Debriefing.org
Google
Administration
Accueil
Tous les articles
Imprimer
Envoyer
S’inscrire
Nous contacter

Informations, documents, analysesDebriefing.org
Israël (Société - mentalités)
Israël-Palestine (conflit)

L'Armée israélienne arrête un cadre militaire du Hamas en Cisjordanie
14/03/2010


14/03/10

Sur le site du Monde

L'armée israélienne a capturé dimanche, en Cisjordanie occupée, un cadre militaire du Hamas recherché depuis des années, et le mouvement islamiste palestinien a accusé l'Autorité palestinienne de Mahmoud Abbas d'avoir aidé à cette arrestation.

Maher Odeh, 47 ans, l'un des fondateurs de la branche armée du Hamas en Cisjordanie, a été arrêté avant l'aube dans la région de Ramallah, dans le nord du territoire palestinien, a indiqué un porte-parole militaire israélien.

"Il était recherché depuis la fin des années 1990 pour son implication dans une série d'attentats-suicide en Israël, qui ont fait 70 morts", a-t-il précisé.

Le Hamas, au pouvoir à Gaza, a accusé ses rivaux au sein de l'Autorité palestinienne présidée par M. Abbas, chef du mouvement Fatah, qui gouverne seulement la Cisjordanie et dont le quartier général se trouve à Ramallah.

"Son arrestation est le fruit d'une coordination dangereuse en matière de sécurité entre l'Autorité palestinienne et les occupants (israéliens), surtout qu'Odeh était recherché et pourchassé par les deux parties", a dit à l'AFP à Gaza le porte-parole du Hamas, Fawzi Barhoum.

Accusant "les sionistes de vouloir réprimer le Hamas et la résistance en Cisjordanie" et de "renforcer le Fatah", il a ajouté que "la coordination sécuritaire" entre l'Autorité palestinienne et Israël constituait "un obstacle majeur aux efforts de réconciliation nationale" entre le Fatah et le Hamas.

Mais un responsable de la sécurité au sein de l'Autorité palestinienne a rejeté les accusations du Hamas, affirmant que ses forces ne savaient pas où se trouvait Odeh, qui est entré dans la clandestinité voilà plusieurs années, et ignoraient encore le lieu précis de son arrestation.

"S'il y avait un tremblement de terre ou des inondations en Cisjordanie, le Hamas en ferait porter la faute à l'Autorité palestinienne", a-t-il ironisé.

"Ils (le Hamas) ne veulent pas admettre qu'il y a des informateurs au sein de leur groupe", a-t-il ajouté sous le couvert de l'anonymat.

Le Fatah de M. Abbas, appuyé par les Etats-Unis et avec lequel Israël souhaite reprendre des négociations, et le Hamas, soutenu notamment par Téhéran et Damas, sont à couteaux tirés depuis le violent coup de force du mouvement islamiste qui a délogé son rival de Gaza en juin 2007.

L'Egypte, qui joue le rôle de médiateur, a reporté à deux reprises la signature d'un accord de réconciliation entre les parties en raison de profondes divergences.

© Le Monde 

Mis en ligne le 14 mars 2010, par Menahem Macina, sur le site debriefing.org