Debriefing.org
Google
Administration
Accueil
Tous les articles
Imprimer
Envoyer
S’inscrire
Nous contacter

Informations, documents, analysesDebriefing.org
Europe et Israël

Flottille de Gaza: Le Parlement européen condamne Israël à une écrasante majorité (470 voix pour, 56 contre, et 56 abstentions)
22/06/2010


Article repris du
site JSS, 17 juin 2010.


C'est avec une inquiétante (et énorme) majorité (470 voix pour, 56 contre et 56 abstentions) que le Parlement Européen vient d'adopter ce midi un texte condamnant Israël pour son opération défensive sur la fameuse Flottille de Gaza.

Les médias du monde entier ont eu beau répéter que les passagers du navire Mavi Marmara n'étaient pas de simple pacifistes mais des membres d'une organisation classée comme terroriste par Israël, rien n'y fait: le Parlement européen donne, en votant cette résolution, son plein soutien aux actions anti-israéliennes. En fait, en votant cette résolution, le parlement fait bien pire: il déclare officiellement qu'Israël n'a pas le droit de défendre son intégrité et ses citoyens !

En fait, dans ce marasme politique, une députée européenne est à féliciter. Il s'agit de Frédérique Ries. Peu de choses seraient à ajouter à son discours.

 

ries_deputee_europeenne_defend_israel.jpg

En une petite minute, Madame Ries a parfaitement résumé la situation et il convient de féliciter cette courageuse politicienne. Tenir un tel discours dans une arène réclamant la fin de l'indépendance sécuritaire d'Israël pourrait lui valoir quelques problèmes (le reportage de la TV allemande dont Madame Ries parle est ici).

L'impression qui se dégage de ce vote est plutôt inquiétante… Et pour cause : dans une vidéo mise en ligne hier sur son site Internet, le directeur du journal communiste l'Humanité (qui est aussi député européen), proposait de lui-même ce qui suit (à lire également, la lettre qu'il vient d'envoyer pour proposer l'aide d'urgence à la députée arabe israélienne présente sur la flottille terroriste turque. Cette dernière est accusée par le parlement israélien de trahison).

 

le_hyaric_anti-israel_parlement_europeen.jpg
[Patrick le Hyaric, directeur de L'Humanité et député européen : « La proposition de commission d'enquête d'Israël est une mascarade. C'est comme si un criminel érigeait pour lui-même son propre tribunal »]

Et au vu de la résolution adoptée aujourd'hui, on ne peut que se poser une question importante: est-ce le parti communiste qui a entièrement rédigé cette résolution violemment anti-Israël ? On pourrait dire oui sauf que, pour prouver leur bonne foi, les députés européens ont accepté de demander timidement au Hamas de relâcher Gilad Shalit (demande ajoutée au procès-verbal du parlement après négociations)… Il est peu probable que les communistes soutiennent réellement les droits de l'homme quand ils s'appliquent à des juifs israéliens.

Pour faire court, cette nouvelle condamnation d'Israël réclame la mise en place d'une enquête internationale sur la Flottille. Une plaisanterie, quand on sait qu'une pareille enquête serait diligentée par des pays comme l'Iran, le Venezuela, la Syrie, ou encore Cuba. Comment le Parlement européen peut-il sérieusement proposer cela alors qu'Israël, dont on connaît la virulente autocritique de son opinion publique, va lui-même engager une enquête avec la présence de deux nations extérieures ?

Pire, cette résolution demande la levée du blocus et la mise en place de forces internationales séparant Gaza d'Israël. Une plaisanterie, quand on sait ce que fait la FINUL au Sud-Liban. Depuis l'été 2006, malgré la présence de la force de l'ONU, le Hezbollah se serait approvisionné en armes, en missiles et en roquettes comme jamais. Il est d'ailleurs clair qu'à cause du je-m'en-foutisme sécuritaire international s'agissant d'Israël, l'Etat hébreu devrait affronter de nouvelles périodes sombres dans les prochains mois, ou, au mieux, dans les prochaines années.

Cette triste actualité européenne arrive au moment même où un autre scandale éclate en France. On apprend aujourd'hui que le Sénat organisera le 25 juin un colloque sur la “Résistance populaire en Palestine”. En quel honneur ? Peut-être pour fêter avec le Hamas les 4 ans de captivité de Gilad Shalit…

Ce “colloque”, organisé par Monique Cerisier-ben Guiga, sénatrice socialiste, présidente du groupe d'Information internationale France-Territoires palestiniens, au Sénat, Jean-Claude Lefort (“partisan du boycott anti-juif en Palestine”), président de l'Association France-Palestine-Solidarité, et Bernard Ravenel, Président de la Plateforme des ONG pour la Palestine. Seront également présents des “militants palestiniens et des “militants pacifistes israéliens” ainsi que des personnalités françaises et européennes.

Il est temps pour la France de se doter d'une Frédérique Ries. A part le député Claude Goasguen, ils sont trop peu, en France et en Europe, à lutter pour plus d'impartialité dans les affaires du Proche-Orient.

 

© JSS

 

Mis en ligne le 17 juin 2010, par Menahem Macina, sur le site France-Israël.org