Debriefing.org
Google
Administration
Accueil
Tous les articles
Imprimer
Envoyer
S’inscrire
Nous contacter

Informations, documents, analysesDebriefing.org
Israël (Société - mentalités)
Israël (délégitimation d')

Le but de l'UNRWA, grosse entreprise de 22 000 employés, n'est pas d'installer les palestiniens mais de les maintenir dans la guerre
11/03/2010


11/03/10 

unrwa1) Cette agence onusienne n'a été mise en place en 1948 que pour une seule année. 61 ans et quelques milliards de dollars plus tard, l'UNRWA est toujours en place. Son but n'est pas d'installer les palestiniens mais de soutenir leurs efforts pour les maintenir dans la guerre.

2) L'UNRWA a pris en charge entre 450 à 600 000 réfugiés partis sur les ordres des armées arabes en 1948, le temps pour elles "d'éradiquer les juifs".
Aujourd'hui, l'UNRWA prend en charge dans des camps devenus des villes, 4 200 000 "réfugiés".

- 22 000 employés payés par l'UNRWA prenant tout en charge : écoles, soins médicaux, infrastructures. Comparativement à d'autres pays où les réfugiés sont pris en charge par le Haut Comité aux réfugiés (ONU), on s'étonnera de ces chiffres :

- UNRWA = 1 employé pour 170 réfugiés,

- AUTRES ORGANISATIONS ONUSIENNES : 1 employé pour 5 000 réfugiés.

3) L'endoctrinement à la haine raciale et anti-israélienne fait partie du budget de l'agence. L'UNRWA a fourni des manuels scolaires dans lesquels la négation de l'Etat d'Israel apparaissait sous formes de cartes géographiques et de références à la naqba.

4) L'UNRWA est complice, depuis 60 ans, des mensonges des palestiniens. Les Occidentaux en charge sont particulièrement malhonnêtes s'il s'agit de dire la vérité au sujet des méthodes utilisées par le Hamas pour tirer à partir de leurs infrastructures : écoles, hôpitaux.

Pire encore, l'UNRWA a fermé les yeux sur les activités terroristes des différents groupes palestiniens, les laissant utiliser des ambulances pour le transport des troupes et des armes. Ce n'est plus de l'assistance mais de l'ingérence, qui peut aussi être interprété comme actes de guerre dans le conflit israélo-palestinien. *

*A ce propos, les ambulances à Gaza servent encore, tous les jours, au transport des troupes du Hamas et du Jihad Islamique. Frappées du croissant rouge, ces ambulances sont donc inattaquables, quand bien même des soldats remarqueraient qu'il n'y a pas l'ombre d'un blessé ou d'un médecin à l'intérieur, mais uniquement des terroristes, tout habillés de noir et portant des armes lourdes.

5) Bien que sachant que le Hamas est aux affaires, le budget alloué à l'UNRWA est d'un montant annuel de 400 à 500 MILLIONS DE DOLLARS, dont 25 % proviennent des Etats-Unis.
PAS UN SEUL PAYS ARABE PRODUCTEUR DE PÉTROLE NE PARTICIPE A CETTE AIDE, SINON DE FAÇON TRÈS SYMBOLIQUE !

Israël, par contre, participe (à tort) à cette rente particulière allouée aux Palestiniens mais bien que cela soit inscrit, c'est évidemment tu. Il faut maintenir le mensonge du pauvre opprimé palestinien, de peur que les financiers de tous les pays stoppent leurs efforts.

Ce système financier mis en place par l'UNRWA garantit à chaque palestinien une retraite ! Même en France, ce type de garantie est en passe de s'effondrer.

6) L'argent coule si abondamment à flot, que l'UNRWA a dû acheter des actions et obligations, qui se sont révélées très juteuses. A telle enseigne que les employés palestiniens partent à la retraite avec un bon petit capital. "On pourrait nourrir toute l'Afrique avec de telles réserves d'argent !"

7) Dès 1951, des voix se faisaient entendre sur le bien-fondé de laisser l'ONU s'occuper des réfugiés palestiniens alors qu'il aurait été plus cohérent que les pays arabes, prompts à faire la guerre à l'Etat juif, se désintéressaient de leurs frères arabes palestiniens.

Au contraire ! "LA LIGUE ARABE A BESOIN DU PROBLÈME DES RÉFUGIES POUR MAINTENIR LA COHÉSION CONTRE ISRAEL !"

Pire encore: Israël, dans les années 70, avait construit des maisons pour les réfugiés palestiniens, mais ces derniers avaient ordre de ne pas s'y installer. Leurs différentes organisations anti-israéliennes le leur défendaient. IL FALLAIT MAINTENIR LES PALESTINIENS DANS DES CAMPS…

Cela s'est avéré bien plus payant, bien plus juteux que tous les autres problèmes de réfugiés dans le monde.

Les parvenus palestiniens de Cis-Jordanie sont les preuves vivantes que la lutte n'avait rien de désintéressé. Il s'agissait d'obtenir plus et encore plus. Aujourd'hui, à Ramallah, le diable s'habille en Prada.

© Bivouac-ID

 

Mis en ligne le 11 mars 2010, par Menahem Macina, sur le site debriefing.org