Debriefing.org
Google
Administration
Accueil
Tous les articles
Imprimer
Envoyer
S’inscrire
Nous contacter

Informations, documents, analysesDebriefing.org
Non attribué

La France en Israël - Revue de la Presse israélienne - 5 mars 2010
05/03/2010



05/03/2010

 

REGIONAL

Tsahal a annulé un exercice de mobilisation à grande échelle de crainte qu'il ne soit interprété en Syrie comme un préparatif de guerre / Amos Harel – Haaretz

Israël a fait dernièrement des efforts pour apaiser la tension avec la Syrie et éviter un malentendu entre les deux pays, qui risquerait de dégénérer en conflit le long de la frontière nord. Le scénario d'une guerre avec la Syrie était délibérément absent de l'exercice d'état-major qui s'est déroulé la semaine dernière et au cours duquel seul un conflit avec le Hezbollah au Liban et avec le Hamas dans la bande de Gaza était évoqué.

Bien que cela ait été envisagé au départ, Tsahal s'est également abstenu de simuler la mobilisation d'urgence d'importantes forces régulières et de réserve, pour que les Syriens ne l'interprètent pas comme un préparatif de guerre. Parallèlement, des messages d'apaisement ont été adressés aux Syriens, publiquement et par des canaux confidentiels.


En Israël on est déçu du nouvel assortiment de sanctions que proposent les Etats-Unis contre l'Iran, qui ne sont pas assez fermes / Yossi Melman – Haaretz

Des responsables politiques israéliens ont fait part de leur déception du nouvel assortiment de sanctions que proposent les Etats-Unis contre l'Iran. La Chine et la Russie ont fait savoir de leur côté qu'elles rejetteraient ces sanctions qui sont, selon elles, trop sévères. Les Etats-Unis ont remis cette semaine un projet de résolution destiné à être déposé auprès du Conseil de sécurité des Nations Unies et qui vise à durcir les sanctions contre l'Iran suite à son programme nucléaire et à son rejet de toutes les propositions qui lui ont été faites concernant l'enrichissement d'uranium. La principale mesure que contient cette proposition est un boycott mondial immédiat de l'Iran dans des domaines tels que la vente d'armes, le secteur bancaire et la marine marchande. De même, les sanctions contre les personnalités, les entreprises et les organisations iraniennes liées au programme nucléaire et au développement de missiles. La plupart de ces sanctions visent des organisations et des entreprises liées aux Gardiens de la Révolution.

Des responsables politiques israéliens affirment que cette proposition n'est pas suffisamment ferme car elle ne concerne pas le secteur de l'énergie, qui est la principale source de revenus de l'Iran. Les Etats-Unis, la Grande-Bretagne, la France et l'Allemagne ont déjà donné leur accord à la proposition, mais la Chine et le Russie s'y opposent.

Suite à ces désaccords, les Etats-Unis et leurs alliés n'ont pas l'intention de faire voter prochainement la résolution par le Conseil de sécurité et la secrétaire d'Etat, Hillary Clinton, a indiqué que plusieurs mois seront encore nécessaires pour mettre en place un consensus international. En tout état de cause, même si la Chine et la Russie adoptent en fin de compte la résolution, l'expérience du passé nous apprend que ces deux pays feront en sorte de modérer encore davantage la proposition des Etats-Unis et de l'Union européenne.


ISRAÉLIENS - PALESTINIENS

La Cour suprême ordonne à la police de permettre la manifestation de la gauche à Sheikh Jarah / Edna Adato – Israël Hayom

La Cour suprême a annulé la décision de la police d'interdire aux militants de gauche de manifester dans le quartier de Sheikh Jarah, à Jérusalem-est, et a fixé des conditions qui permettront la tenue de la manifestation samedi soir.

Les riverains et des militants de gauche avaient déposé un recours devant la Cour suprême contre la décision de la police qui leur avait interdit de manifester contre les expulsions d'habitants du quartier. La police avait affirmé que sa charge de travail ne lui permettrait pas de préserver l'ordre public en cas de manifestation.

La Cour suprême a rejeté les arguments de la police et a accepté partiellement le recours. Les magistrats ont décidé que la manifestation se tiendrait sur un terrain situé à quelques centaines de mètres du site de Shimon Hatzadik, où vivent les habitants juifs du quartier et qui est, depuis plusieurs semaines, au cœur des tensions. En outre, trois cents manifestants pourront défiler dans la rue pendant une demi-heure.


INTERIEUR

Lieberman : « Je terminerai mon mandat de ministre des Affaires étrangères » / Yuval Karni – Yediot Aharonot

Le président d'Israel Beteinou et ministre des Affaires étrangères, Avigdor Lieberman, a poursuivi hier son attaque contre la police et le système judiciaire et a affirmé qu'il resterait en poste jusqu'à la fin du mandat du gouvernement actuel, en 2012.

Au cours d'une conférence de presse qu'il a tenue hier, Lieberman a évoqué avec dédain les soupçons selon lesquels il aurait obtenu de l'ancien ambassadeur en Biélorussie des documents secrets concernant l'enquête menée par la police contre lui. « Il n'y a rien de vrai dans cette histoire. Rien ne sortira de cette affaire. Nous continuons », a-t-il déclaré.

Selon lui, la révélation de cette nouvelle affaire est le résultat de pressions politiques : « Pourquoi maintenant ? La seule explication est que ces fausses allégations sont destinées à faire pression sur l'appareil judiciaire, le parquet et le conseiller juridique du gouvernement, pour dresser l'opinion publique contre Avigdor Lieberman».

Lieberman a rassuré la coalition en déclarant que même s'il est exclu personnellement du jeu politique, Israel Beteinou restera au gouvernement : « Mon parti est membre de la coalition, sans rapport avec le sort individuel d'Avigdor Lieberman. Tant que nous respecterons les promesses faites à nos électeurs, nous serons membres du gouvernement ».


La France en Israël

------------------------------------------------------------------------------------

Cliquer pour accéder au site "La France en Israël"


Mis en ligne le 5 mars 2010, par M. Macina, sur le site debriefing.org