Debriefing.org
Google
Administration
Accueil
Tous les articles
Imprimer
Envoyer
S’inscrire
Nous contacter

Informations, documents, analysesDebriefing.org
Droits humains, racisme, antisémitisme, etc.
Antisémitisme
Antisémitisme arabo-musulman

Le chercheur égyptien Saïd Okacha dénonce les mythes antisémites sur Al-Faraeen TV
06/03/2010


06/03/10

Sur le site de MEMRI en français

La vidéo, sous-titrée en français, est consultable ici.

29 janvier 2010 Clip No. 5063
Le chercheur égyptien Saïd Okacha dénonce les mythes antisémites sur Al-Faraeen TV
Ci-dessous des extraits d'un programme télévisé sur l'Holocauste et l'antisémitisme, et d'un débat avec Saïd Okacha du Centre Al-Ahram d'études stratégiques et politiques, diffusés sur la télévision égyptienne Al-Faraeen le 29 janvier 2010.

Narrateur :
Le parti nazi arborait la bannière des maîtres, et les Juifs européens faisaient de même, se prenant à tort pour des sémites. Cette confusion était soit accidentelle, soit délibérée. L'essentiel est qu'ils se prenaient vraiment pour des maîtres sémites, et que le parti nazi allemand, avec son idéologie sociale, a brisé leur droit de croire cela.

Ainsi, un conflit interne a éclaté entre Juifs allemands et nazis, qui représentaient plus de 80 pour cent de tous les Allemands et germanophones. Les services de renseignements allemands d'Hitler ont pu révéler au grand jour la rupture idéologique existant entre l'idéologie de la croyance juive et celle de la croyance nazie. Idéologie, dans ce cas, équivaut à croyance.

Les flammes du conflit racial se déchaînaient dans le but de faire d'eux les maîtres et les propriétaires du monde entier. Le conflit opposait la pure race aryenne, et les Aryens homogènes (Juifs) qui se croyaient sémites.

Ainsi, les Juifs allemands se mirent à comploter contre la politique hitlérienne. Les agences de sécurité allemandes ont informé Hitler des agissements des Juifs opposés à sa philosophie et ses théories nazies. Cela s'est terminé par un affrontement en plusieurs étapes.

[...]

On les a déchus de la nationalité allemande, et ils ont cessé d'être considérés comme des Allemands et des Aryens. Les Juifs, pour leur part, ont essayé autant qu'ils le pouvaient de contrebalancer les persécutions allemandes volcaniques. Ils ont intensifié leurs complots et accepté de l'aide de l'étranger contre Hitler.

[...]

Hitler et certains de ses collaborateurs s'apercevaient que les Juifs allemands devenaient un vrai casse-tête ; Hitler a alors pris ses célèbres mesures pour les arrêter en tout lieu – en Allemagne et dans les pays alliés germanophones. Il les a d'abord condamnés à être brûlés, après les avoir rassemblés dans des camps.

De nombreux Allemands s'étaient enfuis à l'étranger avant que le bras long d'Hitler ne les rattrape. Hitler a commencé à envahir l'Europe et à arrêter tous ceux qu'il pouvait. Il a envoyé ces gens dans les camps des Juifs, où ils attendaient leur tour pour entrer dans l'Holocauste. À chaque victoire d'Hitler, de nombreux Juifs fuyaient les lieux conquis.

Nul ne pouvait nier que les Juifs étaient l'une des principales raisons de la défaite d'Hitler lors de la Seconde Guerre mondiale, après qu'il se fut trouvé tout près de conquérir le monde. Les Juifs ont réussi indirectement à atteindre certains conseillers d'Hitler et à leur présenter des idées qui les ont enthousiasmés quant à la perspective d'une invasion allemande de la Russie, où il neigeait abondamment. D'autre part, ils ont aidé à ce qu'Hitler se sente grisé par ses victoires, et l'ont poussé à envoyer ses forces en Afrique du Nord alors qu'il faisait très chaud.

[...]

Hitler a été vaincu après avoir fait brûler un nombre non négligeable de personnes adhérant au judaïsme en Europe. Nous admettons qu'il y ait eu un holocauste de Juifs dans certains camps, mais nous réfutons catégoriquement les chiffres présentés par les organisations juives et l'Etat d'Israël relatifs au nombre de Juifs européens qui auraient été brûlés. Tout observateur peut constater que ce sont les Juifs qui ont provoqué Hitler, le poussant à prendre ces mesures.

[...]

