Debriefing.org
Google
Administration
Accueil
Tous les articles
Imprimer
Envoyer
S’inscrire
Nous contacter

Informations, documents, analysesDebriefing.org
Islam
Islam modéré ou progressiste

Un érudit musulman publie une fatwa de 600 pages (!) contre le terrorisme
03/03/2010


03/03/10

Update dû à O. Peel : Le CRIF qui relaye l'information, la fait précéder du 'chapeau suivant':

"Le Dr Tahir Al-Qadri, érudit soufiste et influent spécialiste de la loi islamique, est sur le point de publier, à Londres, une fatwa contre le terrorisme et les attentats-suicides, rapporte le site Internet de la BBC. Les 600 pages de son avis juridique discréditent l'idéologie violente de l'organisation terroriste Al-Qaïda, décrite comme un « vieux démon avec un nouveau nom » [et] qui n'a pas été suffisamment combattue. Dans sa fatwa, le Dr Qadri souligne que l'islam interdit le massacre de citoyens innocents et les attentats-suicide. De nombreux érudits ont émis des jugements similaires par le passé, mais le document imposant du Dr Qadri semble aller bien plus loin. A l'aide d'arguments théologiques, il démonte, point par point, la rhétorique utilisée par les recruteurs d'Al-Qaïda, s'opposant notamment aux promesses faites aux kamikazes à propos des récompenses accordées après la mort."

Sur le site du Monde, 2 mars 2010
L'érudit musulman Muhammad Tahir-ul-Qadri, lors de la présentation de sa fatwa à Londres, mardi 2 mars.
AFP/Carl Court- L'érudit musulman Muhammad Tahir-ul-Qadri, lors de la présentation de sa fatwa à Londres, mardi 2 mars.

Un éminent érudit musulman d'origine pakistanaise, Muhammad Tahir-ul-Qadri, a condamné mardi les terroristes, considérés comme des ennemis de l'islam, dans une fatwa (avis juridique donné par un spécialiste de loi islamique) rendue publique à Londres.

Il souligne que les actes de terrorisme ne pouvaient avoir aucune justification au nom de l'islam, condamnant notamment les attentats d'Al-Qaida, dans cette fatwa de quelque six cents pages présentée au cours d'une conférence de presse à Londres, en présence notamment de députés et de représentants d'associations caritatives.

Les kamikazes "ne peuvent pas prétendre que leur suicide est un martyre et qu'ils deviendront des héros de l'oumma [la communauté musulmane]; non, ils deviendront des héros du feu de l'enfer", a déclaré le Dr Tahir-ul-Qadri. "Il n'y a aucune place pour le martyre, et leurs actes ne seront jamais, jamais, considérés comme le djihad ['guerre sainte']", a-t-il ajouté.

Cette fatwa "peut être considérée comme l'argumentaire théologique le plus complet contre le terrorisme islamiste à ce jour", selon la fondation londonienne Quilliam, qui combat l'extrémisme musulman. Si d'autres responsables musulmans avaient par le passé déjà condamné le terrorisme, M. Qadri, qui s'est exprimé en anglais et en arabe, a souligné que cette fatwa écartait complètement tout type d'excuse pour justifier la violence. Il a souligné que l'islam était une religion de paix, appelant d'autres responsables religieux à rejoindre sa position.

Muhammad Tahir-ul-Qadri est à la tête du mouvement Minhaj-ul-Quran, une organisation de tradition soufie, qui combat l'extrémisme religieux dans des centres situés dans des dizaines de pays.

© Le Monde 

[Article aimablement signalé par G. Hod, Israël.]


Mis en ligne le 3 mars 2010, par Menahem Macina, sur le site debriefing.org