Debriefing.org
Google
Administration
Accueil
Tous les articles
Imprimer
Envoyer
S’inscrire
Nous contacter

Informations, documents, analysesDebriefing.org
Israël (Société - mentalités)
Israël (boycott d')

Deux chaînes agro-alimentaires boycottent le « Made in Israel », Edoardo Spera
21/06/2010

 

FocusOnIsrael, 24 mai 2010

 

Coop e Conad boicottano il “Made in Israel”

 

Traduction française de l'italien : Menahem Macina, pour France-Israel.

 

Rome, 24 mai (Il Velino) – Plus aucun produit en provenance des implantations israéliennes en Cisjordanie sur les rayons italiens.


Les Supermermarchés Coop et Conad (Nordiconad) ont dit “non” au label Agrexco
. Principal exportateur de produits agricoles israéliens, qui, avec la marque Carmel, commercialise 70 % de tous les fruits et légumes en provenance des territoires occupés (en réalité, comme l'a expliqué Agrexco à Coop, seuls 4 % des produits exportés en Italie proviennent de la Judée et de la Samarie… étant entendu que le boycott par les "habituels" pacifistes demeure une HONTE, même si ces produits représentaient 100 % de la production des dits groupes israéliens !)

Selon le portail Internet de « Stop Agrexco » – réseau Internet né à l'occasion d'une rencontre nationale, qui a eu lieu à Pise les 3 et 4 octobre 2009 et qui compte maintenant des dizaines d'associations, sous le slogan « boycottons les fruits de l'Apartheid israélien ! » –, environ 80 % des produits Carmel-Agrexco, sont exportés et vendus en Europe. L'initiative s'inscrit dans les manifestations de soutien à la cause palestinienne, organisées dans le monde entier (comme s'il était acceptable que pour soutenir la cause palestinienne, on boycotte les produits israéliens… Hélas ! La stupidité anti-israélienne est vraiment sans limites !), pour célébrer l'anniversaire du 30 mars, la journée de la terre, consacrée cette année à la campagne de boycott, désinvestissement et sanctions [BDS] à l'encontre d'Israël.

Selon les promoteurs du "boycott", l'Europe, l'ONU et la Communauté Internationale considèrent les colonies israéliennes édifiées sur le Territoire Palestinien non seulement comme illégales, mais comme un grave obstacle à la paix au Moyen-Orient. Le site de la société israélienne précise que l'on peut trouver les produits Carmel dans les supermarchés du monde entier. Depuis l'Europe occidentale et orientale jusqu'à l'Amérique latine et l'Amérique du Nord. Mais aussi au Japon, à Singapour et à Hong-Kong.

Il s'avère que, dans une lettre à "Stop Agrexco", Coop a précisé que la décision de dire "non" aux produits israéliens ne dépend pas de la provenance des produits, mais « d'une modalité de traçabilité commerciale qui n'attente pas à l'exigence du consommateur qui veut exercer son droit légitime de ne pas acquérir des produits d'une provenance déterminée. D'autant que l'information ne figure pas sur l'étiquette. »

Le motif pour lequel il a été décidé de « suspendre les livraisons de marchandises produites dans les territoires occupés est donc d'évaluer s'il existe des possibilités de spécifier davantage l'origine du produit, afin de permettre au consommateur final de faire une réelle distinction entre les produits fabriqués en Israël et ceux qui proviennent éventuellement des territoires occupés ».

Une chose est sûre : pour Coop, « il ne s'agit pas d'un boycott d'Agrexco ou d'Israël », étant donné que le choix « est l'affaire du consommateur » (parallèlement, entre temps, s'est créé sur Facebook le groupe “Je n'achète ni chez Coop ni chez Conad”).  

La chaîne italienne s'inscrit donc dans le mouvement mondial qui, depuis 2005, demande la fin de l'occupation israélienne dans les territoires palestiniens occupés et recourt à l'arme du boycott - désinvestissement - sanctions à l'encontre d'Israël.

Edoardo Spera


© Il Velino

 
nicht_kaufen.jpg
Cliché ajouté par le traducteur


[Texte original italien aimablement communiqué par Anna.]

Mis en ligne le 25 mai 2010, par Menahem Macina, sur le site France-Israël.org