Debriefing.org
Google
Administration
Accueil
Tous les articles
Imprimer
Envoyer
S’inscrire
Nous contacter

Informations, documents, analysesDebriefing.org
Israël (éducation à la haine d')

L'Autorité palestinienne augmente la culture de la haine
19/02/2010


19/02/10

TIP Logo

POUR DIFFUSION IMMEDIATE: le 19 février 2010

Contact
Jennifer Laszlo Mizrahi: +1 202-857-6644, jenniferm@theisraelproject.org
Laura Kam: +972 02 623 6427 , laurak@theisraelproject.org
www.theisraelproject.org

Les écoles israéliennes enseignent la paix

La culture de la haine par l'Autorité palestinienne (AP) en Cisjordanie a refait surface et devient un problème considérable. Les dirigeants mondiaux, y compris le président Barack Obama, ont dit qu'un facteur crucial du processus de paix entre Israël et les Palestiniens était que les Palestiniens cessent d'enseigner la haine et l'incitation à la violence [1].

Pour répondre à la série d'incitations à la violence parrainée par l'Autorité palestinienne, le premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a dit : "Je dis au président de l'Autorité palestinienne: cessez l'incitation à la violence. Ce n'est pas ainsi que la paix peut se faire. La paix se fait en enseignant la réconciliation, en encourageant des relations de bon voisinage et en développant le respect mutuel." [2].

Ces derniers mois, des officiels haut placés au sein de l'Autorité palestinienne, y compris le président Mahmoud Abbas, ont loué le terrorisme en rendant hommage aux Palestiniens qui avaient tué des civils israéliens [3].

Un intérêt déclaré en ce qui concerne le problème de l'incitation à la violence a été codifié dans l'accord intérimaire israélo-palestinien sur la Cisjordanie et la Bande de Gaza (également désigné Oslo II). Le document, signé en 1995, déclare : "Israël et le Conseil [palestinien] s'abstiendront […] de toute incitation à la violence, y compris la propagande hostile, l'un contre l'autre et […] prendront des mesures légales pour empêcher de telles incitations par toute organisation, tout groupe ou tout individu au sein de leur juridiction." [4].

Par ailleurs, la feuille de route déclare que dans le cadre de la Phase I de l'accord, "Toutes les institutions officielles palestiniennes mettent fin à l'incitation à la violence contre Israël." [5].

En dépit du problème de l'incitation à la violence, les officiels palestiniens et israéliens ont collaboré ensemble pour faire de grands progrès afin d'améliorer la sécurité et la paix des deux côtés. Un rapport daté du mois de décembre par l'agence de sécurité interne d'Israël, par exemple, indiquait que pour la première année depuis le début de la seconde Intifada en septembre 2000, aucun attentat suicide n'avait été commis. Les améliorations ont été attribuées aux mesures de sécurité israéliennes ainsi qu'à la coopération avec les forces de sécurité de l'Autorité palestinienne [6].

Aussi, en septembre, des officiels supérieurs israéliens et palestiniens se sont rencontrés à Bethléem pour discuter des moyens de coopérer sur des mesures de sécurité, et le premier ministre de l'Autorité palestinienne, Salaam Fayyad, et le chef de l'unité de coordination civile des Forces de Défense d'Israël pour la Cisjordanie se sont rencontrés régulièrement pour discuter de ces problèmes [7].

Les récentes incitations à la violence par l'Autorité palestinienne

• Le 30 décembre, l'Autorité palestinienne contrôlée par le Fatah a parrainé une cérémonie célébrant le 50e anniversaire de la naissance de Dalal Mughrabi. Dalal Mughrabi dirigeait une cellule terroriste qui a réalisé ce qui est devenu célèbre sous le nom du Massacre de la route côtière en 1978, tuant 37 Israéliens. Dalal Mughrabi a été honorée à plusieurs reprises ces deux dernières années et des écoles, des camps d'été, une place publique, un tournoi de football et un centre informatique portent son nom [8].

• Le 24 décembre, à la suite de l'assassinat d'un civil israélien en Cisjordanie, Mahmoud Abbas a déclaré que les terroristes responsables de l'attaque étaient des shahids (martyrs) après qu'ils aient été tués au cours d'une opération d'arrestation par les Forces de Défense d'Israël. Par ailleurs, le Premier ministre de l'Autorité palestinienne, Salaam Fayyad, a visité les familles des terroristes pour leur présenter ses condoléances [9].

Le 24 décembre, Rabbi Meir Hai a été assassiné par des terroristes d'une des milices du Fatah, les Brigades des Martyrs d'Al-Aqsa, en Cisjordanie. Il se rendait en voiture de la colonie de Shavei Shomron où il habitait, à la communauté voisine d'Einav [10].

