Debriefing.org
Google
Administration
Accueil
Tous les articles
Imprimer
Envoyer
S’inscrire
Nous contacter

Informations, documents, analysesDebriefing.org
Israël (Société - mentalités)
Israël (Société, économie, techniques)

Le Premier ministre israélien annonce un programme pour préserver les lieux saints et les sites nationaux, dont 2 en Cisjordanie
01/03/2010

01/03/10

Sur le site de The Israel Project (TIP)
 

POUR DIFFUSION IMMEDIATE: le 1er mars 2010

Contact:
Jennifer Laszlo Mizrahi: +1 202-857-6644, jenniferm@theisraelproject.org 
Laura Kam: +972-2-6236427, laurak@theisraelproject.org

Subscribe to The Israel Project's RSS Feed

Le Premier ministre israélien annonce un programme pour préserver les lieux saints et les sites nationaux, dont 2 en Cisjordanie 
Les sites chrétiens vulnérables dans les territoires controversés d'Israël

Liste des sites religieux sacrés pour les Chrétiens qui sont déjà ou potentiellement sous contrôle palestinien

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a annoncé dimanche (21 février) qu'il inclurait deux lieux saints en Cisjordanie dans le cadre d'un programme global destiné à préserver le patrimoine national d'Israël et les sites religieux. [1]

Peu avant que le programme de 5,3 millions de dollars (20 millions de shekels) soit approuvé, Benjamin Netanyahu a déclaré  : " Aujourd'hui, nous devons approuver un programme global, le plus important à ce jour, visant à renforcer l'infrastructure du patrimoine national de l'État  d'Israël…" [2]

Il s'agit du Tombeau des Patriarches à Hébron et de la Tombe de Rachel à Bethléem. Le Tombeau des Patriarches, deuxième lieu saint du judaïsme après le Mont du Temple et son Mur des Lamentations, [3] est également vénéré par les Musulmans et les Chrétiens. [4] La Tombe de Rachel, troisième lieu saint à Jérusalem, [5] est également sacrée pour les Musulmans et les Chrétiens. [6]

De nombreux autres sites, religieusement importants pour les Chrétiens en raison de leur association avec la vie de Jésus telle qu'elle est décrite dans le Nouveau Testament, sont situés en territoire israélien et en Cisjordanie. Le droit israélien autorise tous les individus, quelle que soit leur appartenance religieuse, à visiter tous les lieux saints en Israël. [7] En 2008, près de trois millions de personnes ont visité Israël, dont deux millions étaient des Chrétiens. [8]

Toutefois, l'avenir des lieux saints chrétiens situés dans les territoires controversés – actuellement sous contrôle israélien – est incertain. Un accord de paix définitif impliquerait probablement qu'Israël renonce à certaines parties de ces régions en faveur de l'Autorité palestinienne. [9]

Sous le contrôle palestinien, la sainteté des sites religieux chrétiens n'a pas toujours été respectée. En 2002, au cours d'une opération antiterroriste à Bethléem des Forces de Défense d'Israël (FDI), des douzaines de militants palestiniens armés ont pris le contrôle de la Basilique de la Nativité, prenant en otage près de 60 ecclésiastiques. [10]

Parallèlement, d'autres lieux saints sous contrôle palestinien sont de plus en plus vulnérables alors que les palestiniens chrétiens continuent à émigrer dans la région. [11] Israël est un des seuls pays au Proche-Orient où la population chrétienne augmente. [12]
Veuillez trouver ci-dessous une liste des lieux saints chrétiens qui sont actuellement sous contrôle palestinien ou qui pourraient être placés sous le contrôle de l'AP dans le cadre d'un accord de paix :

Bethléem (contrôle de l'AP)

La Basilique de la Nativité à Bethléem est un des principaux lieux saints chrétiens qui symbolise le site traditionnel de la naissance de Jésus. Selon le Nouveau Testament (Luc 2:1-20 ; Mathieu 2:1-9), Jésus est né dans une crèche située sur le site alors que Marie et Joseph se trouvaient là pour s'inscrire au recensement romain. La Basilique, qui fut commissionnée par l'empereur romain Constantin, est une des plus anciennes églises chrétiennes qui existent à ce jour. [13]