Les Juifs ont commis une grave erreur qui leur a causé du tort. Ils n'ont pas tout pris en considération quand ils ont essayé d'écarter les nazis de leurs croyances raciales. Les Juifs ont eu recours à des complots et stratagèmes politiques émanant d'un de leurs préceptes religieux : la nécessité autorise l'interdit.

[...]

Les organisations juives et Israël prétendent que près de 3 millions de Juifs ont été brûlés dans l'Holocauste, mais nous affirmons que le chiffre ne dépasse pas 150 000. D'autres disent que le chiffre ne dépasse pas les 30 000. Nous condamnons ce qui est arrivé aux Juifs de 1933 à la fin de la Seconde Guerre mondiale, mais ce n'est pas une raison pour extorquer les Allemands de cette façon. L'Allemagne ne devrait pas payer jusqu'au Jour du Jugement pour l'erreur d'Hitler.

[...]

Animatrice :
A votre avis, combien de Juifs ont été brûlés en Europe ?

Saïd Okacha :
Ecoutez, j'ai des réserves sur cette question. Je ne comprends pas pourquoi le monde arabe se soucie tant du nombre de victimes de l'Holocauste.

Animatrice :
Peut-être à cause des déclarations mensongères des Juifs à ce sujet.

[...]

Saïd Okacha :
Si les nazis avaient tué 30.000 personnes comme le dit votre reportage – juste parce qu'il s'agissait de Juifs – cela n'aurait-il pas été un crime ? C'est un crime contre l'humanité.

Animatrice :
Oui.

Saïd Okacha :
Tuer une personne parce que sa religion est différente de la vôtre est un crime contre l'humanité.

Animatrice : Mais parlons des chiffres...

Saïd Okacha :
Laissez-moi finir. Vous posez la question du chiffre.

Animatrice :
Il est important pour nous car les Juifs disent qu'il s'élève à trois millions.


Saïd Okacha :

Non, les Juifs disent 6 millions, pas 3 millions. Il y a plusieurs erreurs dans votre reportage. Les Juifs parlent de 6 millions [de victimes], pas de 3 millions.

Animatrice :
C'est la première fois que j'entends ce chiffre.

Saïd Okacha :
C'est le chiffre qui figure dans tous les textes…

Animatrice :
Nous avons effectué des recherches...

Saïd Okacha :
Dans tous les textes... Dans le seul camp d'Auschwitz, quatre millions de personnes ont péri.

Animatrice :
Avant de continuer... Vous avez dit quelque chose d'important. Sur la base de toutes les recherches que nous avons menées et de toutes les informations documentées recueillies, nous avons conclu que les Juifs avancent le chiffre de 3 millions.

[...]

Nous avons mentionné trois chiffres : 3 millions, 150 000 et 30 000.

Saïd Okacha :
Sur quoi vous basez-vous dans ce reportage ? Je ne comprends pas. Où avez-vous trouvé ce chiffre de 3 millions ? Cela m'échappe. Je ne comprends non plus d'où vous tenez le chiffre de 30 000.

Animatrice :
Et vous, où avez-vous trouvé le chiffre de 6 millions ?

Saïd Okacha :
C'est sur les sites Internet israéliens. Y a-t-il un seul site israélien qui parle de 3 millions [de victimes] ?

Animatrice :
C'est ce que dit Al-Faraeen TV.

[...]

Téléspectateur au téléphone (Ahmad du Caire) :
Le nombre de victimes de ce massacre est extrêmement exagéré...

Animatrice :
Vous dites que les chiffres de 3 millions, 150 000 ou 30 000 sont exagérés, mais M. Saïd dit que tous ces chiffres sont erronés et que le bon chiffre est 6 millions.

Ahmad :
Un massacre de 6 millions de personnes ?! C'est vraiment exagéré. Le nombre de Juifs dans le monde à l'époque ne dépassait pas les 2 millions.

Animatrice : Oui.

Saïd Okacha :
Quelles sont vos sources ?

[...]

Animatrice :
Il y a quelques jours, c'était la commémoration de l'Holocauste, et les Juifs essaient autant que possible d'exploiter cet Holocauste, cet événement, afin de gagner la sympathie du monde.

[...]


Ils se disent opprimés. Ils disent : Nous avons subi un grand holocauste, et nous voulons...

Saïd Okacha :
M. Ahmad, je voudrais vous dire quelque chose, avec votre permission...

Animatrice :
M. Saïd, s'il vous plaît, je suis en train de parler à M. Ahmad...

