Debriefing.org
Google
Administration
Accueil
Tous les articles
Imprimer
Envoyer
S’inscrire
Nous contacter

Informations, documents, analysesDebriefing.org
Non attribué

La France en Israël - Revue de la Presse israélienne - 23 février 2010
23/02/2010


DIPLOMATIE

Sarkozy : L'assassinat d'al-Mabhuh ne peut être justifié / Barak Ravid et Dana Herman – Haaretz

Le président français, Nicolas Sarkozy, a fermement condamné hier l'élimination à Dubaï du haut responsable du Hamas, Mahmoud al-Mabhuh. Lors d'une conférence de presse à Paris avec le président de l'Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, le président Sarkozy a déclaré : « La France condamne ce qui n'est rien d'autre qu'un assassinat. C'est clair, c'est simple et c'est précis. Et je veux le redire sans aucune ambiguïté : la France condamne toutes les exécutions. Ce genre d'événement ne peut qu'attiser les tensions et n'amène rien de positif. La France est une démocratie et on ne peut pas accepter cela. Et nous ne l'accepterons pas ».

MM. Sarkozy et Abbas ont appelé à une reprise rapide des pourparlers qui mèneront à la création d'un Etat palestinien. Le président français a déclaré qu'il œuvrerait à la création d'un « Etat palestinien moderne et viable, avec Jérusalem pour capitale ». Il a ajouté que les frontières entre les deux Etats devront se baser sur les frontières de 1967 et que toute solution au conflit au Proche-Orient devra comprendre une discussion sur la question des réfugiés.

Le ministre des Affaires étrangères, Avigdor Lieberman, a dû faire face hier à Bruxelles aux accusations et aux allusions quant à l'implication d'Israël dans l'élimination du haut responsable du Hamas, Mahmoud al-Mabhuh, dans la falsification de passeports européens et dans l'usurpation des identités de plusieurs citoyens britanniques. Le message de M. Liberman était clair : nul ne peut prouver qu'Israël est impliqué et, par conséquent, Israël n'a aucune raison de réagir à ces accusations.

Avigdor Lieberman s'est entretenu hier à Bruxelles avec les ministres irlandais et britannique des Affaires étrangères, deux pays dont les passeports ont été utilisés par la cellule qui a perpétré l'attentat contre Mabhuh. Le ministre irlandais, Michael Martin, a dit à son homologue israélien que l'Irlande considère avec beaucoup de gravité l'utilisation de faux passeports irlandais, ajoutant que cela risque de mettre en danger les citoyens irlandais à l'étranger. Le ministre britannique, David Miliband, a, quant à lui, laissé entendre que cette affaire pourrait nuire aux relations israélo-britanniques. « Il existe des relations de confiance entre Etats et il y a certaines choses qui ne se font pas », a déclaré M. Miliband.

Avigdor Lieberman s'est, de son côté, refusé à confirmer une quelconque implication d'Israël dans l'élimination ou dans la contrefaçon des passeports. « Il n'existe aucun élément qui indique qu'Israël soit impliqué », a dit M. Lieberman à ses homologues irlandais et britannique. « Si quelqu'un avait fourni des informations différentes, au-delà de ce que l'on peut voir dans la presse, Israël y aurait réagi. Mais en l'absence de telles informations, il n'est nullement besoin de réagir ».

M. Lieberman a ajouté que, dans de nombreux cas, Israël est accusé à tort par le monde arabe : « Il y a, dans le monde arabe, une tendance à accuser Israël de tout ce qui se passe dans le monde. Au Proche-Orient, il y a beaucoup de luttes internes au sein de pays et d'organismes qui ne sont pas démocratiques comme l'est Israël ».

Parallèlement aux rencontres avec Avigdor Lieberman à Bruxelles, l'Union européenne a condamné hier l'utilisation de passeports européens dans le cadre de l'élimination de Mabhuh. Comme prévu, cette condamnation ne mentionne pas nommément Israël. « L'assassinat de Mahmoud al-Mabhuh perpétré à Dubaï est un sujet de profonde inquiétude pour l'UE », affirme la déclaration publiée hier par les vingt-sept ministres des Affaires étrangères de l'Union européenne.

Le ministre espagnol des Affaires étrangères, Miguel Moratinos, a déclaré hier, avant sa rencontre avec Avigdor Liberman, que l'Union européenne « condamne fermement » l'usage qui a été fait de faux passeports. M. Moratinos, dont le pays assure la présidence de l'UE, a lu un communiqué dans lequel il est dit : « L'UE condamne vivement le fait que ceux qui sont impliqués dans cette action ont utilisé des passeports frauduleux d'Etats membres de l'UE et des cartes de crédit acquises via l'usurpation d'identité de citoyens de l'UE. Nous sommes extrêmement préoccupés par le fait qu'un passeport, qui est un document légal et important, puisse être utilisé d'une manière différente et dans un objectif différent ».