Sainte-Catherine est une église catholique romaine située à proximité de la Basilique de la Nativité qui possède plusieurs chapelles importantes du point de vue historique et religieux. La Chapelle de Saint- Jérôme est traditionnellement réputée pour être le lieu où l'évêque de Bethléem traduisit la bible de l'hébreu et du grec au latin, et la Chapelle des Innocents rappelle le massacre des bébés de Judée par le roi Hérode. La Chapelle de Saint-Joseph représenterait le lieu où un ange serait apparu à Joseph et lui aurait ordonné de fuir en Egypte. [14]

Le Champ du Berger, autre site chrétien de pèlerinage à Bethléem, est le lieu où le Nouveau Testament (Luc 2:8-20) raconte qu'un ange est descendu pour annoncer la naissance de Jésus aux bergers. [15]

Monastère de la Tentation (contrôle de l'AP)

Le Monastère grec orthodoxe de la Tentation est situé sur le Mont de la Quarantaine, juste au nord de Jéricho. C'est le site désertique traditionnel où Jésus se rendit après son baptême pour jeûner et prier pendant 40 jours. [16]

Béthanie (contrôle de l'AP)

Le Tombeau de Lazare se trouve en Béthanie, village situé sur la pente Est du Mont des Oliviers. Le Nouveau Testament (Jean 11:1-44) raconte que Béthanie était le foyer de Lazare, Marie et Martha et que Jésus y venait souvent.  Les Chrétiens croient que Jésus a ressuscité un homme nommé Lazare après que ce dernier ait passé quatre jours dans la tombe. Il y a également une Église franciscaine de Saint-Lazare qui se situe sur le site d'églises plus anciennes.

Jérusalem (sous contrôle israélien, ville située dans les territoires controversés)

Jardin de Gethsémani

Le Jardin de Gethsémani est le lieu où, selon le Nouveau Testament (Mathieu 26:36-56 ; Marc 14:32-5), Jésus conduisit ses disciples après la dernière Cène et leur demanda de monter la garde pendant qu'il priait. C'est ici qu'ils s'endormirent puis s'enfuirent lorsque Judas identifia Jésus. La Basilique de l'Agonie, ou l'Église de Toutes les Nations, symbolise l'endroit où Jésus pria seul, et une chapelle est construite autour d'un fragment du rocher identifié comme le lieu où Jésus pria. [18] Le Tombeau de Gethsémani symbolise le site où Judas trahit Jésus avec un Baiser. [19] La Tombe de la Vierge Marie est également située dans la Grotte de Gethsémani. [20]

Arc de l'Ecce Homo

Un fragment d'une porte datant de l'époque d'Hadrien, l'Arc fut nommé au XVIe siècle. Il fait parti de la Via Dolorosa mais ne constitue pas une des stations de la croix. L'Arc de l'Ecce Homo est le lieu où nombre de gens pensent que Ponce Pilate aurait dit, " Voici l'homme ! " [21]

Via Dolorosa

Selon la tradition, la Via Dolorosa serait le chemin que Jésus emprunta pour se rendre au Calvaire, où il fut crucifié. Les Stations de la Croix décrivent plusieurs événements tout au long du chemin, dont certains ne sont pas mentionnés dans le Nouveau Testament. Le Nouveau Testament (Jean 19:17) raconte que Jésus fut contraint de porter sa propre croix du lieu de sa condamnation à celui du Calvaire. [22]

La Chapelle de la Condamnation, construite sur le site, traditionnellement associée, au procès de Jésus (Jean 17:19), est située sur la Via Dolorosa. Le Monastère franciscain de la Flagellation se trouve également sur la Via Dolorosa, à proximité de la Chapelle de la Condamnation. [23] 

Église de Sainte-Anne

Cette église fut construite sur le site traditionnel du lieu de naissance d'Anne (Hannah), la mère de Marie. [24]

Église du Saint-Sépulcre

La Tombe de Jésus est un des sites les plus sacrés du christianisme, situé à l'intérieur de l'Église du Saint-Sépulcre. L'église fut construite autour de la tombe par l'empereur romain Constantin. [25]

Le site de la crucifixion de Jésus serait l'endroit identifié au Calvaire à l'intérieur de l'Église du Saint-Sépulcre. [26] Selon le Nouveau Testament (Mathieu 27:32-55), Jésus fut crucifié dans un " lieu dit Golgotha (ce qui signifie Lieu du Crâne) " entre deux voleurs. Après près de trois heures de souffrance et de raillerie, Jésus " rendit l'esprit. "

Tombe du Jardin

Nombreux sont ceux qui croient que la Tombe du Jardin serait le jardin et le tombeau de Joseph d'Arimathie et par conséquent le site possible de la résurrection de Jésus. [27]

