Debriefing.org
Google
Administration
Accueil
Tous les articles
Imprimer
Envoyer
S’inscrire
Nous contacter

Informations, documents, analysesDebriefing.org
A-Dura / France-2 (développements récents)

L'affaire Al Dura a transformé Ph. Karsenty en héros dans les milieux francophones israéliens, Daniel Rouah
12/06/2011

 

LA RENCONTRE DE LA SEMAINE AVEC PHILIPPE KARSENTY. RENDEZ-VOUS AU CAFE DE LA PAIX.  (ISRAELVALLEY WEEK END)


Par Daniel Rouach


Publié le 12 juin 2011

Ce n'est pas du tout par hasard si “La Rencontre de la Semaine” a eu lieu, sur ma suggestion, au Café de la Paix (Place de l'Opéra, à Paris). C'est bien connu : Philippe Karsenty n'a pas la réputation de pratiquer le “Peace and Love”.

Objets de notre discussion :

1. La mise en place d'une conférence économique France-Israël à Neuilly.

2. Les élections de 2012 (1) et le mini-tintamarre médiatique fait autour d'une lettre ouverte – très cinglante – adressée à Valérie Hoffenberg, son opposante à droite (entre temps, Karsenty est revenu sans équivoque sur ce courrier, écrit sur “un coup de sang”).

Le matin de notre rencontre, Le Canard Enchaîné avait publié en deuxième page un article sur les relations conflictuelles entre le Ministre Alain Juppé et Valérie Hoffenberg. Selon Le Canard, celle-ci n'est vraiment pas, mais pas du tout, une “Jupette”.

Philippe Karsenty se présente donc aux élections. Sa victoire à Neuilly (dont il est le maire-adjoint) lui a donné des ailes. On le sent bien : cette bataille électorale est importante pour lui. Une victoire lui donnera certainement un plus indéniable : une médiatisation permanente et une visibilité nationale. Il faut l'avouer : il est rassurant et posé. L'affaire Al-Dura, qui l'a transformé en héros dans les milieux francophones israéliens, ne l'agite plus comme cela était le cas dans le passé. Il parle très peu de cette affaire troublante. Il a abandonné une posture du style du “J'accuse”, d'Emile Zola.

C'est clair : cet homme-là n'est pas un extrémiste. Il est bien calé au Centre. Sa haine du Front National est viscérale. Il ne supporte pas les propos racistes et anti-arabes. Un point intéressant qui va apparaître durant sa campagne : il a un vrai programme ! La bataille électorale sera donc réelle. Elle ne reposera pas sur une guerre des mots sans fondements ni sur des attaques personnelles.

Daniel Rouah