Debriefing.org
Google
Administration
Accueil
Tous les articles
Imprimer
Envoyer
S’inscrire
Nous contacter

Informations, documents, analysesDebriefing.org
Non attribué

La France en Israël - Revue de la Presse israélienne - 22 février 2010
22/02/2010


22/02/10

Sur le site de l'Ambassade de France en Israël


DIPLOMATIE

L'Union européenne devrait condamner l'utilisation des passeports européens à Dubaï / Barak Ravid et Avi Issacharof – Haaretz

A la demande du gouvernement des Emirats arabes unis, l'Union européenne devrait publier aujourd'hui une déclaration dans laquelle elle exprime sa condamnation et sa préoccupation suite à l'utilisation de passeports européens, dont certains contrefaits, lors de l'assassinat à Dubaï du haut responsable du Hamas, Mahmud al-Mabhuh. Hier, un diplomate européen de haut rang déclarait à l'agence de presse AP que l'élimination à Dubaï portera préjudice aux relations entre l'UE et Israël.

Selon un diplomate européen, la déclaration de l'Union européenne ne devrait pas mentionner nommément Israël ni lier Israël directement à l'élimination, ou à la contrefaçon des passeports. Il a ajouté que les ambassadeurs de l'Union européenne à Abu Dhabi ont été convoqués au ministère des Affaires étrangères pour un entretien au cours duquel les représentants des Emirats ont demandé que le Conseil des ministres des Affaires étrangères de l'UE, qui se réunit aujourd'hui à Bruxelles, publie une déclaration concernant l'utilisation des passeports européens et exprime son soutien aux autorités de Dubaï chargées de l'enquête. Selon le diplomate, les Emirats Arabes Unis n'ont pas accusé Israël d'avoir commis l'attentat et n'ont pas réclamé que la déclaration européenne mentionne Israël.

Toujours selon ce diplomate, la déclaration qui sera publiée devrait comprendre trois éléments principaux : une affirmation de la préoccupation de l'UE et sa condamnation de l'utilisation de passeports européens, dont certains contrefaits, dans le cadre de l'assassinat ; une déclaration de soutien aux autorités de Dubaï chargées de l'enquête et au gouvernement des Emirats ; un engagement de l'UE à enquêter au plus tôt sur la contrefaçon des passeports et le vol d'identités.

Le ministre des Affaires étrangères, Avigdor Liberman, qui se trouve depuis hier à Bruxelles, aura aujourd'hui à faire face aux questions difficiles de ses homologues de l'Union européenne. Pour l'heure, des rencontres sont prévues entre M. Liberman et les ministres britannique et irlandais des Affaires étrangères qui exigeront des éclaircissements quant à la responsabilité présumée d'Israël dans l'élimination de Mahmud al-Mabhuh et l'utilisation par les tueurs de passeports de plusieurs pays européens.

A ce stade, il n'est pas prévu d'entretiens entre Avigdor Liberman et les ministres allemand et français des Affaires étrangères, mais ces rencontres pourraient se tenir en marge des réunions. Le chef de la diplomatie israélienne rencontrera pour la première fois la ministre des Affaires étrangères de l'Union européenne, Catherine Ashton.

Par ailleurs, le commandant de la police de Dubaï, Dahi Khalfan, a révélé hier un nouvel élément de l'enquête sur l'assassinat de Mabhuh. Selon lui, il y a certaines informations que, pour l'heure, la police de Dubaï ne compte pas publier, et notamment celles concernant les passeports diplomatiques qu'auraient utilisés certains membres de la cellule pour entrer à Dubaï.


ISRAËL - PALESTINE

Le Premier ministre a annoncé que le tombeau de Rachel et le caveau des Patriarches seraient inscrits sur la liste des sites du patrimoine national / Fadi Eyadat et Yehonathan Lis – Haaretz

Lors d'un conseil des ministres exceptionnel qui s'est tenu sur le site de Tel-Haï, le Premier ministre a annoncé, à la dernière minute, que le tombeau de Rachel et le caveau des Patriarches seraient inscrits sur la liste des sites du patrimoine national. Il s'agit d'une liste de près de cent cinquante sites appartenant au patrimoine, qui seront restaurés afin de renforcer le lien des Israéliens et des Juifs de diaspora avec l'héritage historique et sioniste. Selon M. Netanyahu, la décision d'inclure le tombeau de Rachel et le caveau des Patriarches a été prise à la demande du parti Shas.

Le conseil des ministres s'est tenu à Tel-Haï à l'occasion du quatre-vingt-dixième anniversaire de la bataille au cours de laquelle Joseph Trumpeldor a trouvé la mort. Le Premier ministre [Binyamin] Netanyahu y a annoncé que l'Etat investirait 400 millions de shekels pour la restauration de cent cinquante sites du patrimoine national, de musées et d'éléments historiques qui retracent l'histoire du sionisme. Selon lui, de nombreux jeunes ne connaissent pas le patrimoine national et « il faut le faire découvrir à nos enfants ».

« Il s'agit d'une nouvelle tentative de gommer les frontières entre l'Etat d'Israël et les territoires occupés », a déclaré le président du parti Meretz, Haïm Oron. Selon lui, « il suffit d'une légère pression en provenance de la droite pour que Netanyahu s'aligne. Cette décision rend dérisoire la déclaration du Premier ministre lors du discours de Bar-Ilan concernant deux Etats pour deux peuples ». Le député Taleb a Sanaa, du parti Raam-Taal, a appelé le gouvernement à définir les sites du patrimoine pour l'ensemble des citoyens et d'y inclure des lieux saints musulmans et chrétiens.

Les partis de droite et du centre se sont en revanche félicités de la décision du Premier ministre. Pour Otniel Schneller du parti Kadima, « la force des racines communes de notre peuple nous donne une puissance commune face aux défis de la paix et de la sécurité ».


Jéricho d'abord / Zvi Zinger et Roni Shaked – Yediot Aharonot

« Au lieu de nous occuper de sécurité, nous avons dû chasser des délinquants qui ont mis en danger leur vie mais aussi celle de soldats qui ont dû opérer en zone A pour les évacuer », ont déclaré hier des responsables militaires, après l'évacuation, par la force, de dizaines de colons et de militants de droite, qui s'étaient retranchés dans l'ancienne synagogue Naaran à Jéricho.

Une centaine de militants de droite et de colons, dont le député Michaël Ben-Ari, se sont rendus hier après-midi aux abords de Jéricho, et ont exigé d'entrer dans la ville, sans coordination préalable [avec les autorités]. Les soldats leur ont interdit le passage, mais plusieurs dizaines d'entre eux ont contourné le barrage et ont couru en direction de la synagogue.

Le commandant de l'Administration civile s'est immédiatement adressé aux responsables des services de sécurité palestiniens à Jéricho, leur demandant de s'éloigner de la synagogue pour éviter toute confrontation.

Les militants ont hissé le drapeau israélien sur la synagogue et se sont mis à prier. Avant qu'ils puissent poursuivre vers une autre synagogue de la ville, Tsahal et les gardes-frontières ont encerclé le bâtiment et les ont assez rapidement évacués vers l'extérieur de la ville où ils ont été remis à la police. Trente-cinq personnes ont été arrêtées.


 

© La France en Israël


------------------------------------------------------------------------------------

Cliquer pour accéder au site "La France en Israël"


Mis en ligne le 22 février 2010, par M. Macina, sur le site debriefing.org