Debriefing.org
Google
Administration
Accueil
Tous les articles
Imprimer
Envoyer
S’inscrire
Nous contacter

Informations, documents, analysesDebriefing.org
Israël (cause juste)

Daniel Shek, ambassadeur d'Israël, sur Europe 1 : «Il n'y a pas d'excuses à faire», M. Macina
21/06/2010

 

2 juin 2010 

daniel_shek_europe1_pas_excuses.jpg

 Cliquer sur l'image ou sur ce lien pour accéder à la vidéo


Texte d'accompagnement de DailyMotion

 

« A en croire l'ambassadeur d'Israël en France, l'Etat hébreu n'est pas disposé à présenter des excuses après l'abordage meurtrier lundi matin de la flottille à destination de Gaza. Et ce malgré la pression de la communauté internationale, matérialisée par une résolution adoptée mardi matin à l'ONU, condamnant l'attaque et réclamant une enquête. « Il n'y a pas d'excuses à faire », a affirmé Daniel Shek sur Europe 1. »

 

Je ne saurais trop vous recommander de visionner ce document. Malgré le harcèlement et le ton antipathiques de J.-P. Elkabach, l'ambassadeur d'Israël a fait front avec beaucoup de talent et de dignité.

Après le lynchage physique de soldats israéliens, voici le lynchage médiatique du représentant diplomatique de l'Etat d'Israël.

Ecoutez, vous serez édifiés. S.E. Daniel Shek se révèle comme un avocat efficace – quoique toujours d'une exquise politesse et sans lever le ton comme la plupart de ses interlocuteurs – de l'Etat Juif attaqué de toutes parts avec une hargne rare.

Comment le monde ne se pose-t-il pas cette question toute simple : Qu'est-ce qui fait que la moindre action de cet Etat – minuscule en termes de démographie et de territoire et sans cesse confronté à une menace de génocide – déclenche des réactions aussi violentes et – osons le mot – hystériques de la plupart des nations ?

Si je n'avais pas la foi dans le dessein exceptionnel d'Israël, cet état de choses inexplicable suffirait à m'en convaincre.

Je sais que les questions qui vont suivre ne constituent qu'un baroud d'honneur, car personne ne les prend en compte quand elles sont émises par l'un d'entre nous, mais je le réitère tout de même comme un témoignage contre eux :

       Où étaient ces nations quand le peuple juif était martyrisé par les nazis ?

       Où étaient-elles quand plusieurs nations arabes coalisées ont voulu détruire l'Etat juif à plusieurs reprises (1948, 1967, 1973) ?

       Où étaient-elles quand la Chine envahissait le Tibet dans les années 1950, et que font-elles depuis pour protéger les descendants de ce peuple antique et pacifiques contre la dépossession et l'invasion démographique de leur pays, qui dure depuis des décennies  ?

       Où étaient-elles, ces nations éprises de paix et de justice quand l'armée chinoise massacrait des manifestants – réellement pacifiques, eux et sans armes –, sur la place Tien An Men, en juin 1989 ?

       Où étaient-elles durant le génocide du Rwanda entre avril et juillet 1994 ?

       Où étaient-elles quand des milliers de roquettes et de missiles pleuvaient sur Sdérot et l'ouest du Néguev, entre 2001 et 2008, puis sporadiquement ensuite ?

       Que font-elles pour mettre un terme au génocide perpétré au Darfour depuis 2003 ?

       Qu'ont-elles fait pour punir l'Iran des massacres d'opposants, de femmes et d'homosexuels, qui ont lieu en permanence dans l'indifférence générale du monde

       Que font-elles pour mettre un terme aux attentats incessants perpétrés en Irak, qui ont fait et continuent de faire des milliers de morts ?

       Que font-elles pour empêcher le Hezbollah libanais de se réarmer massivement, au mépris d'un accord entériné par l'ONU et les nations civilisées, en vue de sa prochaine agression contre Israël ?

       Que font-elles pour empêcher l'Iran d'armer le Hamas et les factions terroristes qui ont juré la disparition de l'Etat d'Israël ?

       Que font-elles pour empêcher ce pays de se doter de l'arme nucléaire ?

  

Il faudrait aussi parler des massacres de Kurdes par l'Irak d'hier, des Tchétchènes par la Russie d'aujourd'hui (qui n'est plus soviétique), et de tant et tant d'autres drames causés par les aspiration d'indépendance de pays qui - allez savoir pourquoi - n'intéressent pas autant l'opinion publique mondiale que les Palestiniens... Mais il y faudrait des pages et des pages...

A en juger par le vacarme autour de l'incident de la flottille de "Free Gaza" – certes regrettable, puisqu'il y a eu des victimes –, mais uniquement imputable à la sauvagerie de prétendus militants « pacifistes », si ce n'est d'accuser et de mettre au ban de l'humanité, l'éternel coupable de tout : Israël et, à travers lui, le peuple juif tout entier ?

Mais il y aura un jugement.


Menahem Macina


© France-Israël

 

Mis en ligne le 2 juin 2010, par Menahem Macina, sur le site France-Israël.org