Debriefing.org
Google
Administration
Accueil
Tous les articles
Imprimer
Envoyer
S’inscrire
Nous contacter

Informations, documents, analysesDebriefing.org
Droits humains, racisme, antisémitisme, etc.
Antisémitisme
Antisémitisme arabo-musulman

Le Grand Mufti de Jérusalem [un antisémite décomplexé], le 19 février au Zenith de Lille!
05/02/2011

Exclusivité de l'Observatoire de l'islamisation, 3 février 2011

1229.jpg

Comme chaque année, Lille Grand Palais accueille les Rencontres annuelles des musulmans du Nord, co-organisées par l'UOIF et la Ligue islamique du nord de l'inquiétant Amar Lasfar. L'année dernière le pro-lapidation Hani Ramadan en était l'invité vedette, avec Tariq Ramadan. Nous avions écrit un article fouillé sur l'événement l'année dernière, qui n'avait eut aucun écho dans la presse. Pour l'édition 2011, Tariq Ramadan est toujours invité, mais la vedette sera Cheikh Ikrima Sabri (son site, sa bio), Mufti d'Al-Quds [Jérusalem en arabe] de 1994 à 2006, mais toujours présenté ainsi sur le site des organisateurs. Son illustre prédécesseur Hadj Amin al-Husseini (1895-1974) , collaborateur précieux de Hitler avec qui il leva la Légion arabe pour combattre aux côtés de l'Axe, fut à la fin de la guerre assigné à résidence en France en tant que collaborateur (pour la petite histoire, la Mosquée de Paris lui attribua un cuisinier...). Dans son livre, Eichmann à Jérusalem, Hanna Harendt rapporte que « Les connexions du Grand Mufti avec les Nazis durant la guerre n'étaient pas secrètes ; il avait l'espoir qu'elles l'aideraient à implémenter une sorte de solution finale au Proche-Orient ». Pour plus d'information sur cette collaboration on se reportera à nos précédents articles.

Cheikh Ikrima Sabri n'a rien renié de son prédécesseur. Il est un antisémite décomplexé (voir plus bas), et a également en ligne de mire l'Amérique et la Grande-Bretagne (voir la vidéo plus bas)

Interviewé par " Al Ahram al-Arabi" lors de la seconde Intifada en 2000, il encouragea à l'époque le djihad contre Israël à grand renfort de martyrs, y compris les petits enfants (ce qui ne dérange ni l'UOIF, ni Tariq Ramadan...). Sans prendre parti dans ce conflit qui ne concerne en rien la France, et dont nous estimons dangereux de laisser chez nous des tribunes publiques pour ses acteurs (des deux camps), pousser les enfants à se transformer en bombe humaine ne nous paraît pas compatible avec la convention de Genève. 

Sabri fit donc dans ce journal arabe l'éloge des " martyrs " palestiniens, et en particulier des enfants qui sont poussés vers les premières lignes des affrontements avec les Israéliens, par des parents fiers et par d'autres combattants. " Je pense que le martyr est heureux parce que les anges le conduisent à son mariage avec le ciel ", dit- il.

" Il ne fait aucun doute que les enfants (martyrs) laissent penser que la nouvelle génération accomplira sa mission avec détermination ", ajouta le Mufti, qui fut nommé par le président de l'Autorité palestinienne à l'époque, Yasser Arafat. " Plus jeune est le martyr, plus je l'estime et le respecte" .

En réponse à la question du journaliste : " Est-ce pour cela que les mères pleurent de joie à l'annonce de la mort de leur fils ? ", Sabri répond :

" Elles sacrifient volontairement leurs rejetons par amour de la liberté. C'est une grandiose manifestation de la puissance de la foi. Les mères participent à la grande récompense du Jihad qu'est la libération d'El Aksa. J'ai parlé à un adolescent (qui) disait :

"Je veux épouser les (belles) femmes célestes aux yeux noirs. Le lendemain, il devenait un martyr. Je suis convaincu que sa mère était au comble de la joie à l'idée de ce mariage. Un tel fils se devait d'avoir une mère comme celle-là. "

A la question " Que pensez-vous des Juifs ? ", Sabri répond : " J'entre dans la mosquée El Aqsa la tête haute mais, en même temps, je suis rempli de rage envers les Juifs. Je n'ai jamais salué un seul juif.. Je ne les saluerai jamais. Ils peuvent toujours rêver que je le ferai. Les Juifs n'osent pas m'ennuyer parce que ce sont les créatures les plus couardes qu'Allah ait jamais créées". Source de la traduction - date de l'interview non précisée. 

mufti-ap-video1.jpg
Cliquer sur l'image pour visionner le clip

Aussi, il nie que le Temple de Jérusalem, dont le mur des lamentations est un vestige, ait la primauté historique sur la mosquée Al-Aqsa, et balaie d'un revers de mains les travaux des archéologues l'ayant attesté, lire son entretien ahurissant à ce sujet.

ikrima-sabri.jpg
Cliquer sur l'image pour visionner le clip

Le hic: le Grand Palais (des congrès) est géré par la mairie de Lille via une Société Anonyme d'Économie Mixte dont la Ville détient 61 %... Aussi, Martine Aubry était-elle venue chaleureusement rencontrer l'UOIF et la Ligue islamique du Nord lors de la campagne des municipales en 2008 (voir à ce sujet le livre-enquête Ces Maires qui courtisent l'islamisme, éditions Tatamis)... Sera-t-elle là le 19 ?

En attendant, le prix de l'irresponsabilité revient au ministère de l'Intérieur qui donne des visas chaque année aux conférenciers étrangers de l'UOIF, plus extrémistes les uns que les autres. On se souvient de la venue remarquée au Bourget  en avril 2009 du chef des Frères Musulmans koweitiens, Tareq Al-Suwaidan, qui avait appelé à la conquête de Rome en rappelant une prophétie de Mahomet. J'avais été le seul à protester et à alerter l'ambassade d'Italie dans une lettre ouverte co-signée avec les plus grands spécialistes de l'islamisme, universitaires et islamologues. Trop "politiquement incorrecte", cette mise en garde avait été ignorée par les médias... Le Grand Mufti prêchera-t-il lui aussi dans l'indifférence médiatique cette année ?


Copyright : Joachim Véliocas- Observatoire de l'islamisation.

 

Dernier ouvrage paru: Ces Maires qui courtisent l'islamisme, éditions Tatamis, 2010.

 

[Texte aimablement signalé par O. Peel]

Mis en ligne le 3 février 2011, par Menahem Macina, sur le site france-israel.org