Debriefing.org
Google
Administration
Accueil
Tous les articles
Imprimer
Envoyer
S’inscrire
Nous contacter

Informations, documents, analysesDebriefing.org
Israël (lynchage médiatique)

Le grand bluff de la «famine de Gaza», comparé à la réalité tragique de l'Inde, du Guatemala et de l'Afrique
21/06/2010

2 juin 2010

[Ce qui suit est extrait d'un document pdf reçu d'un correspondant. Il contient une série de photos éloquentes attestant que non seulement Gaza mange à sa faim, mais que les étals de ses marchés regorgent de toutes sortes de produits alimentaires et autres denrées, dont certaines luxueuses. J'ai exclu les photos d'étals de marchés, car j'en ai donné un assez large échantillon dans un article antérieur ("Pris la main dans le sac... à provisions"). Le texte est anonyme. L'adaptation que j'ai faite de ce long document a nécessité suffisamment de travail pour que j'en crédite notre site, d'où le copyright. (Menahem Macina)]

 

QUESTION :

vous entendez très souvent parler de la misère de GAZA,

or en vous concentrant 5 minutes, avez-vous le souvenir que les médias aient évoqué
les endroits de la planète d'où sont tirées les photos suivantes ?

Si la réponse est non, demandez vous pourquoi !

 

famine_inde_1.jpg

L'inde compte 30 millions d'affamés

 

 famine_guatemela.jpg

Antonio a trois ans mais pèse autant qu'un bébé de 6 mois. Le Guatémala a le taux de malnutrition le plus élevé en Amérique latine.

 famine_amerique_sud.jpg

[L'Afrique n'est pas mieux partagée]

Chaque année, 6 millions d'enfants meurent de malnutrition avant l'âge de 5 ans.

 

Or, les Palestiniens cumulent, de loin, le plus grand nombre de subventions par habitant.


L'Autorité Nationale Palestinienne (ANP) a quatre sources majeures de recettes, la
plus importante étant les fonds provenant de l'étranger par le biais des mécanismes d'aide.

Bien que le montant précis de ces fonds alloués à l'Autorité par les gouvernements étrangers et/ou par les agences d'aide internationale soit difficile à établir (en partie à cause des désaccords dans la définition et l'attribution, et en partie à cause d'une mauvaise tenue des comptes) toutes les sources s'accordent pour suggérer que le montant total reçu ces dix dernières années a été assez élevé.

D'après les récentes estimations de la PASSA (Société Académique palestinienne pour l'étude des Affaires internationales) les engagements des donateurs depuis l'établissement de l'Autorité en 1994 jusqu'en octobre 2005 se sont élevés au total à environ 6 milliards de dollars (6 104 851 292 de $) tandis que le montant effectivement déboursé pendant la même période serait d'environ 5 milliards de dollars (4 677 626 670 de $) (Voir Association France Palestine Solidarité, note 1). Le gros de ces fonds est venu des Etats-Unis (pour un total de 778 millions de $), de l'Union Européenne (pour un total de 1,2 milliards de $), de divers pays de l'Union Européenne (parmi lesquels la Suède, le Royaume-Uni, l'Allemagne et la France, sont les plus importants), du Japon (pour un total de 151 millions de $, de la Banque Mondiale (pour un total de 114 millions de $, et les pays arabes (au premier rang desquels l'Arabie Saoudite pour un total de 334 millions de $). (Voir Association France Palestine Solidarité, note 2).

 

Total des fonds attribués par les donateurs étrangers de 1994 à 2005 en millions d'Euros.


Union Européenne : 
$ 1 172 soit 25%

Etat Unis : $ 778 soit 17%

Suède : $ 362 soit 8%

Arabie Saoudite : $ 334 soit 7%

Royaume Uni : $ 248 soit 5%

Allemagne : $ 190 soit 4%

Norvège : $ 183 soit 4%

Banque Mondiale : $ 114 soit 2%

France : $ 104 soit 2%

Algérie : $ 97 soit 2%

Banque Islamique de Développement : $ 77 soit 2%

Nations Unies (divers) : $ 77 soit 1%

Autres : $ 953 soit 20%


Total (1994-2005) : 
$ 4677

 

SOURCES DES ARTICLES

 

Photos Sources: Palestine Today, http://www.paltoday.com/arabic/News-64161.html 

http://www.bivouac-id.com/2009/12/06/attention-photos-insoutenables-gaza-affamee/


© France-Israël

 

Mis en ligne le 2 juin 2010, par Menahem Macina, sur le site France-Israël.org