Debriefing.org
Google
Administration
Accueil
Tous les articles
Imprimer
Envoyer
S’inscrire
Nous contacter

Informations, documents, analysesDebriefing.org
Israël (Société - mentalités)
Appeasement

Un tournant majeur dans la sensibilisation de l'affaire Shalit en France ? par Jean-Pierre Valois
15/05/2011

Article repris du site JSSNews, 14 mai 2011

La date du vendredi 13 mai 2011 pourrait marquer un tournant majeur dans la sensibilisation de l'opinion publique française à la cause de Guilad Shalit.

 

 

En effet, à l'occasion du grand rassemblement organisé par France Télévisions sur son parvis, pour marquer le 500ème jour de détention de leurs deux journalistes français, otages en Afghanistan, une action de soutien à Guilad Shalit n'est pas passée inaperçue aux yeux des dirigeants de France Télévisions et des personnalités présentes.

Nous avions eu l'occasion, sur JSSNews, d'évoquer à diverses reprises les démarches actives de Yohann Taïeb et Jonathan Curiel (1) pour que le groupe France Télévisions cesse d'exclure Guilad Shalit du nombre des otages français dans le monde, dont il fait le décompte quotidiennement dans ses journaux.

Le 27 avril dernier, par lettre recommandée, ils écrivirent en ce sens au Président de France Télévisions (7), Rémy Pflimlin, pour lui demander officiellement de mettre un terme à cette discrimination très grave entre les otages français et d'inclure Guilad Shalit dans le nombre des otages français dans le monde, conformément à la liste officielle du Ministère des Affaires Etrangères français (2).

Ils écrivirent aussi le 3 mai dernier au Président de la République (3) pour qu'il demande au Président de France Télévisions de se conformer à cette fameuse liste officielle des otages français dans le monde et d'y inclure sans délai Guilad.

Sans réponse de France Télévisions, ils décidèrent d'interpeller dignement les responsables et journalistes de France Télévisions sur le cas de Guilad et, pour ce faire, ils choisirent la date du 13 mai 2011 marquant le 500ème jour de détention pour lequel le groupe audiovisuel public organisait une grande manifestation de soutien à ses deux journalistes otages en Afghanistan, Hervé Ghesquière et Stéphane Taponier.

 http://www.youtube.com/watch?v=G3x-hktPc2w&feature=player_detailpage

Accompagnés d'un journaliste de Khoutspa TV, qu'ils avaient spécifiquement chargé d'interroger face caméra les responsables et journalistes de France Télévisions sur le cas de Guilad Shalit, tandis qu'eux iraient manifester leur soutien aux deux journalistes mais aussi et surtout, à tous les otages français dans le monde, en particulier à Guilad, pour qui ils avaient préparé des pancartes rappelant très bien que Guilad était aussi un otage français en détention depuis plus de 1782 jours…

Le reportage réalisé par Khoutspa TV s'avère accablant pour France Télévisions et ses responsables. Interrogés sur la question de savoir pourquoi France Télévisions ne comptait pas Guilad dans le nombre officiel des otages français dans le monde, ni le Président de France Télévision ni le ministre de la Culture et de la Communication, n'ont daigné répondre à la question très précise qui leur était posée.

Quant à David Pujadas, présentateur du JT de 20 heures de France 2, il répond à la même question en disant qu'il ne pense pas que ce soit lieu pour évoquer cette question…

Laurent Delahousse, présentateur des JT du weekend end sur France 2, tente, lui, dans un premier temps, de mettre ça sur le compte du fait qu'un journal TV est limité à 35 minutes et qu'on ne peut pas tout caser, mais quand le journaliste insiste sur la question du nombre des 10 otages français et non des neufs indiqués par F.T., M. Delahousse affirme que…. « Ce n'était pas un choix volontaire… en tout cas de ma part… ».

Le meilleur étant pour la fin… Thierry Thuilier, le Directeur de la rédaction de France Télévisions, avance enfin une explication: Guilad Shalit n'est pas un otage mais… un prisonnier de guerre, et pour appuyer son argument, indique que c'est le « Quai d'Orsay », le Ministère des Affaires Etrangères qui considère que Guilad n'est pas otage mais un prisonnier de guerre.