Chapelle de l'Ascension

La Chapelle de l'Ascension sur le Mont des Oliviers est le site traditionnel de l'ascension de Jésus vers le ciel après sa résurrection (Luc 24:50-51 ; Actes 1:9-11). La Chapelle fut construite sur le site traditionnellement considéré comme le lieu où Jésus pria le soir de sa trahison. [28]

Église de Notre Père

Cette église est construite sur le site traditionnel à Jérusalem où Jésus enseigna à ses disciples la Prière du Seigneur (Luc 11:1-4) ou " Notre Père " (en latin Pater Noster). L'Église d'origine, construite par l'empereur Constantin sur une grotte au quatrième siècle de notre ère, fut partiellement reconstruite. Les Actes de Jean datant du IIIe siècle font également référence à la grotte sur le Mont des Oliviers et à l'enseignement de Jésus. [29]

Cité de David

Des fouilles dans la Cité de David qui remontent à 2005 ont révélé ce qu'on pense être la Piscine de Siloé. La Piscine de Siloé fut à l'origine construite par Ezéchias aux alentours de 701 avant notre ère. Le Nouveau Testament se réfère à ce lieu en racontant l'histoire d'un homme aveugle qui a retrouvé sa vue grâce à Jésus. L'histoire (Jean 9) raconte que Jésus a mis de la boue sur les yeux de l'homme, lui a dit de se laver dans la Piscine de Siloé pour pouvoir voir. [30] 

Église Dominus Flevit

Cette petite église franciscaine se trouve sur la pente ouest supérieure du Mont des Oliviers.

Dominus Flevit, qui signifie " Le Seigneur a pleuré ", indiquerait le lieu où, selon le Nouveau Testament (Luc 19:41), Jésus pleura sur Jérusalem. Avant la construction de l'église moderne, les fondations d'un monastère du Ve siècle furent découvertes en dessous. [31]

Tel a-Shakef (sous le contrôle du Hamas)

Une église byzantine du VIe siècle consacrée à Saint-Jean le Baptiste fut découverte en 1999 dans le cadre de fouilles à la frontière nord-ouest de la Bande de Gaza dans une base militaire israélienne, avant le retrait d'Israël de l'ensemble de Gaza en 2005. Des fouilles plus anciennes sur le site ont révélé de superbes bains publics et un bassin de poissons dans un état presque intact à proximité de l'église. [32] 

Références 

[1] “PM Netanyahu's Remarks at Today's Cabinet Meeting at Tel Hai,” Israel Prime Minister's Office, Feb. 21, 2010, http://www.pmo.gov.il/PMOEng/Communication/Spokesman/2010/02/spokestart210210.htm; Waked, Ali, “Abbas, Haniyeh: Heritage sites will ignite a war,” YnetNews, Feb. 23, 2010, http://www.ynetnews.com/articles/0,7340,L-3853485,00.html

[2] “PM Netanyahu's Remarks at Today's Cabinet Meeting at Tel Hai,” Israel Prime Minister's Office, Feb. 21, 2010, http://www.pmo.gov.il/PMOEng/Communication/Spokesman/2010/02/spokestart210210.htm

[3] Lazaroff, Tovah; Freund, Michael, “Coming of age at Rachel's Tomb,” JWeekly.com, Nov. 2, 2007, http://www.jweekly.com/article/full/33725/coming-of-age-at-rachel-s-tomb/

[4] Prusher, Ilene R., “Does Hebron clash signal new round of settler revolts?” Christian Science Monitor, Dec. 9, 2008, http://www.csmonitor.com/World/Middle-East/2008/1209/p06s02-wome.html;  Myre, Greg, “Curfew's Gone, but Troops Still Hem In Hebron Family,” The New York Times, July 21, 2003, http://www.nytimes.com/2003/07/21/world/curfew-s-gone-but-troops-still-hem-in-hebron-family.html

[5] Lazaroff, Tovah; Freund, Michael, “Coming of age at Rachel's Tomb,” JWeekly.com, Nov. 2, 2007, http://www.jweekly.com/article/full/33725/coming-of-age-at-rachel-s-tomb/

[6] “Bethlehem University research project explores importance of Rachel's tomb,” Bethlehem University, May 4, 2009, http://www.bethlehem.edu/archives/2009/2009_026.shtml

