Debriefing.org
Google
Administration
Accueil
Tous les articles
Imprimer
Envoyer
S’inscrire
Nous contacter

Informations, documents, analysesDebriefing.org
Israël (cause juste)

Ecoutez cette vidéo : ce n'est pas Tsahal qui a donné l'assaut, ce sont les « pacifistes » pro-palestiniens
21/06/2010

 

[Urgent ! Dépêchez-vous d'accéder à cette vidéo, car YouTube veut la supprimer, au prétexte qu'elle n'a pas assez de connexions.)

 

 

Les voix qu'on entend sur la vidéo sont celles de soldats israéliens qui communiquent avec leur PC. Visiblement, ils sont submergés par la violence des assaillants. D'où le ton alarmé de leurs appels. Transcription verbatim ci-après. Mon commentaire suit.

 

nouvelle_video_tsahal.jpg


J'ai besoin de renfort ici…


Il veut passer en dessous (? He want to pass underneath)…

Attends, j'en ai un devant moi…

ça vient de toutes les directions…

Il faut nous évacuer tout de suite…

Dis-lui qu'il est déjà tout près…

[Ce sont de] vraies armes, des vraies armes !...

[Question du PC] Des vraies armes ?

[Réponse du soldat : Oui, oui, des vraies armes !

Ils tirent sur nous !...

Il y a des tirs à balles réelles en dessous [sans doute sur le pont inférieur]

Tir à balles réelles ici !...

Tire-lui dessus ! Où est-il ?...

Négatif…

gaza_soldats_battus.jpg 


Premier commentaire

 

De cela et du film de « l'assaut », on peut, bien sûr, tirer la conclusion, comme l'a fait hier à la télévision un ancien officier du GIGN, est que l'opération fut un fiasco, voire, comme ont glosé avec arrrogance d'autres « stratèges » en chambre, dans diverses émissions – aussi accusatrices d'Israël les unes que les autres –, que Tsahal s'est conduite en « amateur ».

La réalité est tout autre. On en prend conscience petit à petit : il s'agissait d'un piège.

En effet – quoi qu'en disent ceux et celles qui décrivent les soldats israéliens comme de cruels Rambos qui tuent avec plaisir des civils, et même (SURTOUT) des femmes et des enfants –, dans l'esprit des officiers responsables, il s'agissait d'une banale opération de police en haute mer. Il est clair que les soldats affectés à cette tâche ne s'attendaient pas un instant à ce qu'on les agresse aussi sauvagement et encore moins à ce qu'on leur tire dessus. C'était du jamais vu. On peut même dire que, si les hommes n'avaient pas, en désespoir de cause fait usage de leurs armes, il y aurait certainement eu des morts, mais il se serait agi de soldats de Tsahal.

Ma conclusion est que l'armée israélienne, une fois de plus, a été punie pour s'être conduite (non sans une certaine naïveté, certes, mais c'est à son honneur) avec correction, face à des assassins dont elle ignorait qu'ils avaient manigancé toute l'affaire, pour piéger les soldats.

---------------------------


© France-Israël

 

Mis en ligne le 2 juin 2010, par Menahem Macina, sur le site France-Israël.org