Suite aux affirmations abracadabrantesques de son Directeur des Rédactions, France Télévisions va avoir bien du mal, à justifier plus longtemps la discrimination flagrante dont est victime Guilad Shalit.

Rappelons à M. Thuilier, et là, nul besoin de sortir de Science-Po pour comprendre la différence entre un otage et un prisonnier de guerre, qu'un otage n'a aucun droit, qu'il est à la merci constante de ses ravisseurs qui ont un droit de vie ou de mort sur lui, alors qu'un prisonnier de guerre se voit reconnaître, par la IIIème Convention de Genève de 1949 (4), un certain nombre de droits fondamentaux, comme celui d'être examiné et soigné par une équipe de la Croix Rouge Internationale, celui d'écrire régulièrement à ses proches et de recevoir du courrier tout aussi régulièrement, mais aussi des colis personnels. Guilad, lui, n'a aucun droit, rien.

Quant à l'argument que c'est le « Quai d'Orsay » lui-même qui considère Guilad Shalit comme un prisonnier de guerre, la mauvaise foi de France Télévisions est énorme, car les différents ministres français des Affaires Etrangères ont tous déclarés que Guilad était non seulement Français mais aussi otage, que ce soit M. Douste-Blazy, M. B. Kouchner, Mme M. Alliot-Marie (violemment attaquée par les Palestiniens à Gaza lors de sa dernière visite pour avoir évoqué le sort de Guilad), ou bien M. A. Juppé, qui, ce même vendredi 13 mai 2011, dans une interview au journal «  Le Parisien » (4), a indiqué que Guilad étais un otage français à Gaza.

Le Directeur des Rédactions de France Télévision, conscient de la faiblesse des arguments qu'il invoque et face au coup de pression orchestré magistralement par Yohann TAIEB, Jonathan CURIEL et leur ami journaliste de Khoutspa TV, a tout de même annoncé que France Télévisions va examiner la possibilité d'inclure (ou pas), à l'avenir, Guilad dans les otages français dans le monde cités quotidiennement dans les journaux télévisés, et ceci, comme il l'indique, suite au fait que F.T ait été saisie très récemment à ce sujet (la fameuse lettre recommandée de Y. TAIEB et J. CURIEL).

A la fin de ce grand rassemblement sur l'esplanade de France Télévisions, quelque chose de très touchant s'est produit, le père de Stéphane Taponier, est venu à leur rencontre s'enquérir du sort de Guilad en leur demandant où en était sa situation, à quoi ils lui ont répondu qu'il n'y a plus eu de preuve de vie de Guilad depuis la dernière vidéo en date du 14 septembre 2009. Le père leur a alors répondu : « On est dans la même situation… sans nouvelles… Nous avons le même combat. » … Apparemment ce n'est pas le cas de France Télévisions.

Avant de quitter ce rassemblement, Taïeb et Curiel ont distribué aux chaînes de TV présentes pour couvrir l'événement la liste officielle des otages français établie par le Ministère des Affaires Étrangères français et par l'association « OTAGES DU MONDE » (5) dirigée par l'ex grand reporter français, J.L. Normandin, otage au Liban dans les années 80, les deux listes incluant Guilad Shalit.

En fin de soirée dans le 19/45 de M6 (6), à qui les deux listes avaient été remises, Guilad Shalit a fait partie de la liste des otages français dans le monde, son nom a été cité accompagné d'une photo de lui… Un premier résultat encourageant.

Comptons sur la détermination à toute épreuve de Yoann Taïeb et Jonathan Curiel pour aller jusqu'au bout de leur démarche et pour faire plier France Télévisions en faveur de Guilad.

 

Jean-Pierre Valois – JSSNews

Nb : Jonathan et Yoann remercient vivement leur amie Hélène Haziza pour sa présence à leurs côtés durant toute la manifestation.

 

Liens Internet:

  1. http://www.m6replay.fr/#/info/le-1945/27206 ( mettre la vidéo a 5mn15s )