Debriefing.org
Google
Administration
Accueil
Tous les articles
Imprimer
Envoyer
S’inscrire
Nous contacter

Informations, documents, analysesDebriefing.org
Israël (Société - mentalités)
Antisionisme

Suède: formation d'un deuxième parti anti-sioniste
10/03/2010


10/03/10

Sur le Blog Philosémitisme, 9 mars 2010

"Si le nouveau parti de Mohamed Rahhal remplit toutes les formalités auprès de l'autorité électorale, il acquerra une légitimité en tant que groupe politique doté d'un programme ouvertement antisémite. Cela pourrait alimenter l'agitation anti-israélienne et anti-juive qui a déjà poussé des Juifs à partir, du fait que les autorités suédoises sont incapables d'empêcher les agressions verbales et physiques dont ils sont la cible."


Source: Sweden, Israel and the Jews (Anti-Zionist Party Formed in Sweden)


Jusqu'il y a peu, Ahmed Rami et Mohamed Omar étaient les seuls Suédois qui faisaient campagne pour un parti politique à caractère anti-sioniste.

L'année dernière, le quotidien chrétien Dagen rapportait qu'Ahmed Rami et Mohamed Omar accueillaient dans leur parti anti-sioniste des extrémistes de droite et de gauche, des radicaux musulmans et des nazis – tous ayant l'antisémitisme comme dénominateur commun. Ils n'ont pas encore inscrit leur parti auprès de l'autorité électorale suédoise car il lui manque un conseil d'administration. Ils ont néanmoins une page sur Facebook où figure le programme du parti dont l'ambition est de "promouvoir la démocratie en luttant contre la domination sioniste sur la culture, la politique et des médias". Le parti rejette le droit d'Israël à exister.

Mohamed Rahhal, du sud de Stockholm, les a pris de court.  Il a été le premier a enregistrer officiellement un parti politique avec un agenda clairement antisémite. Il n'a toutefois pas encore rempli toutes les formalités. Mohamed Rahhal a confié au journal chrétien Världen idag qu'il n'a pas encore décidé s'il fera parvenir à l'autorité électorale les documents requis. Il indiqua que le parti avait été formé pour lutter contre "la discrimination et le sionisme". "Il ya toujours quelqu'un qui dirige l'économie, la pauvreté et les guerres", affirma-t-il.  En d'autres termes, il n'y a peu ou pas de différence entre Rahhal et ceux qui concoctent des théories sur le complot juif.

Pour lui le sionisme est la théorie derrière l'entité juive qui domine le monde. Le sionisme, croit-il, "a toujours eu pour objectif de diriger le monde et de passer d'une guerre à l'autre".

Quelles sont les chances que le parti de Rahhal acquière de la légitimité ? En Suède, il existe peu de règles pour former un parti. Par conséquent, il n'est pas rare que les partis non-conventionnels se forment à l'approche des élections.

Si le nouveau parti de Mohamed Rahhal rempli toutes les formalités auprès de l'autorité électorale, il acquerra une légitimité en tant que groupe politique doté d'un agenda ouvertement antisémite. Cela pourrait alimenter l'agitation anti-israélienne et anti-juive qui a déjà poussé des Juifs à quitter leurs maisons du fait que les autorités suédoises sont incapables d'empêcher les agressions verbales et physiques dont ils sont la cible.

- Suède: un parti antisioniste inspiré par Dieudonné ?


© Philosémitisme, avec Swedenisrael

 

Mis en ligne le 10 mars 2010, par Menahem Macina, sur le site debriefing.org