Debriefing.org
Google
Administration
Accueil
Tous les articles
Imprimer
Envoyer
S’inscrire
Nous contacter

Informations, documents, analysesDebriefing.org
Israël (Société - mentalités)
Israël (diabolisation d')

Selon L'Orient le Jour (Beyrouth), Les tombes musulmanes rasées à Jérusalem-ouest étaient une 'fiction' (Israël)
13/08/2010

 
[Alors que, malgré le démenti de l'AFP, la majorité des médias hexagonaux rechignent à publier un rectificatif, un quotidien libanais reprend l'information en détail, comme on peut le constater ci-après. (Menahem Macina).]
 
Sur le site Web du journal de Beyrouth, L'Orient-le-Jour, du 12 août 2010

Quelque 300 sépultures musulmanes rasées par des bulldozers israéliens à Jérusalem-ouest ont fictivement été installées pour subtiliser des terrains considérés comme domaniaux, a affirmé jeudi la municipalité de la ville.

Mardi, le Mouvement islamique israélien a accusé la municipalité d'avoir ordonné la démolition de tombes musulmanes qu'il a récemment rénovées dans un cimetière datant du XIIe siècle dans la partie juive de Jérusalem.

Dans sa première réaction officielle, la municipalité de Jérusalem a reconnu dans un communiqué avoir ordonné la démolition de quelque 300 tombes, tout en précisant que celles-ci étaient vides.

"La municipalité et l'Administration des domaines ont détruit quelque 300 tombes fictives érigées illégalement dans le Parc de l'Indépendance sur des parcelles domaniales", a-t-elle affirmé.

Selon elle, "un tribunal a approuvé la destruction de toutes les sépultures fictives érigées ces sept derniers mois. Il s'agit d'une manoeuvre frauduleuse, l'une des plus énormes de ces dernières années, visant à s'approprier illégalement des terrains de l'Etat".

De même source, à la suite des travaux d'excavation, "des paquets de cigarettes, des bouteilles en plastique et des morceaux de systèmes d'arrosage" ont été découverts sous les tombes.
 
La municipalité a nommément accusé "certains éléments du Mouvement islamique israélien" d'avoir tenté de susciter un scandale pour dissimuler leurs intentions véritables.
Le Mouvement islamique a démenti ces accusations et réaffirmé que toutes les tombes détruites contenaient des restes de corps.
 
"Quelque 300 tombes rénovées ont été démolies par la municipalité ces quatre derniers jours, et toutes contenaient des corps, c'est sûr à 100%", a affirmé à l'AFP l'un de ses représentants, Mahmoud Abou Atta.
Selon lui, la municipalité avait donné son accord pour la rénovation de 500 à 600 tombes, "et aucune n'a été ajoutée illégalement".
 
M. Abou Atta avait soulevé cette affaire en affirmant que les bulldozers israéliens avaient démoli environ 200 tombes du cimetière dit Ma'man Allah et communément appelé Mamilla.
Le centre Simon Wiesenthal pour la recherche des criminels nazis veut édifier un musée de la Tolérance, éponyme de celui de Los Angeles (Etats-Unis), sur un terrain situé à proximité de ce cimetière.
 
Ce projet a suscité l'indignation de la communauté arabe d'Israël (1,3 million d'habitants) et le malaise d'une partie de l'opinion publique du pays.
La Cour suprême d'Israël, qui avait dans un premier temps ordonné de suspendre les travaux entamés il y a plus de cinq ans, a finalement donné son feu vert à leur reprise en janvier 2009, les promoteurs faisant valoir que la plus grande partie du terrain servait de parking depuis plusieurs décennies.

 

© L'Orient-le-Jour

 

Mis en ligne le 13 août 2010, par Menahem Macina, sur le site france-israel.org