraver la vie de l'État d'Israël et l'affaiblir. Et ce serait même une folie dans le contexte de l'irrédentisme islamiste qui se manifeste sur tous les points du globe. Il est des moments où l'équilibre et la sécurité du monde passent avant les intérêts claniques, tribaux ou locaux. Qui donc, par exemple, ose demander à la Turquie de laisser les Kurdes créer leur propre État ?

 

Sept mythes à propos de l'Iran

par Bret Stephens, Wall Street Journal

Les frappes militaires sur les installations nucléaires ne servent à rien. C'est l'argument qu'a avancé le secréatire à la Défense Robert Gates qui disait l'an dernier devant la Commission du Sénat « qu'une attaque militaire ne permettra que de gagner du temps et elle rendra le programme plus opaque et dissimulé. » Peut-être, mais est-il inutile de gagner du temps ? L'attaque d'Israël contre le réacteur Osirak en 1981 a donné du temps même s'il a conduit le programme de Saddam à devenir clandestin. Il a permis que l'Irak qui a envahi le Koweït et menacé l'Arabie saoudite soit un pays non nucléaire neuf ans plus tard. ..

 

© Objectif-Info

 

Mis en ligne le 13 février 2010, par Menahem Macina, sur le site debriefing.org