Debriefing.org
Google
Administration
Accueil
Tous les articles
Imprimer
Envoyer
S’inscrire
Nous contacter

Informations, documents, analysesDebriefing.org
Etats du monde
Etats-Unis

Turquie: Obama se démarque de Cameron en défendant Israël
17/08/2010

 

[Les élections de mi-mandat aux Etats-unis approchent: le signal que vient d'envoyer le président Obama vise à redorer son blason auprès de l'opinion améritaine, assez largement favorable à Israël. Il s'adresse aux députés et sénateurs américains plus qu'à la Turquie et à Israël. Mais c'est cela la politique. Le plus souvent, elle est défavorable à Israël. Heureusement, il arrive, comme ici, que ce soit l'inverse. (Menahem Macina).]


Sur le blogue Philosémitisme, 17 août 2010

erdogan-sinistre.jpg

Selon le Financial Times, les Etats-Unis ne vendront pas d'armes à la Turquie si elle ne change pas sa position vis-à-vis d'Israël. Le président américain, Barack Obama, a personnellement informé lundi le Premier ministre turc, Recep Tayyip Erdogan, de sa décision.

L'ultimatum est particulièrement important pour la Turquie. Le gouvernement a en effet l'intention d'acheter des drones américains, en vue d'une attaque sur le groupe kurde PKK.

"Le président a indiqué à Erdogan que certaines opérations turques ont soulevé des questions au sein du Congrès. Les Etats-Unis ne savent plus s'ils peuvent avoir confiance en la Turquie, et si les deux pays restent des alliés", rapporte une source au Financial Times. Ankara doit prouver qu'elle prend au sérieux les intérêts de sécurité nationale de l'Amérique, poursuit-elle. Et de préciser que Washington surveille actuellement de très près le comportement des Turcs. "S'il y a suffisamment d'efforts de leur part, alors nous pourrons aller de l'avant."

Obama appelle notamment Ankara à modérer ses propos au sujet de l'opération de la flottille pour Gaza, du 31 mai dernier. Il reproche également à la Turquie d'avoir récemment voté contre les sanctions de l'Organisation des Nations unies, imposées à l'Iran.

 

Obama pose un ultimatum à Erdogan (JPost).

 

__________

L'attitude du Président Obama est, pour la circonstance, en opposition avec celle du Premier ministre britannique, dont le point fort, lors de sa visite en Turquie, avait été de critiquer... Israël :

 

Le Grand Rabbin de Grande-Bretagne critique David Cameron.

En Turquie, David Cameron critique Israël et dit que Gaza est "une prison à ciel ouvert").

 


© Philosémitisme avec le JPost en français

 

Mis en ligne le 17 août 2010, par Menahem Macina, sur le site France-Israël.org