Debriefing.org
Google
Administration
Accueil
Tous les articles
Imprimer
Envoyer
S’inscrire
Nous contacter

Informations, documents, analysesDebriefing.org
Etats du monde
Etats-Unis

Pour 24% des Républicains, Obama est l'Antéchrist, Charlotte Menegaux
28/03/2010

[Cet article est typique d'un certain journalisme qui ne mérite pas ce nom. Il consiste à monter en épingle un fait plus ou moins regrettable, réel mais non représentatif, afin d'exalter, par contraste, les vertus de l'homme d'Etat adulé. L'idée sous-jacente est à peu près la suivante : si on le hait à ce point c'est qu'il a de la valeur. Les opposants à la politique d'Obama sont, dès lors présentés comme des fanatiques. Et enfin, mine de rien, on vous présente ce fanatisme de quelques milliers d'Américains comme étant le fait... DES Républicains. Ainsi le tour est joué. Ce n'est plus de l'information. Ce qu'on vous fait ingurgiter, c'est la vision des choses de la journaliste-maison, spécialiste de tout et de rien, qui écrit sur des choses qui la dépassent infiniment, à coups de lectures éclectiques, wikipédiennes et blogosphériennes. Telle est l'intoxication journalistique ordinaire qui inhibe les réflexes immunitaires du sens de la justice, de la vérité et de l'objectivité. Efficacité garantie, hélas. (Menahem Macina)]

28/03/10

Sur le site du Figaro, 25 mars 2010


Crédits photo : AFP

Un sondage fait état d'opinions pour le moins extrêmes sur le président américain. Ainsi, 45% des Républicains interrogés le voient comme un «ennemi de l'intérieur».

La diabolisation de Barack Obama continue. Un an après la prise de fonction du président américain, l'Institut de sondages Harris * est allé voir du côté des Républicains ce qu'ils pensaient du président démocrate. Les résultats sont édifiants : 67% d'entre eux le voient comme un «socialiste» (qualificatif peu élogieux Outre-Atlantique), 57% comme un musulman, et 42% comme un raciste.

Des résultats qui en deviennent presque inquiétants pour Obama, au fur et à mesure du sondage : 38% des Républicains interrogés pensent qu'il «agit comme l'avait fait Hitler», et 24% voient en lui l'Antéchrist, cette figure d'imposteur maléfique de l'eschatologie chrétienne, qui ramène invariablement la fin du monde. On se souvient qu'un spot de campagne de John McCain avait déjà joué sur cette comparaison, avant l'élection de Barack Obama.

Voir le spot : http://www.youtube.com/watch?v=mopkn0lPzM8&feature=player_embedded

Dans ce sondage, 22% des Républicains croient savoir que le président Obama «veut que le terrorisme triomphe». Mais encore : 45% d'entre eux le voient comme un «ennemi de l'intérieur» qui, pour 55% du panel «a fait beaucoup de choses anticonstitutionnelles».

Le même sondage donne également la parole aux Américains dans leur ensemble. Sans surprise, les mécontents sont moins nombreux. Mais plus de 20% des personnes interrogées le voient tout de même comme un «ennemi de l'intérieur» et 40% comme un «socialiste». La comparaison avec Hitler satisfait 20% des Américains et avec l'Antéchrist, 14%.

Une question se pose toutefois quant à la méthodologie de ce sondage : comment les questions ont-elles été posées aux personnes interrogées ? Leur a-t-on suggéré la comparaison avec Hitler ou avec l'Antéchrist, pour ne citer que celles-ci ? L'Institut de sondage Harris explique avoir «recueilli tous ces commentaires extrêmes sur le président Obama dans le cadre d'un autre sujet». Il a donc repris les qualificatifs un à un et a posé les questions telles quelles aux sondés.

L'Institut explique aussi ce sondage par la volonté de contextualiser la sortie d'un livre qui fait état de ces points de vues pour le moins extrêmes sur le président Obama : Wingnuts: How the Lunatic Fringe Is Hijacking America, du journaliste John Avlon («Jusqu'au-boutistes : comment la frange extrémiste prend l'Amérique en otage»). John Avlon y explique comment l'électorat de droite américain se réfugie dans l'extrémisme depuis l'élection de Barack Obama. Il signe une tribune dans The Daily Beast, dans laquelle il appelle les Américains à «se lever contre les extrémismes».

Dans une émission télévisée, John Avlon tente d'expliquer cette tendance:
http://www.youtube.com/watch?v=mopkn0lPzM8&feature=player_embedded

* Sondage réalisé en ligne entre le 1er et le 8 mars, auprès de 2.320 personnes.

© Le Figaro.fr

 

Mis en ligne le 28 mars 2010, par Menahem Macina, sur le site debriefing.org