Debriefing.org
Google
Administration
Accueil
Tous les articles
Imprimer
Envoyer
S’inscrire
Nous contacter

Informations, documents, analysesDebriefing.org
Antisionisme chrétien

Des organisations catholiques contre le blocus de Gaza. Communiqué de la Conférence des évêques de France
07/08/2010

 

[Le texte consternant qui suit m'est adressé par une religieuse catholique, très attachée au peuple juif et à Israël. Elle l'accompagne du commentaire que voici. « Je viens de voir ce communiqué des évêques de France, qui donne la nausée. Après Nostra Aetate [§ 4], ils retournent à leur antijudaïsme, antisionisme, etc. "comme le chien retourne à son vomissement..." (2 P, 2, 22). "L'Eglise de ce temps sera jugée sur les Juifs...", avait écrit le Cardinal Decourtray et ils font à Israël le même sort que celui qu'ils ont fait depuis toujours au peuple juif. L'évêque Capucci était parmi les participants de la flottille, peut-être avec la bénédiction des évêques du Vatican et de ceux d'Orient !... » (Sr M.-Th. Martin).]

 

Justice et Paix France, la Mission de France, Pax Christi France, Chrétiens de la Méditerranée, le Comité catholique contre la faim et pour le développement et le Secours catholique ont fermement condamné, dans un communiqué rendu public le 1er juin, l'assaut mené par les troupes israéliennes contre le convoi humanitaire qui tentait de rallier Gaza par la mer le 31 mai dernier et qui a fait 9 victimes et de nombreux blessés.

 

Texte de la Conférence des évêques de France (*)

 

Justice et Paix France, la Mission de France, Pax Christi France, Chrétiens de la Méditerranée, le Comité catholique contre la faim et pour le développement (CCFD) et le Secours catholique condamnent fermement l'assaut mené par les troupes israéliennes contre la flottille qui tentait de rallier Gaza lundi 31 mai.

Ces organisations expriment leur profonde indignation et leur vive inquiétude. Leurs pensées vont d'abord aux nombreuses victimes qui sont à déplorer et à leurs familles.

L'armée israélienne, l'une des plus entraînées au monde, avait les moyens d'intervenir sans faire de victimes comme elle l'a déjà fait ces derniers mois avec cinq autres bateaux En agissant dans les eaux internationales et en ouvrant le feu sur ce convoi humanitaire, elle bafoue les principes élémentaires du droit international et du droit humanitaire. Par cette opération, le gouvernement israélien prend le risque d'embraser un peu plus la région et de bloquer toute chance, déjà fragile, de reprise des négociations de paix ; de tels actes ne faisant qu'augmenter la haine.

Justice et Paix-France, la Mission de France, Pax Christi-France, Chrétiens de la Méditerranée, le Comité catholique contre la faim et pour le développement et le Secours catholique appellent à la levée immédiate du blocus de Gaza qui enferme depuis trois ans une population d'un million et demi d'habitants dans une prison à ciel ouvert et la condamne à la misère et au désespoir. Le besoin de sécurité du peuple israélien est légitime. Mais il est impossible de penser pouvoir régler un problème politique et assurer une sécurité en prenant en otage tout un peuple.

Ces organisations appellent également les responsables de la communauté internationale, et notamment le président Sarkozy, les représentants de l'Union européenne et le président Obama, à agir fermement pour amener les protagonistes du conflit autour de la table des négociations. Et trouver enfin une solution politique durable qui permette aux peuples israéliens et palestiniens de vivre en paix et en sécurité.

 

Mgr Michel DUBOST

Président de Justice et Paix-France

Mgr Yves PATENOTRE

Evêque de la Mission de France

Mgr Marc STENGER

Président de Pax Christi-France

M. Jean-Claude PETIT

Président de Chrétiens de la Méditerranée

M. François SOULAGE

Président du Secours catholique

M. Guy AURENCHE

Président du Comité Catholique contre la faim

 et pour le développement (CCFD)

 

 

(*) Titre de La Documentation Catholique, 20 juin 2010, n° 2248, p. 593.

 

 

© La Documentation Catholique

 

mitre.jpg

 

 

Messeigneurs, je voudrais pas vous chercher des crosses, ce serait trop facile puisque vous avez chacun la vôtre. Mais puisque vous en cherchez à Israël, permettez que je vous réponde, à ma manière impertinente. Dites-moi si je me trompe: on n'a pas, que je sache, entendu, votre voix ou celle de vos prédécesseurs, quand la Chine s'emparait du Tibet, ni quand sa police massacrait des manifestants de la paix, sur la place Tien an Men. On ne les a pas entendues non plus prendre vigoureusement position contre les exactions et les massacres perpétrés par des militaires et des policiers de régimes plus ou moins dictatoriaux, partout dans le monde, de manière endémique. Mais, quand il s'agit de casser du Juif (pardon, de l'Israélien!) vos Seigneuries sont toujours prêtes au sacrifice suprême... Je vous conseille, Eminences - grises ou non -  de vous souvenir de la parole de Job: "Lorsque vous dites: « Comment l'accabler, quel prétexte trouverons-nous en lui ? » Craignez pour vous-mêmes l'épée, car la colère s'enflammera contre les fautes, et vous saurez qu'il y a un jugement." (Jb 19, 28-29).



Mis en ligne le 15 juillet 2010, par Menahem Macina, sur le site france-israel.org