[7] “General Assembly, Forty-Third Session, Item 77: Report of the Special Committee to Investigate Israeli Practices Affecting the Human Rights of the Population of the Occupied Territories,” United Nations – General Assembly Security Council, April 19, 1988, http://domino.un.org/UNISPAL.NSF/f45643a78fcba71985
2560f6005987ad/19e1c7957dd5a925052567f3006e9f93!OpenDocument
; “Protection of Holy Places Law, 1967,” Israel Ministry of Foreign Affairs Web site, June 30, 1998, MFA/Peace%20Process/Guide%20to%20the%20Peace%20Process/Protection%20of%20Holy%20Places%20Law" target=_blank>http://www.israel-mfa.gov.il/MFA/Peace%20Process/Guide%20to%20the%20Peace%20Process/Protection%20of%20Holy%20Places%20Law

[8] Israel Ministry of Tourism communiqué, Jan. 21, 2009; Rosenblum, Irit, “New Israeli tourism initiative calls on Christian pilgrims to pedal the Nazareth - Jerusalem route,” Haaretz, Jan. 22, 2009 http://www.haaretz.com/hasen/spages/1057380.html

[9] “226 The Clinton Peace Plan- 23 December 2000,” Israel Ministry of Foreign Affairs, Dec. 23, 2000, http://www.mfa.gov.il/MFA/Foreign%20Relations/Israels%20Foreign%20Relations%20since%201947/1999-2001/226%20%20The%20Clinton%20Peace%20Plan-%2023%20December%202000

[10] “Chronology of the Siege,” PBS, April 1, 2002, http://www.pbs.org/wgbh/pages/frontline/shows/siege/etc/cron.html; Myre, Greg, “Militants Briefly Take Over Bethlehem Building,” The New York Times, Dec. 20, 2005, http://www.nytimes.com/2005/12/20/international/middleeast/20cnd-bethlehem.html

[11] Bronner, Ethan, “Mideast's Christians Losing Numbers and Sway,” The New York Times, May 12, 2009, http://www.nytimes.com/2009/05/13/world/middleeast/13christians.html

[12] “Christians are Leaving the Middle East,” Voice of America News, Jan. 17, 2006, http://www.voanews.com/english/archive/2006-01/2006-01-17-voa55.cfm?CFID=282257393&CFTOKEN=96505931

[13] “Israel-s Archaeological Treasures - The Judean Foothills,” Israel Ministry of Foreign Affairs, Nov. 29, 1999, http://www.mfa.gov.il/MFA/History/Early%20History%20-%20Archaeology/Israel-s%20Archaeological%20Treasures%20-%20The%20Judean%20Foo

[14] “Bethlehem: The Church of St Catherine of Alexandria at the Basilica of the Nativity,” Israel Ministry of Foreign Affairs, March 15, 2000, http://www.mfa.gov.il/MFA/MFAArchive/2000_2009/2000/3/Bethlehem-%20The%20Church%20of%20St%20Catherine%20of%20Alexandri; “Bethlehem,” Jewish Virtual Library Virtual Israel Experience, http://www.jewishvirtuallibrary.org/jsource/vie/Bethlehem.html, accessed Feb. 17, 2010

[15] “Bethlehem,” Jewish Virtual Library Virtual Israel Experience, http://www.jewishvirtuallibrary.org/jsource/vie/Bethlehem.html, accessed Feb. 17, 2010

[16] “Jericho,” Jewish Virtual Library Virtual Israel Experience, http://www.jewishvirtuallibrary.org/jsource/vie/Jericho.html, accessed Feb. 17, 2010; Gonen, Rivka (2000), Biblical Holy Places: An Illustrated Guide, Jerusalem: Paulist Press (p. 198).

[17] Gonen, Rivka (2000), Biblical Holy Places: An Illustrated Guide, Jerusalem: Paulist Press, pp. 51-52; Kedmi, Dr. Roni, “In the footsteps of Jesus,” Israel Ministry of Foreign Affairs, http://www.mfa.gov.il/PopeinIsrael/Background_Information/In_the_footsteps_of_Jesus.htm, accessed Feb. 17, 2010

[18] “Jerusalem: The Basilica of the Agony (Church of All Nations),” Israel Ministry of Foreign Affairs, March 15, 2000, http://www.mfa.gov.il/MFA/MFAArchive/2000_2009/2000/3/Jerusalem-%20The%20Basilica%20of%20the%20Agony%20-Church%20of%20Al

[19] Murphy-O'Connor, Jerome (1998), The Holy Land :An Oxford Archaeological Guide, New York: Oxford University Press, p. 131.

