Debriefing.org
Google
Administration
Accueil
Tous les articles
Imprimer
Envoyer
S’inscrire
Nous contacter

Informations, documents, analysesDebriefing.org
Israël (Société - mentalités)
Israël (délégitimation d')

La flottille pour Gaza : « Une mission de paix douteuse ». Dixit une chaîne de TV allemande
19/06/2010

 

Pour ceux qui lisent l'allemand, se reporter à la transcription intégrale du reportage sur le site de SWR.

[J'ai cru utile de transcrire intégralement ci-après les sous-titres français qui figurent dans le reportage diffusé sur la chaîne publique allemande SüdWestRundfunk * le 7 juin 2010. Il a été mis en ligne sur YouTube le 11 juin par CteQuebecIsrael, qui estime qu'il « devrait servir de leçon de journalisme à ces médias qui insistent pour qualifier d'"humanitaire" la flottille de Gaza affrétée par des islamistes radicaux. » La Südwestrundfunk (Radiodiffusion du Sud-Ouest) est un organisme de droit public situé à Stuttgart, Baden-Baden et Mayence. La chaîne est membre de  ARD (Communauté de travail des établissements de radiodiffusion de droit public de la République Fédérale d'Allemagne). Il s'agit du service public audiovisuel pour les Länder de Bade-Wurtemberg et de Rhénanie-Palatinat. (D'après Wikipedia). Menahem Macina.]

die_linke_3_membres.jpg

Cliquer pour visionner le reportage

 

Le Présentateur – Voici que des députés au Bundestag de la formation Die Linke (La Gauche) sont apparus sur un bateau qui faisait voile vers Gaza. Ils voulaient livrer des marchandises humanitaires à Gaza sous blocus israélien. Une mission étrangère qui ne fait aucun problème pour Die Linke.

Mais qui est derrière ce projet qui a pu se prévaloir de voyageurs en vue, tel l'auteur suédois, Henning Menkel ? Et les voyageurs étaient-ils vraiment tous en route pour une mission de paix ? Eric Beres et Ahmet Senyurt ont examiné ces questions.

---------------------

De retour à la maison.

« Merci beaucoup. C'est vraiment génial ! », s'exclame la députée de gauche au Bundestag, Annette Groth qui était à bord du navire turc abordé par les forces navales israéliennes [et à qui on vient d'offrir un bouquet de fleurs]. Ces jours-ci, elle aime parler aux journalistes des moments qui ont précédé le raid, des passagers et de l'ambiance à bord.

Annette Groth – « Une atmosphère incroyablement bonne. Plusieurs groupes étaient assis là, sur le pont, et chantaient.

Norman Paech est un membre éminent de Die Linke à Hambourg. Lui aussi était à bord du navire turc "Mavi Marmara" :

Norman Paech – « Pour moi, c'était comme un bazar. Il y avait un bourdonnement d'activité. »

Inde Höger, députée de Die Linke au Bundestag, était aussi passagère à bord du navire "Mavi Marmara" :

Inde Höger – « Tous ceux qui ont soutenu ce projet pouvaient y participer, et il s'agissait principalement d'organisations humanitaires qui collaborent depuis des années à des projets humanitaires. »

Donc, tout le monde pouvait être du voyage. Mais avec qui exactement étaient les membres de Die Linke à bord du navire "Mavi Marmara" ?

---------------------

Istambul, deux semaines plus tôt. Le "Mavi Marmara" prend la mer. Des centaines de gens célèbrent le départ pour Gaza. Une chaîne de télévision turque diffuse la fête d'adieu. [La foule scande :]

« Ô vous, les Juifs… l'armée du prophète Mahomet va revenir comme à Khaybar ! Intifada jusqu'à la victoire ! »

L'intifada c'est le soulèvement contre Israël jusqu'à la victoire. De l'aide pour la bande de Gaza sous le drapeau turc. Alors, s'agit-il d'une simple mission de paix ?

Le "Mavi Marmara" a été affrété par l'IHH, officiellement une organisation humanitaire turque qui a des projets dans le monde entier. Mais qui exactement est derrière l'IHH ? Nous l'avons demandé aux militants de Die Linke.

Annette Groth – En tout état de cause, l'IHH est une organisation humanitaire, c'est-à-dire pour les droits de l'homme et la liberté.

Inde Höger – Islamique, peut-être, mais pas islamiste.

[Le journaliste] – Vous êtes-vous informée auparavant ?

Inde Höger – Oui, je me suis informée auparavant ?

