Debriefing.org
Google
Administration
Accueil
Tous les articles
Imprimer
Envoyer
S’inscrire
Nous contacter

Informations, documents, analysesDebriefing.org
Hezbollah-Israël

Selon le rapport Kurtzer, une troisième guerre du Liban semble inéluctable dans un délai de 18 mois
07/08/2010

Sur le site NanoJV, 21 juillet 2010

Le think tank indépendant, “Council on Foreign Relations”, vient de publier un rapport de Daniel C. Kurtzer, ancien ambassadeur américain en Israël et en Egypte, intitulé “A third lebanon war”. Une troisième guerre du Liban.

3eme_guerre_liban_agrandi.jpg

Le rapport prend acte du renforcement important de l'arsenal du Hezbollah depuis 2006 et souligne que si la frontière israélo-libanaise n'a jamais été aussi calme au cours des 10 dernières années, l'hypothèse d'une troisième guerre du Liban dans un délai de 12 à 18 mois est fortement envisageable.

Après avoir esquissé les deux scénarios plausibles: le déclenchement des hostilités par le Hezbollah ou par Israël, Kurtzer donne une probabilité plus élevée à la seconde hypothèse. D'après son analyse, le Hezbollah a probablement déjà dépassé les limites de l'acceptable pour Israël. Comme l'acquisition de Scuds ou de missiles guidés syriens M-600 longue portée. Ou bien encore de missiles sol-air S-300 qui constituent une menace directe pour l'aviation israélienne.

L'attaque israélienne pourrait survenir de diverses façons : tout d'abord sur une opportunité opérationnelle, en attaquant un convoi ou un site de fabrication de missiles longue portée. Kurtzer envisage ensuite  la possibilité de frappes aériennes suivies d'une invasion terrestre. L'auteur du document exclut une frappe simultanée – par définition complexe - contre l'Iran, les stratèges israéliens souhaitant, selon lui, se concentrer sur les objectifs et éviter une dispersion des forces.

Toujours selon le rapport, les signes avant-coureurs d'un tel scénario se caractériseraient  par l'intensification de trois paramètres : la rhétorique anti-israélienne du Hezbollah; les déclarations officielles israéliennes sur le Hezbollah et l'Iran, et enfin les préparatifs de défense civile et militaire en Israël. Kurtzer cite ainsi l'exercice secret “Firestone 12″ en février 2010, et se réfère à l'opération de défense civile “Turning point 4″ en mai 2010.

Kurtzer estime que les conséquences d'un tel conflit ne pourraient être que négatives pour les Etats-Unis. Selon lui, la Syrie pourrait, par exemple,  choisir non pas de répliquer directement contre Israël, mais de soutenir la rébellion anti-américaine en Irak pour envenimer le conflit tout en restant à l'abri de représailles.

Le rapport poursuit en détaillant  les moyens permettant aux Etats-Unis de désamorcer [l'éclatement] d'un tel conflit,  mais Kurtzer reconnaît que leur capacité d'action est limitée. En tout état de cause, la sécurité d'Israël est “de plus en plus menacée par le réarmement du Hezbollah et les Etats-Unis doivent respecter le droit à la légitime défense de l'Etat hébreu” tranche-t-il.

Kurtzer recommande donc une montée en puissance des opérations de renseignements et une coopération renforcée en la matière avec Israël afin d'éviter toute divergence d'appréciation. Il suggère également de réaffirmer le soutien américain au droit d'Israël à la légitime défense. De muscler la réactivité diplomatique américaine au Moyen-Orient, ce qui passe par la mise en place d'une mission de surveillance internationale. Il propose en outre d'intensifier les pressions diplomatiques sur la Syrie et surtout de se préparer à l'hypothèse d'un conflit. Et enfin, il recommande de “se préparer à de possibles les initiatives diplomatiques postérieures au conflit”, dans une perspective de paix future. 

Dominique Bourra, CEO NanoJV.
Copyrights Nanojv: http://nanojv.com
 
A lire également sur NanoJV :
 
Quand, après avoir survolé l'Atlantique, les F-16 israéliens se posent à Nellis, Nevada
 
 Info-guerre au Moyen-Orient. Les voyants rouges s'allument un à un
 
 L'Iran redoute une guerre du cyberespace


© NanoJV 

 

[Article relayé par desinfos.com, aimablement signalé par O. Peel.]


Mis en ligne le 22 juillet 2010, par Menahem Macina, sur le site france-israel.org