Debriefing.org
Google
Administration
Accueil
Tous les articles
Imprimer
Envoyer
S’inscrire
Nous contacter

Informations, documents, analysesDebriefing.org
Islam
Expansion/exigences islamistes

Halal, Ramadan, émeutes: trois armes islamistes pour conquérir la France laïque
28/08/2010

Repris du Blog de Sami Aldeeb, Savoir ou se faire avoir, 28 août 2010

Les musulmans en Occident inspirent la peur. Dans le temps, Valéry Giscard d'Estaing parlait ouvertement d'invasion musulmane.

images?q=tbn:ANd9GcRlfULSgi27vKL3-66xYkCR7oxnAFNtbaAo3A7BUTNfX48I7Sw&t=1&usg=__7Is9qxNfbFkXBVaITmXGse8fCFw=

Cette peur est toujours présente dans ses propos et ceux de Jacques Chirac dans une interview de Minute:

Minute : Depuis que le débat sur l'identité nationale a été lancé par Eric Besson, ministre de l'Immigration, de l'Intégration et de l'Identité nationale, on entend dire que ce débat est inutile voire dangereux, et que la France a toujours été terre d'immigration. Qu'en pensez-vous ?

Jacques Chirac : Notre problème, ce n'est pas les étrangers, c'est qu'il y a overdose. C'est peut-être vrai qu'il n'y a pas plus d'étrangers qu'avant la guerre, mais ce n'est pas les mêmes et ça fait une différence. Il est certain que d'avoir des Espagnols, des Polonais et des Portugais travaillant chez nous, ça pose moins de problèmes que d'avoir des musulmans et des Noirs.

Valéry Giscard d'Estaing : Le déplacement dans l'origine des immigrés exprime une modification de la nature socio-économique de l'immigration. Bien que dans cette matière sensible il faille manipuler les mots avec précaution, en raison de la charge émotionnelle ou historique qu'ils portent, ce type de problème actuel auquel nous aurons à faire face se déplace de celui de l'immigration (« arrivée d'étrangers désireux de s'installer dans le pays ») vers celui de l'invasion (« action d'entrer, de se répandre soudainement », selon la définition donnée par Littré).

Jacques Chirac : Je vois ce qui se passe dans un certain nombre de banlieues. Je vous dis que si nous ne prenons pas des mesures pour limiter les effets de l'immigration, pour lutter contre l'immigration clandestine, pour faciliter l'intégration de ceux qui sont chez nous, alors nous allons avoir une explosion. Et personne n'en sortira indemne...

 

La peur est mauvaise conseillère. Mais ce n'est pas en se voilant la face qu'on peut dissiper cette peur. Il faut être à l'écoute des uns et des autres: ceux qui ont peur et ceux qui inspirent cette peur. Je produis dans ce billet un article fort intéressant de Riposte läique


Halal, ramadan, émeutes : trois armes islamistes pour conquérir la France laïque

La semaine dernière, notre lecteur Fabien Engelmann nous alertait sur la campagne halal, qui, dans 150 villes, avec 6.000 affiches grand format, à la veille du ramadan, allait envahir les panneaux publicitaires (1). De nombreux lecteurs, indignés, nous font parvenir des photos de ce qu'ils considèrent comme une provocation insupportable. Comment leur donner tort ? Comment ignorer les conditions particulièrement barbares dans lesquelles les animaux sont sauvagement égorgés ? Comment accepter qu'avec la complicité de Michèle Alliot-Marie, alors ministre de l'Intérieur chargée des relations avec les cultes, les règles européennes, exigeant l'étourdissement des animaux, soient allègrement contournées ? Comment ne pas s'interroger sur cette façon particulièrement inhumaine de l'égorgement du mouton, et la fascination de l'égorgement des islamistes, quand ils exécutent de cette manière un mécréant, ou quiconque est considéré comme un animal dans une certaine lecture du Coran ?

