Debriefing.org
Google
Administration
Accueil
Tous les articles
Imprimer
Envoyer
S’inscrire
Nous contacter

Informations, documents, analysesDebriefing.org
Éditorialistes

Carte postale d'Eurabia : Egypte, des détails qui donnent à réfléchir, par Ugo Volli
05/02/2011

Texte original italien : "Egitto: dettagli che fanno riflettere", 31 janvier 2011

Adapté de l'italien par Danilette, et repris de son son blog, 1er février 2011

mubarak.jpg

 

Chers amis. En ce moment, tout le monde y va de son commentaire sur l'Egypte ; et c'est compréhensible, car les enjeux sont énormes : l'Egypte est la capitale naturelle du monde arabe et elle a été, depuis trente ans, la pierre angulaire d'une paix froide qui a réussi tant bien que mal à contenir le conflit du Proche-Orient. Personne aujourd'hui ne sait comment se terminera la confrontation entre Moubarak et la rue égyptienne. Je me bornerai donc à souligner deux petits détails qui font comprendre quelles sont les forces en jeu.

Le premier est l'information suivante : des bataillons de terroristes du Hamas participent à la bataille des villes égyptiennes pour la liberté (voir ici). On ne dit pas qu'ils sont le moteur des manifestations, mais il est évident que c'est une tentative d'instrumentalisation islamiste de la part des Iraniens (voir ici). Du reste, le Hamas proclame dans sa charte « qu'il est une des branches des Frères Musulmans en Palestine » (voir ici) ; et il est normal qu'il participe à une lutte qui semble être dirigée par sa centrale. En outre, ce ne sont pas seulement des dirigeants des Frères Musulmans qui, profitant du désordre, se sont évadés des prisons égyptiennes (voir ici), mais aussi des dirigeants du Hamas qui sont retournés à Gaza (voir ici). 

Le second détail semble plus anodin, mais il est hautement significatif. Lisez, je vous en prie, cette information d'Al Jezira, publiée il y a deux jours (voir ici). On nous y annonce que Moubarak a l'intention de se réfugier à Tel Aviv, et la nouvelle est illustrée d'une ancienne photo de lui dans une posture amicale avec Olmert, qui, comme vous le savez, ne fait plus partie du gouvernement depuis trois ans. Cette nouvelle n'est basée sur rien : comment Al Jezira peut-elle savoir ce que prévoit de faire Moubarak ? En fait, ce plan éventuel ne s'est pas réalisé et il est très improbable qu'il se réalise. Mais cette info sert à entretenir la haine à l'égard de Moubarak et d'Israël, laquelle n'a pourtant rien à voir avec la révolte égyptienne, qui semble quelque peu indéfinissable (voir ici).

Al Jezira a joué un rôle substantiel dans cette révolte, de la même manière qu'elle « a tenté de renverser le gouvernement palestinien avec ses dernières révélations ». Le président de l'Autorité Palestinienne, Mahmoud Abbas, mis en cause, a déclaré qu'il était la cible principale de la manœuvre de la chaîne du Qatar (voir ici). 

À l'ère de l'information mondialisée, le terrorisme ne se contente plus seulement de la lutte armée : il utilise le droit, la diplomatie et la diffusion d'informations. Les Palestiniens eux-mêmes ont beaucoup utilisé ces moyens avant d'en être victimes à leur tour. Al Jezira est maintenant une force comparable à Al-Qaïda et aux Frères Musulmans, un des axes de l'islamisme mondial. Que la plupart des médias européens la considèrent comme une source crédible d'information est un signal d'alarme fort pour Eurabia.

 

© Ugo Volli 

 

P.S.: Mis à part ce que je vous ai raconté, selon vous, est-ce que les révoltes populaires en Tunisie, Algérie, Egypte, au Yémen, etc., ont vraiment un rapport avec Israël ? Pas vraiment, n'est-ce pas ? Ne sont-elles pas davantage liées au chômage et à l'inflation des produits de base, et aussi à la soif de liberté, à l'envie de se débarrasser de régimes séniles et corrompus ?

Que devient alors la théorie d'Obama & Co, pour qui la cause de tous les problèmes du Moyen-Orient, et la clé pour les résoudre, est le conflit entre Israël et les Palestiniens ?

 

[Texte aimablement signalé par Danilette.]

Mis en ligne le 4 février 2011, par Menahem Macina, sur France-israel.org