Debriefing.org
Google
Administration
Accueil
Tous les articles
Imprimer
Envoyer
S’inscrire
Nous contacter

Informations, documents, analysesDebriefing.org
Non attribué

Des milliers de Chinois manifestent à Paris contre l'insécurité
27/06/2010

 

 

chinois_contre_insecurite_1.jpg


[Puisque personne n'ose le dire, je le dis. C'est un hoax ! Un bobard de plus à mettre sur le compte de la «pieuvre juive» omnipotente qui a la «mainmise absolue sur les médias». Enfin, ouvrez vos yeux, regardez attentivement ces faciès de Juifs déguisés en Chinois (grâce à Photoshop, à ce qu'il semble). Mais il y a des détails qui ne trompent pas. Le truqueur n'est pas parvenu à changer complètement l'apparence réelle des visages de ces «yiddishe mamme». Quant aux pseudo-Chinois, regardez bien leur nez : un véritable appendice nasal type juif d'Europe centrale !... ---- Si cette version ne vous convainc pas, je vous en donne une autre (plus plausible). C'est encore un coup des agents du Shin Bet israélien. Au passage, force est d'admirer leur savoir-faire. Réussir à convaincre quelques milliers de Chinois habitant Belleville de descendre dans la rue pour conspuer la prétendue «violence arabe», c'est un exploit qui restera dans les annales de la propagande et de l'intoxication…. --- Reste une troisième hypothèse,  hautement douteuse, mais possible après tout, à savoir : que l'événement soit réel et que ces manifestants soient d'authentiques Chinois. Dans ce cas, c'est encore plus grave, car cela prouve que le monde est infecté par le «microbe» – Que dis-je le microbe ? – le «cancer juif», au point d'intoxiquer l'opinion publique en inversant les choses. Pourtant, il n'est que de lire la presse et de regarder la TV pour constater qu'il ne se passe pratiquement pas un jour que, quelque part sur la planète, un attentat sanglant se produise. Bien sûr, on vous dit qu'ils sont l'œuvre des séparatistes ‘machin', ou des terroristes ‘truc' [j'ai pas dit ‘turcs' !], mais à part les aveugles, les sourds et les sionistes, tout le monde sait qui télécommande toutes ces horreurs : Israël, les Juifs, quoi ! (Témoignage recueilli par le Webmestre de service). Menahem Macina.]

 

 chinois_contre_insecurite_2.jpg

 

Des milliers de manifestants [chinois] à Belleville le 20 juin 2010 - AFP / BERTRAND LANGLOIS

 

Sur le site de RFI, 20 juin 2010


Des milliers de manifestants chinois ou d'origine chinoise ont défilé ce dimanche 20 juin 2010 dans le quartier de Belleville, à Paris. Un quartier qui a beaucoup changé ces dix dernières années en raison de cet afflux d'immigrés asiatiques. Ces derniers disent être la cible de violences à répétition et demandent aux autorités une « sécurité pour tous ». C'est la plus grande manifestation de cette communauté jamais organisée en France.

« Stop à la violence, on veut vivre en sécurité ». Des paroles de colère scandées en chinois, le message est tout de même passé grâce aux tee-shirts, casquettes et banderoles où l'on pouvait lire « marre des agressions » et « respect entre tous ». Pour la première fois, des Chinois, plutôt connus pour leur réserve, sont sortis de leurs gonds.

« Il y a trop de gens qui sont agressés par des Arabes. Ils arrachent les sacs dans la rue, ils cassent les vitres, on ne se sent pas en sécurité », lance une jeune manifestante sous le bruit assourdissant des gongs et des tambours.

Pour Philippe Costa, président du cercle Amitié France-Chine, les élus ont montré leur incapacité face à l'insécurité dans ce quartier multiculturel. « Beaucoup de gens ne viennent plus à Belleville parce qu'ils ont peur d'être agressés. Ils habitent Belleville, ils y travaillent, donc il y a de l'argent qui circule, ce sont des proies faciles, déplore-t-il. Nous, ce que l'on demande, c'est des caméras de surveillance. On ne veut plus de voyous sur Belleville ».

Pour Taki Zhang, le porte-parole du Collectif des associations franco-chinoises, la communauté asiatique ne peut plus garder le silence. « Ce n'est pas dans l'habitude des Asiatiques de manifester, mais ça fait vingt ans que ça dure. Tout le monde se renvoie la balle. C'est un quartier qui a une frontière avec quatre arrondissements ».

Le collectif demande que le ministre de l'Intérieur, la préfecture, les maires et les associations se retrouvent autour d'une table pour discuter de ces questions.

© RFI

 

Mis en ligne le 21 juin 2010, par Menahem Macina, sur le site France-Israël.org