Le site Web officiel du Fatah a publié une déclaration à la suite de l'attaque terroriste disant que "la lutte armée" devait continuer et que la "résistance" est "la première option pour libérer les terres palestiniennes de la crasse des enfants de Sion [les Juifs]." [11].

• Le 4 août, le Fatah, le parti palestinien auquel appartient Mahmoud Abbas, a organisé sa sixième assemblée générale. Dans une déclaration, le Fatah a dit, "Nous n'abandonnerons aucune de nos options, et nous sommes convaincus que la résistance, quelle que soit sa forme, est un droit légitime d'un peuple occupé qui affronte ses occupants." Cette déclaration a préoccupé Israël en raison de ses implications pour un retour à la violence politique.

La nouvelle plateforme du Fatah a également insisté sur le droit des réfugiés palestiniens de 1948 et de leurs descendants de s'installer à l'intérieur d'Israël. Ce qui est souvent perçu en Israël comme une politique destinée à renverser l'Etat et comme un sérieux obstacle à un accord de paix définitif [12].

• En juin 2009, Ashraf al-Ajrami, ministre en charge des prisonniers palestiniens, a loué les activités terroristes des forces de sécurité palestiniennes gérées par le Fatah. Il a dit que les forces étaient "celles qui portaient des armes et qui réalisaient les plus grandes et plus importantes opérations [attentats terroristes] contre l'occupation israélienne – et particulièrement contre les soldats, et certaines des plus célèbres opérations [attentats terroristes] en Cisjordanie - Ein-Arik, Wadi Al-Haramiyeh, Sorda, et autres. Ces attentats étaient commis par les héros des forces de sécurité palestiniennes, qui protégeaient la patrie et l'intérêt national. " [13].

En juin 2008, Ashraf al-Ajrami est apparu pour défendre l'enlèvement des soldats israéliens en disant : "Le langage de la paix et des négociations ne suffit pas pour encourager Israël à coopérer positivement en ce qui concerne les prisonniers. Ce qu'Israël aime, semble-t-il, c'est d'échanger [des prisonniers] contre des soldats israéliens kidnappés." [14].

L'Autorité palestinienne refuse de reprendre les négociations

• En dépit de l'annonce de Benjamin Netanyahu en date du 25 novembre où il déclarait le gel de la construction des colonies en Cisjordanie, Mahmoud Abbas a refusé de se lancer dans de nouvelles négociations, disant que les mesures israéliennes étaient insuffisantes [15].

• Malgré le gel et d'autres mesures israéliennes destinées à instaurer la confiance, l'Autorité palestinienne a durci sa position en matière de négociation et insiste aujourd'hui pour qu'Israël s'engage à revenir aux frontières d'avant 1967, avant toutee reprise des négociations. Le 10 janvier, le principal négociateur palestinien, Saeb Erekat, a dit : "Nous voulons la reconnaissance claire d'une solution à deux États et des frontières de 1967." Il a également déclaré: "l'Autorité palestinienne continuera ses efforts jusqu'à ce que l'administration américaine oblige Israël à reprendre les négociations conformément aux obligations de la feuille de route et spécialement en ce qui concerne l'arrêt de la construction dans les colonies, y compris Jérusalem Est." [16]. 

Échec des négociations à l'époque de Yasser Arafat et promotion de la culture de la haine

• Dans les années 90, le processus de paix d'Oslo a échoué en partie parce que le président de l'Autorité palestinienne de l'époque, Yasser Arafat, continuait d'inciter la population palestinienne à la violence contre Israël en violation des Accords d'Oslo, [17] au lieu de préparer les Palestiniens à la paix.

• Yasser Arafat ne tarissait pas d'éloges sur les terroristes suicidaires [18] et faisait des déclarations incendiaires telles que "Avec du sang et de l'esprit nous te libérerons, Palestine!" et "Nous rendrons la vie des Juifs insupportable par une guerre psychologique et l'explosion de la population." [19] Alors que les médias palestiniens diffusaient de telles déclarations, les terroristes palestiniens continuaient d'attaquer des Israéliens, conduisant à la seconde Intifada, au cours de laquelle près de 1 000 Israéliens ont été tués. [20]


Références:

[1] Remarks by U.S. President Barack Obama Friday (June 5) at a press conference with German Chancellor Angela Merkel at Dresden Castle, Germany

[2] Communique of the Prime Minister's Office, Jan. 10, 2010

[3] “Behind the Headlines: Palestinian incitement distances peace,” Israel Ministry of Foreign Affairs, Jan. 11, 2010, http://www.mfa.gov.il/MFA/About+the+Ministry/Behind+the+Headlines/Palestinian_incitement_distances_
peace_11-Jan-2010.htm

[4] “The Israeli-Palestinian Interim Agreement,” Israel Ministry of Foreign Affairs, Sept. 28, 1995, http://www.mfa.gov.il/MFA/Peace+Process/Guide+to+the+Peace+Process/THE+ISRAELI-PALESTINIAN+INTERIM+AGREEMENT.htm

