Debriefing.org
Google
Administration
Accueil
Tous les articles
Imprimer
Envoyer
S’inscrire
Nous contacter

Informations, documents, analysesDebriefing.org
Antisionisme chrétien

Une exposition qui dénigre Israël dans la cathédrale de Manchester
07/08/2010

 

Sur le Blog Philosémitisme, 30 juillet 2010

 

sderot_vu_par_petite_fille.jpg


"Jusqu'à présent, il [Israël] a soutenu la Turquie dans la non-reconnaissance du pogrom [des Arméniens] parce qu'Israël veut que l'Holocauste des Juifs demeure unique. De cette façon, les Juifs sont les seuls à avoir le privilège de faire des choses que les autres ne font pas."
(Rob Cox, organisateur de l'exposition anti-israélienne en cours dans la cathédrale de Manchester).

Ce genre d'initiative de dénigrement d'Israël se multiplie partout en Europe.  C'est grâce aux blogs qu'on prend connaissance de cette tendance inquiétante.

The Gaza Kiddies' Roadshow - turning Britons against Israel, one whistlestop at a time, par Daphne Anson

Vous ne verrez pas ce dessin dans l'exposition de dessins d'enfants qui a été inaugurée dans la cathédrale de Manchester ce week-end [le site de la cathédrale en fait la publicité en appelant ... à la prière]. Ce dessin, que l'on pourrait intituler "Alerte rouge" a été réalisé par une petite fille israélienne et dépeint son vécu effrayant dans sa ville natale de Sderot, qui fut la cible d'une escalade d'attaques à la roquette Qassam par le Hamas après le retrait israélien de Gaza en 2005. On n'y trouvera pas non plus la moindre ébauche d'explication du raisonnement qui a conduit Israël à mener l'"Opération Plomb Durci".

L'exposition, qui a le soutien de l'UNESCO et des agences officielles de Gaza, est ouvertement partisane. Intitulée "Perte d'innocence", elle ne comprend que les oeuvres d'enfants de Gaza qui illustrent (ou prétendent illustrer) des scènes de détresse et de barbarie de - vous aurez deviné qui ! - pendant l'opération "Plomb durci".  A bien des égards, l'exposition ne peut qu'être le rêve du ministère de la Propagande du Hamas.

Elle se compose d'environ 50 photos ramenées de Gaza l'an dernier par Rod Cox, un promoteur immobilier du Cheshire, qui y est allé dans le cadre du "convoi Viva Palestina" auquel George Galloway a également pris part. [...]

Rob Cox a été très impliqué dans une initiative intitulée "Chester and Palestine Exchanges" qui visait à faire venir en 2007 au Royaume-Uni une équipe de football d'adolescents palestiniens pour une tournée de matchs dans le nord-ouest.  Les visas avaient finalement été annulés par crainte que [les adolescents] ne profitent de l'occasion pour rester dans le pays [...]. En 2008, à la suite d'une lettre adressée au journal The Independent, Mark Gardner du Community Security Trust l'avait accusé d'antisémitisme.

Cox a mis sur son blog beaucoup de photos de l'exposition. On  y trouve aussi quelques déclarations révélatrices.

Sur les massacres des Arméniens:

"Jusqu'à présent, il [Israël] a soutenu la Turquie dans la non-reconnaissance du pogrom parce qu'Israël veut que l'Holocauste des Juifs demeure unique. De cette façon, les Juifs sont les seuls à avoir le privilège de faire des choses que les autres ne font pas".

Sur les activistes qui ont perdu la vie sur le Marmara Mavi:

"Je crois qu'ils ne sont pas morts en vain ... car je crois que cela marque le début de la fin - bien que ce soit une fin longue et lente - pour Israël. Trop souvent ils ont tué pour assouvir leur appétit de tuer, d'exterminer ceux qu'ils considèrent comme des être inférieurs et qui se trouvent sur leur chemin, mais, en réalité, l'avenir appartient à ces morts".

Et ceci:

"Comment est-il possible qu'Israël puisse commettre de tels actes ignobles d'assassinat [...] alors qu'ils ont déjà volé les terres et tué tous ceux qui ont voulu les empêcher de garder ces terres volées. Ni Israël ni aucun des territoires qu'il occupe n'ont aucune légitimité [...]. C'est véritablement un État-paria et le seul État, à l'exception des États-Unis, qui menace un autre d'une attaque nucléaire."

L'exposition, a expliqué Cox, "est conçue pour les enfants - mais aussi pour les adultes".  C'est pour cette raison que les légendes qui s'adressent aux enfants se trouvent à leur hauteur, alors que celles qui sont destinées aux adultes, sont placées plus haut. Toutes les explications présentent une image très partisane du conflit, Israël est diabolisé ouvertement, la "résistance" est justifiée, et les terroristes du Hamas sont dépeints comme des combattants de la liberté.  Il y a même un dessin de quelqu'un qui semble être un candidat au suicide.

Ce n'est pas la première fois que l'exposition a lieu à Manchester. Depuis sa création l'année dernière, elle a été présentée dans de nombreuses localités du nord au sud du Royaume-Uni, et à chaque fois elle est ouverte pendant environ une semaine. Elle est arrivée à Manchester après son passage par la cathédrale de Bangor au Pays de Galles. Bientôt elle se dirigera vers l'Ecosse, et ensuite vers l'est de l'Angleterre. Elle a été présentée dans de nombreuses écoles, y compris des écoles primaires - car les plus jeunes et les plus impressionnables des enfants semblent être délibérément visés par la campagne de dénigrement d'Israël.

De toute évidence, le but est de faire, étape par étape, des Britanniques jeunes et moins jeunes, des ennemis d'Israël

 

- Une roquette explose dans le cœur d'Ashkelon


© Philosémitisme

 

Mis en ligne le 30 juillet 2010, par Menahem Macina, sur le site france-israel.org