Debriefing.org
Google
Administration
Accueil
Tous les articles
Imprimer
Envoyer
S’inscrire
Nous contacter

Informations, documents, analysesDebriefing.org
Israël (Société - mentalités)
Terrorisme palestinien

Je changerai vos fêtes en deuil... Menahem Macina
29/03/2010


"Je changerai vos fêtes en deuil et tous vos chants en lamentations; je mettrai le sac sur tous les reins et la tonsure sur toutes les têtes. J'en ferai comme un deuil de fils unique…" (Amos 8:10)

 

29/03/10

 

Malgré la joie de la commémoration pascale, il ne me paraît pas possible de passer sous silence les deux tristes événements qui endeuillent cette fête.

 

C'est d'abord la mort cruelle de deux soldats israéliens: Eliraz Peretz et Ilan Sviatkovsky. Voici ce que dit du premier Meir Ben-Hayoun, sur Facebook :

« En une telle circonstance, même les hommes les plus solides ne peuvent réprimer leurs larmes. Eliras Peretz, 32 ans, major dans le Régiment Golani vient d'être enterré. Habitant l'implantation d'Eli en Samarie, Eliraz a été tué dans un accrochage près de la Bande de Gaza vendredi. Eliraz laisse une veuve et quatre petits enfants qui ne connaîtront pas leur père. Il y a douze ans, c'est Ouriel, le frère ainé d'Eliraz, qui servait dans la force Golani. Ouriel Perez avait alors été tué au Sud-Liban également dans un accrochage. Le père d'Ouriel et d'Eliraz est également décédé il n'y a pas longtemps. La jeune soeur a demandé au Tout-Puissant, au Dieu d'Israël, de ne plus infliger de malheur à la famille Peretz. »

 

Lire tous les commentaires.


Le second événement, n'est hélas pas nouveau. Il s'agit de la détention impitoyable et interminable de notre cher Gilad Shalit, enlevé puis gardé en otage depuis près de quatre ans, au mépris de ses droits humains les plus élémentaires, sans que la communauté internationale s'en émeuve...

L'autre nom de la fête de Pesah, vous le savez, est hag haHerout, la fête de la liberté.

Quelle liberté pour Gilad Shalit, privé de fête, de visite, de présence amie ?…


Certains ont proposé de laisser vide une chaise pour Gilad.
D'habitude, la chaise vide est pour Elie le prophète…


Qu'il vienne le plus vite possible, notre Père Elie, et qu'il ramène les exilés d'Israël avec, à leur tête, notre Gilad !

 

Que les familles d'Eliraz, de Ilan et de Guilad sachent que des millions de Juifs de par le monde sont de cœur et d'esprit avec eux, en cette fête de joie à laquelle se mêlent les larmes…

 

Menahem Macina

 

Mis en ligne le 29 mars 2010, par Menahem Macina, sur le site debriefing.org