Debriefing.org
Google
Administration
Accueil
Tous les articles
Imprimer
Envoyer
S’inscrire
Nous contacter

Informations, documents, analysesDebriefing.org
Antisionisme chrétien

Monseigneur Desmond Tutu, par Bat Ye'or
07/08/2010

 

[Un article percutant de la grande Bat Ye'or, dont la renommée mondiale n'a pas besoin de ma promotion, mais que je tiens à rappeler quand l'occasion m'en est donnée. (Menahem Macina).]


Source : Site Drzz.info, 29 juillet 2010

 

bat_yeor_agee.jpg

Monseigneur Desmond Mpilo Tutu, archevêque anglican sud-africain, prix Nobel de la Paix (1984), et membre du Haut Conseil de l'Alliance des Civilisations (2005), a décidé de prendre sa retraite politique. Comblé d'honneurs, il renonce à ses charges pour se consacrer à sa famille. Il maintiendra toutefois ses activités dans le groupe des Global Elders, les Sages Universels, dont il préside le Conseil. Ce groupe – qui réunit, selon Wikipedia, les dirigeants influents du monde entier désireux de contribuer par « leur expérience » et leur « sagesse », à la résolution des « problèmes les plus importants de la planète » –, compte parmi ses membres fondateurs  Kofi Annan, Jimmy Carter et Mary Robinson, personnalités politiques auxquelles nous sommes redevables de nos aveuglements et malheurs actuels.  

Au tableau d'honneur de tous les combats de Mgr Tutu, figure son parrainage de l'accusation d'apartheid contre Israël. Cet auguste jugement déclencha dans tout l'Occident la campagne de boycott contre le petit peuple d'Israël et la restauration des lois de Nuremberg auxquelles, bon gré mal gré, de nombreux Européens, sous la menace palestinienne, sont obligés de se soumettre, tout en se serrant la ceinture pour verser depuis des décennies des milliards de dollars à l'UNRWA et des dons renouvelés, toujours en milliards, à la Palestine, nouvelle colonie en Israël de l'UE.

Mgr Tutu a préféré défendre les adeptes de la charte génocidaire de l'OLP et du Hamas, plutôt que le droit du peuple d'Israël de vivre libre et souverain dans son pays, que lui conteste l'UE. Il a ainsi couvert de son autorité morale les promoteurs du djihad mondial, des voitures piégées, des attentats shahids, plutôt que le peuple qui donna au monde les Dix Commandements, le principe : Tu aimeras ton prochain comme toi-même (Lévitique 19:18), les Prophètes, le repos hebdomadaire, et à Mgr Tutu lui-même, son propre Sauveur, qui le sauve en l'amenant par Jésus au peuple d'Israël.

Depuis cette accusation sans appel, les Israéliens et ceux qui sont soupçonnés de sionisme sont chassés des hauts lieux de la culture de l'Europe palestinisée, leurs publications sont boycottées et traquées. Les fanatiques de la haine et de la destruction, promus gardiens de la conscience universelle aux couleurs de la Palestine, s'acharnent contre tous les produits et marchandises provenant d'Israël, auquel l'UE se garde bien de verser le moindre sou, tout en s'ingéniant à pénaliser son économie. Même l'humble datte des oasis du Néguev, ou le juteux pamplemousse, ont déserté les étalages, remplacés par les produits de la Turquie (qui se refuse encore à reconnaître le génocide des Arméniens, et ceux des Assyriens et des Grecs), ou par les tomates du Maroc (qui expulse les chrétiens), ou par les concombres d'Egypte (où les femmes chrétiennes sont enlevées et converties de force à l'islam) ; sans même parler de la condition des Juifs, des Bahaïs, des apostats, des Kurdes, dans ces pays. Ceux que cette situation révolte, peuvent à leur tour, boycotter les produits et le tourisme des pays boycotteurs d'Israël, sans oublier les lettrés et les artistes qui s'y conforment.

Mgr Tutu n'a pas jugé bon de condamner les génocides perpétrés au sud-Soudan et au Darfour, ni l'apartheid des pays régis par la charia, particulièrement à Gaza et dans les territoires palestiniens entièrement financés par l'UE malgré la disette qui frappe son territoire. Mais les grands hommes ont leurs faiblesses, leurs oublis, que l'on se doit de pardonner. Quand le saint homme montera au paradis, je suis sûre que le Jésus musulman viendra l'y accueillir accompagné de Mgr Capucci, le convoyeur clandestin des armes aux Palestiniens afin qu'ils puissent s'adonner à leur jeu favori : massacrer les civils juifs.

 

© Bat Ye'or *

* historienne


Mis en ligne le 29 juillet 2010, par Menahem Macina, sur le site france-israel.org