Surtout, comment ne pas s'inquiéter de l'ampleur de l'offensive du halal, dans notre pays. Cette campagne fort provocatrice n'est qu'une nouvelle étape dont nous connaissons l'objectif : imposer le halal partout où cela est possible, comme le voile ou les constructions de mosquées, pour mieux marquer la société française de l'empreinte de l'islam. Hier, on demandait une viande de substitution dans les cantines. Aujourd'hui, des enfants de 5 ans refusent toute viande qui ne soit pas prétendument "sacrée". Des témoignages nous arrivent sur des fêtes scolaires de fin d'année, où le halal est la seule viande disponible. Dans les colonies de vacances ou des enfants se voient proposer uniquement de la viande halal , devenant ainsi adeptes de l'islam malgré eux, par nourriture interposée obligatoire (témoignage d'une lectrice dans RL 156).

L'imam des gendarmes se vante que son action ait permis que les militaires musulmans puissent se nourir halal. Des commandos d'élites parachutistes reçoivent également des portions de la viande prétendument "sacrée" ! (2) Des CRS subissent le halal ! Des restaurants Quick ou KFC ne proposent plus que cette viande à leur clientèle. Dans les cantines d'entreprise, la pression est de plus en plus forte. Un imam osait expliquer, en demandant que dans les écoles françaises, tout le monde mange halal, que cela ne nous dérangeait pas, nous autres mécréants, alors que cela était obligatoire pour les musulmans. Pourquoi se gêner ?

En imposant le halal partout où cela est possible, ces musulmans font passer un message clair à l'ensemble de la société française : nous ne nous adapterons pas à vos traditions alimentaires, mais vous devez vous conformer aux nôtres !

Il n'est pas innocent que cette campagne intervienne à quelques jours du début du ramadan. Là encore, nous allons avoir droit, lors de la rentrée scolaire, à des nombreuses demandes d'accommodements raisonnables (3) . Des élèves vont rentrer en retard à l'école, des salariés vont demander des aménagements d'horaire. Plus grave, il va être de plus en plus difficile à des familles maghrébines de résister à cette pression sociale de plus en plus forte. Interrogé par la mission parlementaire sur le voile intégral, Xavier Lemoine, le maire de Montfermeil, parlait de groupes religieux qui, par trois, exerçait un véritable contrôle politique sur les voisins, se permettant de frapper à leur porte, le midi, pour vérifier s'ils ne mangent pas (4) . Il parlait également de ces exemples où un travailleur était réveillé à 23 heures, pour faire la fête avec les bons musulmans, voire de ceux qui osaient fouiller les poubelles de leur voisin, pour vérifier s'ils ne mangeaient pas de porc !

Que dire de ces exemples à l'école, où des enfants descendant de l'immigration post-coloniale se voient menacés, et parfois frappés, s'ils osent aller à la cantine le midi. Naturellement, pendant cette période, nous aurons droit, tous les jours, dans le quartier de la Goutte d'Or, à l'occupation de l'espace public par les prières musulmanes. C'est là encore une logique séparatiste, sexiste et ségrégationniste qui s'avance, comme l'a démontré tant de fois notre collaborateur Pascal Hilout, né Mohamed, et qui n'a jamais été démenti.

Faut-il rappeler ce rapport des hôpitaux de Tunis qui expliquaient que les entrées aux urgences étaient multipliées par 3 ou 4 pendant le ramadan, avec toute la liste des pathologies spécifiques : syncopes, hypoglicémie, morts de vieillards par déshydratation, brûlures d'estomac, accidents de la route (somnolence ou précipitation pour rompre le jeûne), bagarres, passage à tabac de supposés "mécréants", etc. Et c'est la même chose en France, sauf que c'est la Sécu qui paie pour cette pratique obscurantiste. En imposant le ramadan de manière de plus en visible à l'ensemble de la société française, ces musulmans font passer un message fort : ce n'est pas à nous de nous adapter à votre modèle laïque, c'est à votre société, et à vos entreprises, de vous plier à nos coutumes religieuses.

Enfin, suite au discours de Sarkozy, les bonnes âmes de gôche, sous l'égide de la LDH, se sont réunies et ont décidé de répondre aux "mesures liberticides de Sarkozy" en appelant à une grande manifestation, le 4 septembre, à Paris et dans les villes de province. (5) On y retrouve toute la gauche, l'extrême gauche, les associations anti-racistes, les organisations syndicales. Et cela le même jour que l'initiative de Résistance républicaine, (6) qui, autour d'un apéro républicain, entend commémorer les 140 ans de l'anniversaire de la IIIe République, et montrer l'incompatibilité entre la charia et les lois républicaines.