Saïd Okacha : Allez-y.

Animatrice :
Pourquoi nous focalisons-nous sur les Juifs ? Parce que les Juifs exploitent cet Holocauste et mettent en avant des chiffres complètement erronés – sans rapport avec la réalité – exagérant beaucoup le nombre de personnes exterminées. Nous voulons présenter les choses dans leurs véritables proportions.

[...]

Saïd Okacha :
Hitler a commis un véritable crime contre l'humanité, en ciblant un grand nombre de races, dont les Juifs. Il y avait aussi les Tsiganes, les Slaves et les handicapés...

Animatrice :
Notre reportage affirme que...

Saïd Okacha :
Laissez-moi finir ce que j'ai à dire.

Animatrice :
M. Saïd ...

Saïd Okacha : Je ne peux pas terminer une seule phrase...

Animatrice :
M. Saïd, on ne vous a pas invité pour nous poser des problèmes, en direct à la télévision.

Saïd Okacha :
Je ne veux pas poser de problèmes ; je veux juste expliquer aux téléspectateurs...

Animatrice :
Calmez-vous un peu.

Saïd Okacha :
Par Dieu, je suis calme, mais je ne peux pas terminer ce que je veux dire.

Animatrice :
Voulez-vous boire un peu d'eau ?

Saïd Okacha :
Non merci.

Animatrice :
Calmez vos nerfs.

Saïd Okacha :
Je suis calme. Vous posez une question, mais vous ne voulez pas entendre la réponse. M'avez-vous fait venir pour que vous puissiez parler ou que je puisse parler ?

[...]

Nous ne devrions pas discuter avec [les Juifs] de si l'Holocauste a eu lieu ou non, de s'il y a eu 6 millions ou 30.000 victimes. C'est une bataille perdue d'avance, qui ne se base sur rien. Rien de ce qui est dit dans ce reportage n'est fondé. Quelles archives, quels documents font état de 30.000 victimes ?

Animatrice :
Et quel document prouve que le nombre est de 6 millions ?

Saïd Okacha :
Nous avons les archives soviétiques, allemandes et britanniques. Les chercheurs et les historiens se servent de documents. Ils n'inventent pas des chiffres en fonction de leur humeur. Je ne savais pas...

Animatrice :
Vous pouvez être sûr, M. Saïd, que nous avons aussi des documents.

[...]

Saïd Okacha :
Le reportage était axé sur la notion de complot juif, affirmant des choses absolument fausses. Ce qu'il dit du Protocole des Sages de Sion...

Animatrice :
Oui…

Saïd Okacha :
Ce document est un faux...

Animatrice : Le
Protocole est la raison pour laquelle les organisations juives nous poursuivent.

[...]

S'il vous plaît, oublions le Protocole des Sages de Sion. Je vous embrasserai la main si vous évitez d'aborder ce sujet, qui est pour nous cause d'une véritable crise.

Saïd Okacha :
Ce document est un faux.

Animatrice :
Les Juifs nous accusent d'antisémitisme parce que nous avons débattu du Protocole. Nous entrons dans...

Saïd Okacha :
Entre vous et moi, quiconque débat du Protocole est en effet antisémite.

Animatrice :
Très bien, mais laissez-moi finir.

Saïd Okacha :
Allez-y.

Animatrice :
À cause du Protocole, nous sommes poursuivis par les organisations juives – simplement parce que nous avons discuté du sujet.

Saïd Okacha :
Donc, ce fut une erreur ?

Animatrice :
En effet.

Saïd Okacha :
Donc, à partir de maintenant, vous devez vous montrer plus prudents.

Animatrice :
Le reportage dit que nous sommes prêts à révéler les faits mais ces gens devraient venir s'asseoir avec nous.

Saïd Okacha :
Qui doit venir s'asseoir avec vous ?

Animatrice :
J'ai été claire.

Saïd Okacha :
Ecoutez...

Animatrice : J'ai
été claire. Finissons-en avec cette digression.

Saïd Okacha :
Tous les chercheurs qui se sont attelés au Protocole des Sages de Sion confirment qu'il s'agit d'un faux, mis au point par les services secrets russes, afin de persécuter les Juifs pour des motifs racistes et antisémites.

Animatrice : C'est votre opinion.

Saïd Okacha :
Je regrette, mais quiconque parle de cette façon est antisémite.

Animatrice :
C'est votre opinion.