[5] “A Performance-Based Roadmap to a Permanent Two-State Solution to the Israeli-Palestinian Conflict,” UN Web site, 
http://www.un.org/media/main/roadmap122002.html, accessed Jan. 12, 2010 

[6] Harel, Amos, “Shin Bet reports sharp reduction in terror attacks in '09,” Haaretz, Jan. 1, 2010, 
http://www.haaretz.com/hasen/spages/1138899.html   

[7] “Israel general, Palestinian officials meet,” UPI, Sept. 24, 2009, 
http://www.upi.com/Top_News/2009/09/24/Israel-general-Palestinian-officials-meet/UPI-25021253808495/

[8] “Behind the Headlines: Palestinian incitement distances peace,” Israel Ministry of Foreign Affairs, Jan. 11, 2010, http://www.mfa.gov.il/MFA/About+the+Ministry/Behind+the+Headlines/Palestinian_incitement_distances_
peace_11-Jan-2010.htm

[9] “Abbas turns 3 latest terrorists into Palestinian heroes,” Palestinian Media Watch Bulletins, Dec. 29, 2009, http://palwatch.org/main.aspx?fi=157&doc_id=1524

[10] “Man killed in West Bank shooting,” YnetNews, Dec. 24, 2009, http://www.ynetnews.com/articles/0,7340,L-3824847,00.html

[11] “Behind the Headlines: Palestinian incitement distances peace,” Israel Ministry of Foreign Affairs, Jan. 11, 2010, http://www.mfa.gov.il/MFA/About+the+Ministry/Behind+the+Headlines/Palestinian_incitement_distances_
peace_11-Jan-2010.htm

[12] Abu Toameh, Khaled, “Fatah moves 'to remove, defeat occupation,” The Jerusalem Post, Aug. 10, 2009, 
http://www.jpost.com/servlet/Satellite?cid=1249418557097&pagename=JPArticle%2FShowFull “Fatah Meeting Foreign Policy Platform,” Aug. 11, 2009, 
http://www.mideastweb.org/fatah_program_2009.htm; “Israel, the Conflict and Peace: Answers to frequently asked questions,” Israel Ministry of Foreign Affairs, November 2007, http://www.mfa.gov.il/MFA/Terrorism-+Obstacle+to+Peace/Palestinian+terror+since+2000/Israel-+the+Conflict+and+Peace-+Answers+to+Frequen.htm#return          

[13] “PA boasts of past terror attacks by security forces currently being trained by the US,” Palestinian Media Watch, July 7, 2009, 
http://www.palwatch.org/main.aspx?fi=157&doc_id=979

[14] “Kidnapping-for-hostage policy,” Palestinian Media Watch, June 2008, 
http://palwatch.org/main.aspx?fi=663&fld_id=663&doc_id=1298

[15] “Abbas dismisses Israeli settlement freeze as insufficient,” Xinhua, Nov. 28, 2009, http://news.xinhuanet.com/english/2009-11/28/content_12553998.htm

[16] “Erekat unimpressed with new US attitude,” The Jerusalem Post, Jan. 10, 2010, http://www.jpost.com/servlet/Satellite?cid=1262339435514&pagename=JPost%2FJPArticle%2FShowFull

[17] “The Israeli-Palestinian Interim Agreement,” Israel Ministry of Foreign Affairs, Sept. 28, 1995, http://www.mfa.gov.il/MFA/Peace+Process/Guide+to+the+Peace+Process/THE+ISRAELI-PALESTINIAN+INTERIM+AGREEMENT.htm

[18] “Arafat's Condolences to Dolphinarium Bomber's Family: The Heroic Martyrdom Operation'…'A Model of Manhood and Sacrifice for Allah and the Homeland…',” MEMRI Special Dispatch No. 237, July 9, 2001, http://www.memri.org/report/en/0/0/0/0/0/0/476.htm

[19] Stephens, Bret, “Who Killed Palestine?” The Wall Street Journal, June 26, 2007, http://www.opinionjournal.com/columnists/bstephens/?id=110010259

[20] “Al-Aqsa Intifada,” GlobalSecurity.org, 
http://www.globalsecurity.org/military/world/war/intifada2.htm, accessed Jan. 12, 2010

------------------------------------------------

TIP est une organisation internationale à but non lucratif destinée à sensibiliser la presse et le public sur Israël œuvrant ainsi à la sécurité, la liberté et la paix. TIP fournit aux journalistes, aux dirigeants et aux leaders d'opinion des informations exactes concernant Israël.TIP n'est affilié à aucun gouvernement ni aucune agence gouvernementale. 
 

© The Israel Project 

 

Mis en ligne le 19 février 2010, par Menahem Macina, sur le site debriefing.org