Debriefing.org
Google
Administration
Accueil
Tous les articles
Imprimer
Envoyer
S’inscrire
Nous contacter

Informations, documents, analysesDebriefing.org
Christianisme

Le silence des agneaux en terre d'islam, Marc Robin
10/10/2011

 

Repris d'un article mis en ligne sur le site JSS-News, le 24 août 2010

 

[Suite à l'article du Blog Philosémitisme que je viens de reproduire sur debriefing.org, j'ai cru bon de remettre en course ce texte écrit sous le coup de l'émotion, et dont certaines affirmations mériteraient d'être vérifiées. Bien qu'il date de plus d'un an, sa consonance avec les événements d'avant le prétendu « Printemps arabe » - qui se passe de commentaires – me semble en justifier la reprise. (Menahem Macina).]

 

Le film, « Le silence des agneaux », évoque l'histoire d'un serial killer, ignoble, sans pitié pour ses victimes. Mais cela pourrait également être la situation des chrétiens en terre d'islam, tant le cas de certains est devenu un véritable calvaire.

La dernière décennie est sans aucun doute un tournant sans précédent pour certains chrétiens. Alors que les médias et les chancelleries du monde entier se sont « émus » de la mort de 9 terroristes dans l'épisode [du Mavi] Marmara, pratiquement aucun n'a parlé du massacre de 8 chrétiens, à la hache, à Jos (Nigeria, 16/07/10), pas plus que des 100 assassinés au mois de mars 2010, et encore moins des 50 000 exécutés, depuis 2006, dans les violences interreligieuses, où la chasse au chrétien est devenue un sport national pour les 150 millions de musulmans !

Les chrétiens coptes en Egypte, où la situation n'est pas meilleure qu'ailleurs dans le monde arabe.


50 000 ! Non, vous ne rêvez pas, un véritable génocide, dans le silence quasi total de nos valeureux médias et journalistes. Ne parlons pas de l'ONU, bien trop fatigué à protéger les terroristes du Hamas et à condamner Israël, et qui, à ce jour, n'a, toujours pas traité du cas des Chrétiens en Afrique ou en Orient.

[…] Le Nigeria n'est pas un cas isolé, loin de là. Au Maroc, il devient dangereux de se déclarer Chrétien. Alors que les Chrétiens étaient parfaitement tolérés jusqu'à présent, les autorités ont commencé à serrer la vis, à  limiter les droits, mais garantissent encore leur sécurité.

En Algérie, disons-le clairement, « pour vivre heureux, vivons cachés », semble être le mot d'ordre.

En Tunisie, la tolérance cède doucement la place à l'extrémisme.

En Irak, la grande majorité des Chrétiens s'enfuit au pas de course. En Syrie, où près de 10 % de la population est chrétienne, le temps de la cohabitation pacifiste est bel et bien fini.

En Egypte, où les Coptes sont près de 4 millions, le régime limite et opprime de plus en plus ces Chrétiens, les tensions sont de plus en plus vives, et on ne compte plus les incidents.

En Arabie Saoudite, seul l'islam est autorisé, et l'on tolérera une église le jour où le Pape reconnaîtra Mahomet comme prophète !

La liste est interminable, et je ne parle même pas des brimades, ou des violations des droits de l'homme, qui font partie de la routine pour les chrétiens qui habitent en terre islamique !

Si le silence de l'Onu est principalement dû à la corruption qui sévit dans des pays islamiques comme l'Iran, la Lybie, ou l'Arabie saoudite, le silence des européens, lui, est dû à la volonté de ne pas importer un conflit à l'intérieur de l'Europe.

En bref, on sacrifie ses frères au profit de la paix sociale. Imaginez que cette information soit reprise en boucle à l'échelle de l'Europe entière, comme c'est le cas avec Israël, le risque de guerre civile serait possible.

Aux Etats-Unis, Barack Hussein Obama – l'homme qui a fait remplacer une église par une mosquée à la Maison Blanche et [ne s'est pas opposé à] la construction d'une mosquée sur les ruines du World Trade Center –, a déclaré publiquement que les Etats-Unis sont un des plus grands pays musulmans du monde.

Cet imposteur demandera peut-être un jour que l'on remplace le « In God, we trust » [Nous plaçons notre confiance en Dieu] inscrit sur chaque dollar, par « In Charia, we trust ». Rien d'étonnant quand on sait qu'Obama a dit au ministre des affaires étrangères égyptien qu'il se sentait clairement toujours musulman !

Nos très chers cols blancs préfèrent entretenir la haine des Juifs et d'Israël plutôt que d'affronter le problème. L'hypocrisie qui consiste à utiliser Israël et les juifs comme boucs émissaires est le moyen de canaliser les frustrations, mais jusqu'à quand ?

·        Jusqu'à quand pourra-t-on tromper les  400 millions de Chrétiens européens et les près de 2 milliards de Chrétiens dans le monde. Jusqu'à quand le Vatican continuera-t-il à ne pas dénoncer les massacres dont sont victimes plusieurs millions de ses croyants ?

·        Jusqu'à quand l'ONU continuera-t-il de détourner les yeux des massacres – dont certains à la hache – perpétrés contre des populations civiles, dont le seul crime est d'être Chrétien !

·        Jusqu'à quand, Le Monde, Le Figaro, le New York Times, [la chaîne de télévision qatarie] Al Jazeera, CNN, la BBC, et bien d'autres, continueront-ils à ne pas relayer une information connue de tous !

·        Jusqu'à quand le monde des chancelleries s'acharnera-t-il à fermer les yeux sur le sort de ses propres frères?

A l'heure où seul le sort des Palestiniens semble intéresser le monde, je pense qu'il était nécessaire de rappeler que, dans un silence quasi total, des dizaines de millions de chrétiens sont opprimés, humiliés, chassés, sacrifiés, et, pour certains malheureux, massacrés.

Un peuple digne souffre, un peuple pacifiste, un peuple qui respecte la vie, un peuple ami !

Que D.ieu vous protège !

Un ami juif.

 

Marc Robin – Adapté par Marock

 

© JSS-News