Manque de chance pour nos bien-pensants, le peuple, encore une fois, n'a rien compris, et approuve majoritairement l'esprit du discours de Grenoble. (7) Car, pendant que les petits bobos, bien au chaud dans leurs beaux quartiers, s'indignent et gesticulent, les vraies classes populaires souffrent. Elles voient bien que l'offensive de l'islam et de la voyoucratie, souvent menée par les mêmes personnages, est de plus en plus inquiétante. Ils sentent bien que le pays est en train de foutre le camp. Quand on tire à balles réelles sur les forces de l'ordre, quand les élèves ne respectent plus les enseignants, quand les jeunes n'obéissent plus aux anciens, quand la loi du plus fort s'impose contre le vivre ensemble, c'est notre modèle laïque et républicain qui se délite, c'est le communautarisme et sa logique séparatiste qui s'avance, c'est le fascisme qui se met en place, et c'est une logique de guerre civile qui se prépare.

En multipliant les émeutes, et les violences, caïds et musulmans - souvent les mêmes, il suffit de voir la composition des prisons - font passer un message clair à nos élus : laissez l'islam faire la loi dans nos quartiers, débarrassez-nous de votre République, de ses services publics, de ses forces de l'ordre, de son école laïque et de ses principes égalitaires hommes-femmes. Nous avons nos mosquées, nos imams, et notre économie parallèle, nous nous débrouillerons avec cela.

René Marchand, spécialiste de l'islam, rencontré le 18 juin, sur les Champs Elysées, nous a fait passer, ce jour là, amicalement un message : ne considérez jamais l'islam seulement comme une religion ! (8) Il suffit de l'écouter attentivement pour bien comprendre que le voile, le ramadan, le halal, les mosquées, les émeutes, l'immigration et la démographie sont différentes stratégies visant à la conquête de notre pays.

Force est de reconnaître qu'avec les Sopo, Tubiana, Jakubowicz, Fourest, Aubry, Besancenot, Mamère, Chevènement, Buffet, Mélenchon, Raoult, Bayrou, Villepin, Fillon, Juppé, Soral, ils auront trouvé des alliés inespérés, de l'extrême gauche à l'extrême droite.

Dire que certains, dont le Syndicat de la Magistrature - qui n'en aura jamais manqué une - en sont à défendre le polygame salafiste nantais, Lies Badj, maintenu en détention pour des broutilles : quatre épouses racquettées, parfois battues, quelques fois violées, toutes niquabisées... Forcément victime de la stig-ma-tisa-tion gouvernementale, le malheureux !

Il faut être sot, aveugle ou borné pour ne pas voir que le vrai fascisme du 21e siècle, celui qui menace notre civilisation, n'est certainement pas du côté de Sarkozy, de Marine Le Pen, des Identitaires ou des habitués du "Local" - quels que soient les désaccords qu'on puisse avoir avec eux. Il est du côté des salafistes comme Lies Badj, et des voyous, souvent islamisées, unis par la même haine de la France laïque, et par la même volonté d'y imposer leur loi.

(1) http://www.ripostelaique.com/Les-pro-halal-passent-a-l.html

(2) http://www.lepost.fr/article/2010/08/02/2172194_des-ratio...

(3) http://www.ripostelaique.com/Le-ramadan-s-annonce-avec-so...

http://www.bivouac-id.com/2010/08/06/bientot-ramadan-goin...

(4) http://www.bivouac-id.com/2010/08/04/xavier-lemoine-%c2%a...

(5) http://www.mrap.fr/communiques/xenophobietat

(6) http://www.ripostelaique.com/Aperitif-republicain-le-4,48...

(7) http://www.lefigaro.fr/politique/2010/08/05/01002-2010080...

http://www.lefigaro.fr/assets/pdf/18819Rapport.pdf

(8) http://www.bivouac-id.com/2010/08/04/redif-rene-marchand-...


© Savoir ou se faire avoir 

 

[Texte aimablement signalé par O. Peel.]

 

Mis en ligne le 28 août 2010, par Menahem Macina, sur le site france-israel.org