Saïd Okacha :
Bon. Ce n'est pas une question d'opinion. Qui peut prouver véracité du Protocole ? Ce livre est distribué sur le marché, mais les historiens...

Animatrice :
Cher Monsieur, c'est là votre propre opinion. Mais si telle était vraiment la situation, pourquoi les Russes n'ont-ils pas commis d'Holocauste contre les Juifs ?!

[...]

Saïd Okacha :
Votre reportage dit que les Juifs ont convaincu Hitler d'envahir la Russie. Ils ne l'ont pas fait. Dès le début, Hitler avait un plan pour envahir l'Europe. Pas le monde, seulement l'Europe.

Animatrice :
Ce n'est pas la seule chose que nous disons dans le reportage.

[...]

Saïd Okacha : Il est très facile de dire que les Juifs complotent, mais où en est la preuve ?

Animatrice :
Nous savons que c'est ce qu'Hitler a dit.

Saïd Okacha :
Le Protocole des Sages de Sion et le mythe de la matza de sang, selon lequel les Juifs préparaient leur matza à partir du sang des chrétiens ou des musulmans... Ces mythes existent, mais ils sont faux. La recherche scientifique a montré que ce sont là des mythes. On peut créer un mythe pour calomnier un peuple ou un groupe de gens. Israël aussi a inventé des mythes sur nous, les Arabes.

Animatrice : Pourquoi cette émission ? Pour cette raison exactement !

Saïd Okacha :
Ils prétendent que les Arabes ont dit vouloir jeter les Juifs à la mer. Il n'est pas prouvé qu'un dirigeant arabe ait dit cela. Cela ne s'est pas produit.

Animatrice :
Abd Al-Nasser l'a dit, M. Saïd.

Saïd Okacha :
Non, il ne l'a pas dit.

Animatrice : Abd Al-Nasser a déclaré : "Je jetterai Israël au fleuve." Mot pour mot.

[...]

M. Saïd, je vais vous apporter, en cadeau personnel, le discours prononcé par le défunt dirigeant Abd Al-Nasser, où il prononce cette phrase.

Saïd Okacha :
Ce sont Israël et les Juifs qui ont répandu ces allégations, mais c'est faux.

Animatrice : En fait, il a dit : "Israël et quiconque se trouve derrière Israël".

Saïd Okacha :
Non, il n'a jamais dit cela.

[...]

Animatrice :
Il a aussi dit qu'Israël est le 52ème Etat [des Etats-Unis].

Saïd Okacha :
Ecoutez, affirmer qu'Israël est le "52ème Etat" n'est pas la même chose que de parler de jeter les Juifs à la mer. Il n'a jamais été prouvé qu'un quelconque dirigeant arabe...

Animatrice :
Laissez-moi vous dire une chose afin de ne pas trop discuter d'Abd Al-Nasser. Je suis Irakienne...

Saïd Okacha :
Je reconnais votre accent.

Animatrice :
On nous faisait apprendre par coeur les discours de Gamal Abd El-Nasser.

Saïd Okacha :
Quand Abd El-Nasser a-t-il dit cela ?

Animatrice :
Il a prononcé ce discours en 1967. Plus ou moins.

[...]

Saïd Okacha :
Israël répand ces histoires dans le but de recueillir la sympathie. Pourquoi devrais-je l'accepter ? C'est un mythe contre un autre mythe.

Animatrice : Je vous le dis, je suis Irakienne. Irakienne ! J'ai appris cela à Bagdad. Saddam Hussein nous aurait-il vraiment enseigné des allégations israéliennes ?!

Saïd Okacha :
Saddam Hussein ne savait rien. Il était complètement ignorant. Il disait des choses pour exciter les masses, mais il n'a jamais dit cela.

Animatrice :
Une fois encore, c'est là votre opinion.

[...]

Saïd Okacha :
Le gros problème des Arabes, c'est qu'ils dépeignent les Juifs comme des génies. C'est comme si les Arabes appuyaient le mythe de l'élection du peuple juif. Les Juifs ne sont pas des génies capables de dominer le monde et de comploter avec succès contre tous les autres.

[...]

Les Juifs sont des gens comme tout le monde. Des gens ordinaires. Affirmer qu'ils complotent et réussissent systématiquement dans leurs plans revient à les présenter comme des génies, et nous comme des idiots. Malheureusement, la mentalité arabe voit les Juifs comme gouvernant le monde. C'est très curieux, et c'est faux. Ils travaillent dur et excellent dans certains domaines. Voilà qui est vrai. Nous ne pouvons nier que certains des plus grands esprits scientifiques étaient juifs.