Par ailleurs, Robert Serry, l'émissaire du secrétaire général des Nations Unies pour le Proche-Orient, a publié hier un communiqué dans lequel il exprime sa préoccupation, suite à l'inscription du tombeau de Rachel et du caveau des Patriarches sur la liste des sites du patrimoine juif. Selon lui, « ces sites sont situés en territoire palestinien et ils ont une importance non seulement pour le judaïsme, mais aussi pour l'islam et le christianisme ». M. Serry a averti que l'application de cette décision du gouvernement israélien sur le terrain risque de porter préjudice à la confiance nécessaire et de faire échec à la reprise des pourparlers.


Le chef d'état-major américain : Une attaque ne stoppera pas le nucléaire iranien / Amos Harel et Nir Hasson – Haaretz

Le chef d'état-major des armées des Etats-Unis a déclaré hier qu'une attaque contre l'Iran ne suffira pas pour stopper, à elle seule, le programme nucléaire de Téhéran. « Aucune attaque, quelle que soit son efficacité, ne sera déterminante », a déclaré l'amiral Michael Mullen lors d'une conférence de presse au Pentagone. Il s'est dit favorable à des pressions diplomatiques et économiques sur l'Iran. Le ministre de la Défense, Ehud Barak, devrait partir ce matin pour une visite de travail aux Etats-Unis. Ce départ se fera malgré quelques hésitations, suite à la hausse de la tension à la frontière nord.

Le Premier ministre Netanyahu a appelé hier à imposer des sanctions paralysantes et immédiates contre l'Iran, si possible par l'intermédiaire du Conseil de sécurité, ou sinon, dans d'autres cadres. En revanche, l'Union européenne a laissé entendre qu'elle n'imposerait pas de sanctions unilatérales contre l'Iran sans le soutien du Conseil de sécurité. L'Iran, de son côté, a annoncé la création de deux sites d'enrichissement d'uranium qui seront souterrains pour prévenir un éventuel bombardement.


ISRAËL - PALESTINE

L'Autorité Palestinienne a déjoué un attentat-suicide en Israël /Avi Issacharof – Haaretz

L'Autorité Palestinienne aurait déjoué, il y a un mois et demi, un attentat-suicide qu'une jeune femme de Naplouse projetait de commettre en Israël. C'est ce qu'ont rapporté à Haaretz des services de sécurité palestiniens. Membre du Jihad islamique, cette jeune femme aurait été arrêtée par les forces de sécurité palestiniennes. Le porte-parole de ces services, Adnan Damiri, a indiqué n'avoir aucune information à ce sujet.

Par ailleurs, on a appris hier de sources palestiniennes que les forces de sécurité palestiniennes ont remis à Israël une roquette improvisée fabriquée dans une maison du village de Beit Sira, non loin de la ville israélienne de Modi'in. Plusieurs membres du Hamas ont été interpellés et sont soupçonnés d'être à l'origine de la fabrication de cette roquette. Plusieurs autres attentats contre des soldats et des civils israéliens auraient été déjoués ces derniers temps par les services palestiniens, ont ajouté ces sources palestiniennes.

Plusieurs dizaines de Palestiniens ont pris part hier à des émeutes à Hébron suite à la décision israélienne d'inscrire le caveau des Patriarches sur la liste des sites du patrimoine juif. Des responsables de l'Autorité palestinienne ont publié hier plusieurs condamnations de cette décision israélienne qui, selon eux, est une nouvelle tentative du gouvernement israélien de saboter le processus de paix.

 

Rapport Goldstone : C'est reparti pour un tour ? / Itamar Eichner et Yani Halili – Yediot Aharonot

Le ministère israélien des Affaires étrangères a donné instruction à toutes les ambassades d'Israël à travers le monde de lutter pour freiner l'initiative arabe qui prévoit un nouveau débat sur le rapport Goldstone à l'assemblée générale de l'ONU, vendredi prochain, et l'adoption d'une résolution inconfortable pour Israël.

Les pays arabes ont diffusé la semaine dernière un projet de résolution qu'ils veulent faire adopter par l'assemblée générale et dont le but principal est que le rapport Goldstone reste à l'ordre du jour de l'assemblée.

Selon ce projet de résolution, l'assemblée générale appelle Israël à mettre en place des enquêtes indépendantes et fiables sur l'opération Plomb durci et encourage aussi les Palestiniens à effectuer des enquêtes indépendantes et fiables qui répondent aux normes internationales. La résolution appelle le secrétaire général de l'ONU à rédiger un rapport sur sa mise en œuvre d'ici cinq mois.


La France en Israël

------------------------------------------------------------------------------------

Cliquer pour accéder au site "La France en Israël"


Mis en ligne le 23 février 2010, par M. Macina, sur le site debriefing.org