[20] Eldar, Yishai, “Focus on Israel: Jerusalem - Christian Architecture through the Ages,” Israel Ministry of Foreign Affairs, Jan. 1, 2000, http://www.mfa.gov.il/MFA/MFAArchive/2000_2009/2000/1/Focus%20on%20Israel-%20Jerusalem%20-%20Christian%20Architectur

[21] “Archaeological Sites in Israel - Jerusalem- The Northern Gate of Aelia Capitolina,” Israel Ministry of Foreign Affairs, July 29, 1998, http://www.mfa.gov.il/MFA/History/Early%20History%20-%20Archaeology/Archaeological%20Sites%20in%20Israel%20-%20Jerusalem-%20The%20No; Gonen, Rivka (2000), Biblical Holy Places: An Illustrated Guide, Jerusalem: Paulist Press, pp. 146-147.

[22] Murphy-O'Connor, Jerome (1998), The Holy Land :An Oxford Archaeological Guide, New York: Oxford University Press, p. 34-36.

[23] “Jerusalem within the Walls,” Israel Ministry of Foreign Affairs, http://www.mfa.gov.il/MFA/Facts%20About%20Israel/State/Jerusalem%20within%20the%20Walls, accessed Feb. 17, 2010; Murphy-O'Connor, Jerome (1998), The Holy Land :An Oxford Archaeological Guide, New York: Oxford University Press, p. 33.

[24] Eldar, Yishai, “Focus on Israel: Jerusalem - Christian Architecture through the Ages,” Israel Ministry of Foreign Affairs, Jan. 1, 2000, http://www.mfa.gov.il/MFA/MFAArchive/2000_2009/2000/1/Focus%20on%20Israel-%20Jerusalem%20-%20Christian%20Architectur; Murphy-O'Connor, Jerome (1998), The Holy Land :An Oxford Archaeological Guide, New York: Oxford University Press, p. 115

[25] “Archaeological Sites in Israel - The Church of the Holy Sepulcher,” Israel Ministry of Foreign Affairs, July 29, 1998, http://www.mfa.gov.il/MFA/History/Early%20History%20-%20Archaeology/Archaeological%20Sites%20in%20Israel%20-%20The%20Church%20of%20the; Gonen, Rivka (2000), Biblical Holy Places: An Illustrated Guide, Jerusalem: Paulist Press, p. 129.

[26] “Archaeological Sites in Israel - The Church of the Holy Sepulcher,” Israel Ministry of Foreign Affairs, July 29, 1998, http://www.mfa.gov.il/MFA/History/Early%20History%20-%20Archaeology/Archaeological%20Sites%20in%20Israel%20-%20The%20Church%20of%20the; “The Tomb of Christ,” Israel Ministry of Foreign Affairs, Sept. 5, 1999, http://www.mfa.gov.il/MFA/MFAArchive/1990_1999/1999/9/The%20Tomb%20of%20Christ

[27] “The Garden Tomb,” Garden Tomb (Jerusalem) Association, http://www.gardentomb.com/information.php, accessed Feb. 17, 2010

[28] “Jerusalem - Beyond the Old City Walls,” Jewish Virtual Library Virtual Israel Experience, http://www.jewishvirtuallibrary.org/jsource/vie/Jerusalem3.html, accessed Feb. 17, 2010

[29] Murphy-O'Connor, Jerome (1998), The Holy Land :An Oxford Archaeological Guide, New York: Oxford University Press, pp. 125-126.

[30] Shanks, Hershel (2005), “The Siloam Pool Where Jesus Cured the Blind Man,” Biblical Archaeology Review 31(5), pp. 16–23.

[31] “Jerusalem: The Chapel of Dominus Flevit,” Israel Ministry of Foreign Affairs, March 7, 2000, http://www.mfa.gov.il/MFA/MFAArchive/2000_2009/2000/3/Jerusalem-%20The%20Chapel%20of%20Dominus%20Flevit

[32] “Church of John the Baptist Discovered,” Israel Ministry of Foreign Affairs, March 7, 1999, http://www.mfa.gov.il/MFA/Government/Communiques/1999/Church%20of%20John%20the%20Baptist%20Discovered%20-%2007-Mar-99  

© The Israël Project 

 

Mis en ligne le 1er mars 2010, par Menahem Macina, sur le site debriefing.org