Debriefing.org
Google
Administration
Accueil
Tous les articles
Imprimer
Envoyer
S’inscrire
Nous contacter

Informations, documents, analysesDebriefing.org
Génocides

Les accusateurs turcs d'Israël feraient bien de réviser l'histoire de leur génocide des Arméniens
19/06/2010

 

[Ci-après un témoignage qui jette une lumière rétroactive sinistre sur les massacres passés des "élites" d'un pouvoir turc qui, aujourd'hui, traite d'assassins des soldats israéliens en service commandé, qui ont failli être lynchés et n'ont dû la vie sauve qu'à l'intervention armée de leurs camarades. La traduction de l'original anglais (en annexe) a été réalisée par l'internaute qui nous a transmis la photo ainsi que le courrier qui l'accompagnait. Ma contribution personnelle s'est limitée à corriger les quelques imperfections de la traduction. (Menahem Macina).]


8 juin 2010

genocide_turc.jpg
Les accusateurs turcs d'Israël feraient bien de réviser l'histoire de leur génocide des Arméniens. L'un des nombreux clichés de l'époque du génocide (1915) [*]



« Ma mère, qui est née dans les murs de la Vieille Ville de Jérusalem, a été évacuée en Egypte par les Turcs avec toute sa famille au début de la Première Guerre mondiale.

Ils ont passé environ cinq ans dans un camp de réfugiés près d'Alexandrie.

Son frère aîné [Mordechai] a commencé à travailler à Alexandrie comme apprenti chez un photographe d'origine arménienne.

Il s'est avéré très doué et, en deux ans, il est devenu un photographe accompli et a été envoyé à Bruxelles, en Belgique, par le propriétaire de l'affaire pour y ouvrir un studio. Par la suite, mon oncle Mordechai est devenu le photographe du Roi de Belgique.

La photo jointe a été conservée dans notre famille durant de nombreuses années (l'original est entièrement jauni) ; elle a été donnée à ma mère, en Israël, par l'oncle Mordechai qui est resté courageusement en contact avec le photographe d'Alexandrie.

Sur l'image, nous voyons de "fiers" soldats turcs après le massacre perpétré en Arménie.

Cette image n'a pas vu la lumière du jour avant qu'elle [la photo] ne "fasse aliya".

Au vu de l'actualité et particulièrement des grossières déclarations faites par les Turcs, il m'a paru expédient de faire en sorte qu'elle soit rendue publique par votre entremise.

Merci de votre coopération.


Dushnik Shraga. (Frère aîné de Haïm) »


-----------------------


Note de Menahem Macina

[*] Voir, entre autres, l'article intitulé "24 avril 1915. Le génocide arménien", sur le site Hérodote.

 

--------------------------


Original anglais

"My mother who was born within the walls of the old city of Jerusalem was evacuated to Egypt by the Turks along with the whole family at the outbreak of the first world war.

They spent about 5 years in a refugee camp near Alexandria.

Her elder brother started work in Alexandria as an apprentice to a photographer of Armenian extraction.

He proved to be very talented and within 2 years became an accomplished photographer and was sent by the owner of the business to Brussels, Belgium to open a studio. In time, my uncle Mordechai became court photographer to the King of Belgium.

The attached photo has been in our family for many years (the original is quite yellow), and was brought to my mother in Israel by uncle Mordechai who remained in brave contact with the photographer from Alexandria.

In the picture we see "proud" Turkish soldiers after the massacre in Armenia.

This picture has not seen the light of day since it "made aliya", and I have seen fit to try and publicize it, with your help, in the light of current events and especially in view of the crass statements made by the Turks

Thank you for your cooperation.

Dushnik Shraga. (Haims elder brother)."


--------------------------

 

[Cliché et lettre aimablement transmis par P. Golt.]

 

Mis en ligne le 8 juin 2010, par Menahem Macina, sur le site France-Israël.org