Debriefing.org
Google
Administration
Accueil
Tous les articles
Imprimer
Envoyer
S’inscrire
Nous contacter

Informations, documents, analysesDebriefing.org
Antisionisme chrétien

L'archevêque catholique de Westminster incite à la réprobation d'Israël mais reste silencieux sur le sort des catholiques persécutés dans le monde
08/01/2012

Sur le Blog Philosémitisme, 8 janvier 2012

Pendant la messe de Noël, l'archevêque catholique de Westminster, Vincent Nichols, la plus haute autorité de l'église catholique d'Angleterre et du Pays de Galles, a attaqué Israël et demandé aux fidèles de prier pour 50 familles de la région de Bethléem. Il n'a pas eu un mot de compassion pour les victimes chrétiennes (ne parlons pas des victimes juives) dans les pays musulmans. Le professeur Denis MacEoin, spécialiste de l'islam, lui a adressé une longue lettre qu'il a publiée dans son blog A Liberal Defence of Israel. Voici un extrait que nous avons traduit:

"Parmi tous les habitants du monde, vous vous focalisez sur 50 familles chrétiennes de Beit Jala en espérant que ceux qui vous écoutent soient saisis d'effroi et touchés profondément par l'horreur de la situation. Vous parlez comme si dans le monde il n'y avait pire ombre que celle-là. Des milliers de personnes sont mortes et continuent à mourir dans la Syrie voisine, mais elles ne suscitent pas un seul mot de votre part. En Iran, la population entière subit la répression et les minorités religieuses sont persécutées, mais leur sort ne vous inspire aucun commentaire. Au Pakistan, en Afghanistan et ailleurs les musulmans convertis au christianisme sont mis à mort, mais vous gardez le silence. En Egypte, les chrétiens coptes sont tués, persécutés et leurs églises détruites, mais vous ne prononcez pas une seule phrase de condamnation. En Arabie Saoudite, les chrétiens ne sont pas autorisés à posséder des bibles, ni à pratiquer leur culte ou à convertir, et pourtant vous ne dites rien. Les chrétiens sont assassinés et leurs églises brûlées au Nigeria, mais moi je n'entends pas un seul mot de votre part.

Pourtant, les musulmans jouissent de la liberté de culte, ont leurs écoles, ont leurs propres tribunaux, et font du prosélytisme dans tous les pays occidentaux, mais cette anomalie semble vous échapper.

Au contraire, ce qui occupe votre esprit c'est, sans surprise, de condamner l'un des États les plus démocratiques, libéraux et tolérants dans le monde."

Nous vous recommandons la lecture de sa lettre qui est très bien argumentée. Cliquer ICI.

_______________

Source: Israel Valley (Spécial Noël 2011).

Les 155.000 chrétiens d'Israël fêtent Noël. En quoi les chrétiens d'Israël se distinguent-ils des autres communautés religieuses du pays?

En ce Noël 2011, les Chrétiens d'Israël représentent une communauté de 154.500 personnes, soit 2% de la population totale du pays. La majorité des Chrétiens sont des Arabes (80%), les autres (20%) sont des conjoints d'immigrants juifs, originaires notamment d'Europe de l'Est ou d'Éthiopie. Les plus grandes communautés chrétiennes d'Israël se trouvent à Nazareth (22.200 Chrétiens) ainsi qu'à Haïfa (13.800), Jérusalem (11.600) et Shefaram (9.300).

Les chiffres que vient de publier l'Institut israélien de la Statistique permettent de dresser un portrait du Chrétien d'Israël en 2011. Il en ressort que, malgré la petite taille de leur communauté, les Chrétiens d'Israël se distinguent des Juifs, des Musulmans et des Druzes, dans de nombreux domaines de la vie économique et sociale. En voici huit exemples en vrac:

1/ Le taux de réussite au baccalauréat le plus élevé: 63% des élèves chrétiens de terminale décrochent le bac, contre 58% parmi les élèves juifs, 55% chez les Druzes et 46% chez les Musulmans.

2/ Le taux de natalité le plus faible: une femme chrétienne aura 2,1 enfants en moyenne, contre 2,5 enfants pour une Druze, 3,0 enfants pour une Juive et 3,8 pour une Musulmane.

3/ La croissance démographique la plus faible: les effectifs de la communauté chrétienne d'Israël augmentent de 0,9% par an, contre une croissance démographique de 1,7% pour les Juifs et de 2,7% pour les Musulmans.

4/ La plus faible proportion de jeunes: 30% des Chrétiens d'Israël ont moins de 18 ans, contre 33% des Juifs et 49% des Musulmans.

5/ L'âge de mariage le plus tardif: un Chrétien se marie à l'âge de 29,1 ans en moyenne, soit plus tard que l'âge moyen de mariage d'un Juif (27,5 ans), d'un Druze (27,1 ans) et d'un Musulman (25,5 ans).

6/ le taux d'étudiants en médecine le plus élevé: 2,5% des étudiants arabes chrétiens étudient la médecine, contre 0,9% des Juifs.

7/ Une forte proportion d'étudiants en droit: 11% des étudiants chrétiens arabes inscrits en licence suivaient un cursus de droit, contre 9% des étudiants juifs.

8/ Le taux de chômage le plus faible: 4,9% des Chrétiens d'Israël sont au chômage contre 6,5% chez les Juifs.


Jacques Bendelac (Jérusalem)