[Le journaliste] – L'IHH n'est pas islamiste ?

---------------------

 

Mete Cubukcu est rédacteur en chef pour la chaîne d'informations turques NTV. Il considère que l'IHH fait partie d'un mouvement islamiste. Son objectif : un ordre social basé sur l'islam.

Mete Cubukcu – L'IHH a une base solide au sein du (mouvement islamiste turc) Milli Görus. Ses partisans entretiennent des liens étroits avec ce mouvement islamiste, et ils le disent eux-mêmes. Le chef de l'IHH est Bullet Yildirim. Dans les années 1990, il aurait aidé à recruter des combattants pour la guerre sainte. Peu avant l'assaut de la marine israélienne, il donne une interview à bord du "Mavi Marmara" :

Bullet Yildirim – « Si les Israéliens nous attaquent, alors, il y aura des actions contre Israël dans des villes comme Ankara, Istambul ou Islamabad. Israël est dans une situation difficile. »

---------------------

L'objectif déclaré est donc de présenter Israël comme un Etat injuste. Un objectif que d'autres, à bord du "Mavi Marmara", ont manifestement poursuivi. Le forum islamiste de Milli Görus a publié sur Internet une liste des passagers turcs. Nous interrogeons l'islamologue Michael Kiefer à propos des passagers turcs. Il travaille depuis des années sur les partis politiques et les groupes turcs.

Michael Kiefer – « D'après moi, ce ne sont pas des militants pacifistes ordinaires comme ceux que nous connaissons, comme les membres du mouvement pour la paix, qui préconisent des objectifs politiques éloignés de toute forme de violence, loin de toute exacerbation nationaliste. Cela ressemble à autre chose. Sur la liste [qu'on voit défiler sur un écran d'ordinateur] : des écrivains de journaux islamistes radicaux et des fonctionnaires du parti BBP [entre autres, Mehmet Sevim, Mustafa Ahmet Varol, Mahmut – Nihat Aslanoglu, Mehmet Serif Nazipiloglu, Eyup Gökhan Özekin], comme par exemple son porte-parole, présenté sur le site du parti.

Le BBP [Büyük Birlik Partisi] : pour les experts, c'est un parti à tendance antisémite et militante. Entre autres, le parti a été lié à l'assassinat d'un journaliste arménien chrétien en 2007. Et maintenant des fonctionnaires du parti BPP sont à bord du "Mavi Marmara".

Norman Paech [membre du parti Die Linke] – Quand tout le monde a les mêmes critères, à savoir, la livraison de marchandises humanitaires à Gaza sans violence, alors, c'était, pour ainsi dire notre base d'entente. S'ils laissaient en Turquie tous leurs autres fantasmes, peut-être violents, alors ça ne posait pas de problème pour nous.

Michael Kiefer – « A mon avis, on peut, si l'on voulait créer des chevauchements, on pourrait certainement dire que le BBP conçoit des choses similaires, des éléments de programme similaires à ceux du NPD (parti nationaliste d'extrême droite allemand). »

 

Même Die Linke voit les choses de cette façon. Il y a trois ans, dans une question écrite, son aile parlementaire a classé le BBP dans le camp de l'extrême droite et cité l'Office fédéral de la protection de la Constitution (service de renseignement intérieur allemand) selon lequel le BBP appartiendrait à la mouvance des "Loups Gris". Ce mouvement représenterait « une orientation raciste-nationaliste » et appuierait la « propension à la violence et des structures totalitaires alignées sur le principe du chef suprême [littéralement, en allemand, Führer] ».


Nous montrons à Annette Groth (die Linke) la liste comprenant des passagers du BBP :

Annette Groth – « Ce n'est pas à moi qu'il faut poser la question, demandez plutôt à la dame de Pax Christi (Ong catholique). Peut-être s'y connaît-elle mieux que moi. Je ne suis pas la bonne interlocutrice pour ça. »

(Le journaliste) – « Mais alors, vous ne semblez pas avoir pris la peine de savoir qui allait voyager avec vous ? »

Annette Groth – Je mets fin à ceci [l'entretien] maintenant.


Trois membres de Die Linke et leur mission de paix dans le même bateau que des islamistes et des extrémistes de droite… Quand il s'agit de leurs propres objectifs, ils craignent apparemment peu de se frotter à eux.

 

© SüdWestRundfunk

 

[Vidéo de YouTube aimablement signalée par G. Hod, Israël.]

 

Mis en ligne le 12 juin 2010, par Menahem Macina, sur le site France-Israël.org