Debriefing.org
Google
Administration
Accueil
Tous les articles
Imprimer
Envoyer
S’inscrire
Nous contacter

Informations, documents, analysesDebriefing.org
Éditorialistes

Les silences du Monde, G.W. Goldnadel
08/03/2010

[Toujours percutant et malicieux, mais aussi profond et pertinent, l'avocat Goldnadel réjouit ceux qui aiment la justice et le beau langage. Je suis du nombre. (Menahem Macina).

 

 

08/03/10


Celui qui se voudrait toujours le « journal de référence » de la presse française, toujours prompt à donner son avis sur tout et sur tous, à prodiguer des leçons morales qu'on ne lui demande plus, à excommunier ex cathedra les contrevenants à l'idée qu'il se fait de la dite morale, sait se faire discret à l'occasion.

Lui qui se voudrait encore l'arbitre du bon goût et de la bonne foi n'a pas cru devoir dire un mot sur l'idée qu'il se faisait du rapport Goldstone.

Sur le fond de l'affaire, je renverrai évidemment le lecteur de bonne foi au merveilleux travail exécuté par l'équipe de la revue Controverse, dirigée excellemment par Shmuel Trigano, dont on ne dira jamais assez le sérieux et la compétence.

Je savais le rapport fantaisiste, d'autant plus que son auteur lui-même avait d'emblée indiqué que les témoignages des habitants de Gaza, surveillés et cornaqués par le Hamas, ne sauraient être considérés comme dignes de foi judiciaire.

Mais lire la mission qui a ordonné le rapport et qui comporte, d'ores et déjà, le jugement de condamnation de l'État d'Israël, prendre connaissance de la personnalité des rapporteurs eux-mêmes, qui s'étaient illustrés préalablement par des prises de position anti-israéliennes, laisse un goût de cendre dans la bouche de celui qui n'a plus de palais depuis longtemps pour avoir ingurgité trop d'épices corrompues.

Même le très britannique et outrancièrement anti-israélien Guardian a reconnu la partialité du document onusien qui doit servir de fondement à la nouvelle réprobation de l'État juif.

Vous ne trouverez pas non plus une ligne de protestation du journal qui traque chaque jour l'infamie raciste, contre cette baronne anglaise, membre de la Chambre des Lords, qui a réclamé une enquête internationale pour savoir si l'armée israélienne, envoyée à Haïti pour sauver des vies humaines – ce qu'elle a fait –, avait trafiqué les organes des victimes (voir mon précédent blog sur cette information, reprise sur le site plus prolétarien du NPA).  

J'allais écrire que le quotidien que vous savez était resté également coi sur le sujet du boycott illégal –  et condamné –  des produits israéliens.

Mais c'eût été injuste. Le journal a en effet publié gentiment la tribune d'un responsable Vert protestant contre une décision, remarquée et remarquable, de La Cour Européenne des Droits de l'Homme, qui confirme la condamnation du maire communiste et boycotteur de Seclin. Notre commentateur, hébergé dans le très sérieux journal vespéral, y voit, sans rire, un nouvel Outreau. Rien de moins.

Boycott pour boycott, il m'arrive de me demander pourquoi les amis d'Israël utilisent si souvent la rubrique nécrologique de ce quotidien.

Si les Juifs mouraient moins dans Le Monde, ils vivraient peut-être mieux.

 

© G.W. Goldnadel

 

Mis en ligne le 8 mars 2010, par Menahem Macina, sur le site debriefing.org