Debriefing.org
Google
Administration
Accueil
Tous les articles
Imprimer
Envoyer
S’inscrire
Nous contacter

Informations, documents, analysesDebriefing.org
Israël (Société - mentalités)
Israël (délégitimation d')

Vérités bonnes à dire [à propos du philopalestinisme de l'Europe], Nessim Cohen Tanugi
05/03/2010


05/02/10
 

Sur le site Actu.co.il Israël Actualités, 4 mars 2010


La première [vérité] est que le « palestinisme » est d'abord une excellente affaire, et que ceux qui en profitent grassement ne sont pas prêts à terminer un conflit qui est une véritable poule aux oeufs d'or.

La seconde, qui en est le corollaire, est que l'antisémitisme aussi est une poule aux oeufs d'or, « ça ne coûte pas cher et ça peut rapporter gros », comme le proclamait une célèbre publicité. L'antisémitisme est un fonds de commerce lucratif. C'est vrai pour le « palestinisme » comme c'est vrai pour Le Pen ou Dieudonné, et bien d'autres encore.

L'encre du journal était à peine sèche, que quelques événements confirmaient ces propos.

Tout d'abord, le fonctionnaire palestinien, Shabaneh, chargé par Abbas de  combattre la corruption, a été licencié et s'est vengé en se « confessant ». Il a dénoncé l'ampleur de la corruption au sein du Fatah. Les fonctionnaires du parti de Mahmoud Abbas auraient notamment détourné 3,2 millions de dollars, un don des Etats-Unis avant les élections législatives palestiniennes de 2006, destiné à améliorer l'image du Fatah et à accroître ses chances d'être élu. Le Hamas avait alors remporté la victoire.

Il s'agit en fait d'un secret de polichinelle, que tous les parlementaires européens et les élus à Washington connaissaient depuis longtemps. Ils faisaient semblant de ne pas savoir pour ne pas froisser « la rue arabe ». La corruption condamne le  régime et c'est précisément ce que nos politiciens ne veulent surtout pas faire. La « rue arabe », vous comprenez… Quant au silence et à l'occultation de la vérité, ils en disent long sur les politiciens.

Nous en avions conclu que ce n'est pas par hasard que le conflit israélo-palestinien a échoué régulièrement à chaque fois que les Palestiniens avaient la possibilité de faire la paix, et qu'ils ont inventé des prétextes pour faire avorter le processus.

Par ailleurs, nous avons plusieurs fois dénoncé les Juifs antisémites, qui ne sont Juifs que pour calomnier Israël et lui faire du tort.

Or, un nouveau rapport de NGO Monitor et de l'Institut pour les stratégies sionistes, affirme que 16 ONG [anti-israéliennes] ont reçu un total de 31,5 millions de shekels, sous forme de financements européens, entre 2006 et 2009. L'Europe claque les impôts des contribuables pour deux bonnes raison : l'argent arabe et la « rue arabe ». Mais, attention ! Les pauvres Arabes n'y sont pour rien, ils n'en sentent pas même l'odeur. Les dictateurs qui les exploitent, en faisant d'Israël le responsable de leur détresse,  gardent tout pour eux. L'Europe le sait parfaitement, mais la politique, vous comprenez…

Soit dit en passant, on peut donc légitimement traiter ces calomniateurs d'Israël de « vendus » et de « collabos »

L'Europe est profondément antisémite, elle adore les Palestiniens parce qu'ils sont antisémites comme elle. La plupart des institutions du Quai d'Orsay, installées en Israël, ont pour vocation de faire fructifier non pas la collaboration entre Israël et la France mais la collaboration entre la France et la « Palestine » et, par voie de conséquence, d'aider les Palestiniens à nuire à Israël puisque telle est leur raison d'être.

Les dirigeants israéliens espèrent toujours séduire l'Europe pour qu'elle modifie son attitude envers Israël. Entreprise absurde, car l'antisémitisme européen n'est pas une « erreur » accidentelle, mais au contraire l'un des ressorts de sa civilisation : l'Europe chrétienne est juive par ses racines, mais seule une petite minorité le sait, s'en réjouit et est fraternelle. Le reste essaye de se libérer de sa dette spirituelle en calomniant ses prédécesseurs.

Nous l'avons dit maintes fois et nous le répéterons sans cesse : les Juifs doivent renoncer courageusement, fermement, définitivement, à vouloir se faire aimer par tous. On le voudrait bien, pourtant, et peut-être cela adviendra-t-il un jour. Mais, faute de mieux, il faut se faire craindre de nos ennemis en répondant, coup pour coup, et dénoncer, avec ironie, la paille qu'ils voient dans notre œil, en leur jetant au visage la poutre qui les aveugle.

Non, ce n'est pas du tout facile d'être Juif : il est difficile de rester de marbre face à une telle entreprise de calomnie et de délégitimation, qu'elle vienne des non-Juifs haineux ou des Juifs serviles qui leur embrassent la main. Ce n'est pas facile, certes, mais c'est tellement mieux que d'être à leurs côtés et à leur image (Robert Cotta).

Nessim Cohen Tanugi

© Actu.co.il Israël Actualités

 

[Article aimablement signalé par R. L.]

 

Mis en ligne le 5 mars 2010, par Menahem Macina, sur le site debriefing.org