[...]

Les Arabes tiennent toujours des propos sans aucun fondement. De nombreux téléspectateurs ont parlé de Sabra et Chatila. Qui a perpétré [le massacre] de Sabra et Chatila ? Les Libanais maronites, et non les Israéliens. Nous parlons toujours de Sabra et Chatila comme si c'était le fait d'Israël. Israël n'a pas commis le massacre de Sabra et Chatila.

[...]

Animatrice :
Je ne suis pas d'accord avec vous au sujet de Sabra et Chatila.

Saïd Okacha :
Qui a perpétré le massacre ?

Animatrice :
Je ne suis pas d'accord avec vous. Les Israéliens l'ont perpétré.

Saïd Okacha :
Non. Qui prétend cela ? Les Maronites ont tué les Palestiniens.

Animatrice :
Yousuf Ahmad, notre correspondant en Palestine, qui est Palestinien – vous le traitez de menteur ?

[...]

Saïd Okacha :
Ecoutez, personne au monde ne dit que les Israéliens ont perpétré le massacre de Sabra et Chatila. Les Maronites l'ont commis, et les Israéliens les ont aidés en éclairant le camp. Telle est la conclusion finale de la commission d'enquête internationale.

Animatrice :
M. Saïd, je vous remercie d'avoir présenté la position israélienne.

[...]

Saïd Okacha :
L'Allemagne ayant accepté de verser des indemnités, il n'y a pas lieu de discuter du sujet. L'Allemagne verse des indemnités en vertu d'un accord conclu avec Israël. L'Allemagne est un Etat indépendant qui peut dire « non » s'il ne souhaite pas verser d'indemnités. Dire qu'Israël extorque les Allemands ou les Européens… Dans le monde de la politique, on utilise les moyens dont on dispose pour servir ses intérêts.

[...]

Tous les pays ont le droit d'utiliser les moyens dont ils disposent pour servir leurs intérêts. Cela ne devrait pas être considéré comme un complot juif ou israélien.

[...]

Israël n'est pas une exception. Tout le monde fait comme Israël.

Animatrice :
M. Saïd, les Juifs ont prétendu qu'Hitler s'était converti à l'islam vers la fin de sa vie. Ils utilisent même ces dires pour attiser la haine à l'encontre de l'islam. Pourquoi, à votre avis, veulent-ils faire de l'islam leur ennemi n°1 ?

Saïd Okacha : Les Juifs ont raconté l'histoire de la conversion d'Hitler à l'islam car pendant la phase initiale de la guerre, où Hitler remportait de grandes victoires, notamment quand il est arrivé à El Alamein en Egypte, certains groupes en Égypte même – on peut le voir dans les livres d'histoire – ont commencé à propager la rumeur qu'Hitler s'était converti à l'islam et se faisait désormais appeler Hadj Muhammad Hitler. C'était autrefois un mythe très répandu en Egypte.

[...]

Animatrice :
Pourquoi les Juifs veulent-ils Jérusalem ?!

Saïd Okacha :
Les crimes commis par le Hamas...

Animatrice : Pourquoi veulent-ils Jérusalem ?

Saïd Okacha :
Ce conflit n'a rien à voir avec nous. L'emplacement des lieux saints du christianisme, du judaïsme et de l'islam… On doit parvenir à un arrangement sur cet emplacement. On ne peut pas dire que seul un côté y a droit. Les juifs, les musulmans et les chrétiens ont tous des droits dessus.

[...]

Le Rabbin Lau, grand rabbin d'Israël, est venu en Egypte en 1996, et a rencontré le cheikh d'Al-Azhar. Il a demandé au cheikh d'Al-Azhar : "Combien de fois Jérusalem est-elle mentionnée dans le Coran ?" Il répondit : "Pas une seule". Jérusalem n'est pas mentionnée dans le Coran. Mais le cheikh d'Al-Azhar a précisé que la mosquée Al-Aqsa l'est. Le Rabbin Lau a déclaré : "Si c'est la mosquée le problème, prenez-la."

Nous pouvons obtenir l'ensemble de Jérusalem si le conflit demeure politique, mais en brandissant l'étendard de la religion, nous ne recevrons rien. La montée du Hamas, et son existence, est une catastrophe, car il placé le conflit sur un plan religieux.

© MEMRI TV 

 

Mis en ligne le 6 mars 2010, par Menahem Macina, sur le site debriefing.org