Debriefing.org
Google
Administration
Accueil
Tous les articles
Imprimer
Envoyer
S’inscrire
Nous contacter

Informations, documents, analysesDebriefing.org
Israël (cause juste)

Surprise, surprise, où est le droit international dans l'affaire de Gaza?, Alan M. Dershowitz
21/06/2010

 
 

Texte repris du Blog Philosémitisme, 3 juin 2010

Traduction française du Blog Autour de la Liberté

Alors que la presse et les politiciens se déchaînent contre Israël, l'accusant de piraterie et de terrorisme d'état, il est nécessaire de rappeler la position du droit international, qui est clairement du côté israélien.

L'intervention israélienne: entièrement légale (Israel's Actions: Entirely Lawful), par Alan M Dershowitz, professeur à la Harvard Law School. (FrontPage Magazine 2.6.2010)

"Tandis qu'une fois de plus la communauté internationale s'unit contre Israël, une chose est certaine, la légalité de l'intervention israélienne contre la flottille pour Gaza, ne saurait être remise en question.

L'action israélienne est totalement cohérente avec le droit international. Afin de comprendre pourquoi Israël est dans son droit, il faut d'abord déconstruire l'enchaînement des événements complexes qui se sont produits en mer.

D'abord, il y a le blocus israélien sur Gaza qui comprend un blocus maritime.

Souvenons-nous que lorsqu'Israël a mis fin à son occupation de la bande de Gaza, il n'a pas imposé de blocus.  Mieux, Israël a laissé ses installations agricoles dans l'espoir que le territoire de Gaza deviendrait pacifique et se tournerait vers des activités productives.  Au lieu de quoi le Hamas a pris le contrôle du territoire et s'est engagé dans des activités belligérantes contre Israël. Ces actes de guerre ont consisté dans l'envoi de plus de 10 000 roquettes contre des cibles civiles israéliennes.  Ce n'était pas seulement un acte de guerre, c'était donc un crime de guerre.
Israël a réagi en déclarant un blocus, dont l'objectif était de s'assurer qu'aucune roquette, aucun matériel pouvant être utilisé à des fins guerrières contre sa population civile ne puisse pénétrer Gaza.  Israël a permis à l'aide humanitaire de franchir ses postes frontières, tandis que l'Égypte aussi a participé à ce blocus.  De telle sorte qu'il n'y a jamais eu de crise humanitaire à Gaza, seulement une pénurie de certains biens, qui aurait cessé si les attaques à la roquette avaient cessé.

La légalité des blocus en réponse à des actes de guerre ne saurait être sérieusement mise en doute.

Ainsi quand les États-Unis ont imposé un blocus à Cuba, lors de la célèbre crise des missiles (au début des années 60), le Département d'État a produit un document montrant que le blocus était légal.  Ce, malgré que Cuba ne s'était engagé dans aucun acte de belligérance contre les États-Unis. D'autres nations aussi ont institué des blocus maritimes afin de garantir leur sécurité.

Le deuxième point consiste à savoir s'il est légal de faire respecter un blocus dans les eaux internationales.  A nouveau tant la loi que la jurisprudence sont sans appel. S'il est établi que les navires ciblés ont déclaré leur intention de forcer le blocus, alors il est permis d'intervenir avant que les navires "forceurs de blocus" franchissent la limite des eaux territoriales.  Tant les États-Unis que d'autres pays occidentaux ont fréquemment abordé des navires en haute mer pour garantir leur propre sécurité.

Troisièmement, les passagers de la flottille étaient-ils d'innocents civils non-combattants ou ont-ils perdu ce statut dès lors qu'ils se sont engagés dans l'acte militaire qui consiste à vouloir forcer le blocus?  Il n'y a pas d'erreur possible quant à l'objectif de cette flottille. Il ne s'agissait pas avant tout de porter de l'aide humanitaire à Gaza, mais de démanteler le blocus israélien qui est pourtant légal.

Lire la suite sur le blog Autour de la Liberté de Pierre Raiman - cliquer ICI

- L'Amérique défend le droit d'Israël à arrêter les navires vers Gaza
- Reportage danois: pas de crise humanitaire à Gaza
- Gaza, une “crise alimentaire” qui dure depuis 17 ans ?
- Secondo protocollo: rapport sur la collusion entre les ONG et le Hamas à Gaza
 


Alan M. Dershowitz 

 

© FrontPage Magazine

 

Mis en ligne le 3 juin 2010, par Menahem Macina, sur le site France-Israël.org