Debriefing.org
Google
Administration
Accueil
Tous les articles
Imprimer
Envoyer
S’inscrire
Nous contacter

Informations, documents, analysesDebriefing.org
Médias
Désinformation

Petit lexique de la 'novlangue' d'Eurabia, Bat Ye'or
16/05/2011

Repris du site Drzz.info, 16 mai 2011

 

Dhimmitude : soumission des indigènes non-musulmans aux institutions islamiques du djihad et de la charîa.

 

Eurabia : continent post-européen, satellite et mercenaire de l'Organisation de la Conférence Islamique, gouverné officieusement par les lois de la dhimmitude imposées aux habitants par leurs politiciens, leurs magistrats et leurs intellectuels.

 

Islamophobie : accusation contre quiconque n'adhère pas aux principes de la charîa.

 

Nazis : insulte adressée par les héritiers et adeptes eurabiens de l'idéologie nazie contre ceux qui les combattent.

 

Colon : indigène israélien défendant ses droits souverains dans son pays historique contre l'impérialisme de l'alliance eurabienne-djihadiste.

 

Occupation : définition eurabo-djihadiste de la souveraineté de l'Etat d'Israël sur son territoire historique ; exemple : la France occupant le territoire français, ou la Grèce occupant le territoire grec. 

 

Processus de paix : guerre de l'alliance eurabienne et djihadiste pour obliger Israël à s'autodétruire.

 

Palestinisme : instrument utilisant l'arme du pétrole et du terrorisme pour obliger l'Europe à entrer dans le moule de dhimmitude d'Eurabia.

 

Frontières sûres et reconnues : les « frontières d'Auschwitz ».

 

Une juste solution du problème palestinien : la dépossession d'Israël suivie d'une seconde shoah. 

 

Résoudre le conflit israélo-arabe selon la paix et la justice : selon les lois djihadistes condamnant toute souveraineté non-musulmane.

 

La terre contre la paix : élément essentiel du djihad, par lequel le non-musulman cède son pays au conquérant musulman et se soumet à la paix déshumanisante de la dhimmitude.

 

Multiculturalisme : adoption du point de vue islamique de l'histoire et des événements. Exemple : la (dés)information continue donnée par la chaîne eurabienne Euronews. Toutefois, l'affirmation répétée avec autorité les 14 et 15 mai 2011 imputant à la création d'Israël la fuite de 800.000 Arabes de Palestine relève d'une souffrance si impossible à surmonter, qu'elle en est pathologique. Ce déchirement de l'âme eurabienne provient de la victoire d'Israël en 1948 sur cinq armées de pays arabes, venues dans l'Etat hébreu pour le carnage et l'extermination, avec l'aide de leurs alliés arabes sur place. C'est ce revers arabe qui, emportant ses alliés dans son reflux (nakba), consterne et afflige si violemment Eurabia, qu'elle efface cette invasion de l'histoire. Par contre, plus d'un million de Juifs furent dépossédés, pillés et chassés des pays arabes et des territoires de Judée et Samarie occupés par la Jordanie, et de Gaza occupée par l'Egypte. Mais la sensibilité eurabienne, si proche de son émule nazie, ne s'en émeut guère. Elle peaufine le Palestinisme, instrument de destruction d'Israël, étiqueté « justice et paix ».

 

Multilatéralisme : la reddition des valeurs de l'Occident et la justification de celles qui leur sont contraires et hostiles.

 

« Printemps arabe » : le massacre des Coptes, la reprise du djihad, la justice selon la charîa et l'unification de l'Umma islamique avec la collaboration de l'OTAN et d'Eurabia.

 

 

© Bat Ye'or